Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : S'Molshemer blog
  • S'Molshemer blog
  • : Contemplation + ou - critique d'une belle assoupie dans son alcôve territoriale, assortie de coups d'oeil ailleurs...
  • Contact

Profil

  • Stierkopf
  • Retraité de l'enseignement supérieur

Recherche

The ultimate selfie

poleurs.jpg(Dessin Poleurs)

23 juin 2015 2 23 /06 /juin /2015 09:15

C'est l'été, période propice aux lectures à court terme, délassantes voire futiles, ou a contrario chrono-favorable à l'exploration d'ouvrages plus enrichissants et donc plus utiles. A plus long terme. 

C'est dans cette dernière catégorie que s'Molshemer blog a sélectionné sur sa planche à livres un ouvrage paru début juin aux éditions du Belvédère sous l'intitulé "Pour en finir avec l'histoire d'Alsace" et sous la plume (iconoclaste ?) de Georges Bischoff *.

"L’histoire d’Alsace est une fiction. Ce petit pays se targue d’avoir de l’âme et de l’esprit, de parler deux ou trois langues, y compris la langue de bois, d’être exemplaire dans tous les domaines, de cultiver la tradition, de la conjuguer avec la modernité, de vivre dans le confort et l’abondance. Il se dit généreux, aimable et bon vivant mais ses qualités se retournent dès qu’il s’agit de les partager. 

C’est alors qu’il déroule le fil de fer barbelé de ses peines et se recroqueville sur son île en faisant sonner le tocsin. Le possessif l’emporte sur l’indéfini : « unser ländel », « notre » Alsace, mais pas la leur."

(Source : texte publié sur le website de la librairie Kléber, en introduction à un récent débat sur cette sensible thématique).

Présentation par l'éditeur :

En se proposant d'en finir avec l'histoire d'Alsace, Georges Bischoff plaide pour une lecture plurielle de ce passé. Il le fait en faisant varier la focale, en ouvrant de nouveaux chantiers et en faisant vraiment l'histoire, selon les mots de Lucien Febvre : "Comprendre, c'est compliquer. C'est enrichir en profondeur et élargir de proche en proche."

L’histoire d’Alsace, une fiction. C’est un masque plaqué sur la géographie d’un petit pays qui se trouve au bord du Rhin et au bord des Vosges, mais n’est pas plus rhénan que vosgien et pas plus vosgien que rhénan. Un contemporain d’Érasme et de Léonard de Vinci l’a défini comme « le jardin ou le coeur de l’Europe »

Ed. du Belvédère - 256 pages - 19,50 €

* Georges Bischoff est professeur à l'Université de Strasbourg. Son domaine de prédilection est la fin du Moyen Age et le début de l'époque moderne, mais il s'aventure aussi volontiers dans les périodes plus récentes.
Il est notamment l'auteur de La Guerre des paysans. L'Alsace et la révolution du Bundschuh. 1493-1525 (Nuée Bleue, 2010).

-> A lire par ailleurs sur le même sujet : « L’unité de l’Alsace est un mythe, une fiction » (journal L'Alsace).

Lectures d'été (1)

Partager cet article

Repost 0
Published by Stierkopf - dans Réforme territoriale
commenter cet article

commentaires

A l'affiche...

...du cinéma Le Rohan - Mutzig
-> Programmation

le_rohan__470.jpgSoutenez les petites salles !

Observatoire citoyen

Pour suivre votre député à la trace (parlementaire) :
-> cliquez "coucou.je-suis-là.fr"

k5594297
1044315 483847185025194 962985576 n

Le blog à l'international

Pour accéder à la version polyglotte
du blog,
 traduit en 55 langues
modimes et dominantes,
---> actionner la moulinette
__________________________________

vache-loul.gif- Spécimen de Stierkopf -