Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : S'Molshemer blog
  • S'Molshemer blog
  • : Contemplation + ou - critique d'une belle assoupie dans son alcôve territoriale, assortie de coups d'oeil ailleurs...
  • Contact

Profil

  • Stierkopf
  • Retraité de l'enseignement supérieur

Recherche

The ultimate selfie

poleurs.jpg(Dessin Poleurs)

26 juillet 2015 7 26 /07 /juillet /2015 12:04

La "Grande boucle" connaît aujourd'hui son épilogue au coeur de Paris.

Challenge sportif pour les uns, grande fête populaire pour les autres, force est cependant de constater que le Tour de France cycliste est loin de semer dans son sillage une image globalement positive (avec ou sans "doping").

Car en marge de "l'exploit" proprement dit subsistent en effet çà et là, tout au long du parcours, les reliefs festifs de ce grand déploiement logistique, à l'image de la portion de route ci-dessous, photographiée sitôt passés le peloton et sa caravane publicitaire : 

Voilà pour la préservation de l'environnement… Et ce n'est qu'un détail géolocalisé de l'ensemble.

Reste le spectacle en lui même, in vivo, du déboulé sur nos routes de ce grand "barnum" consumériste, sur deux ou quatre roues.

Et c'est un spectateur de son passage, fugace mais ravageur, dans son petit village de Lozère qui nous livre son témoignage ci-dessous, via le site Médiapart :

Tour de France: le piège à con

18 Juillet 2015 | Par Gregoiredjs

Aujourd'hui c'est notre Tour...

Samedi 18 juillet, le Tour de France passe dans le village des Vignes, en Lozère. Une portion de la route des Gorges du Tarn a été élargie (3 km environ) pour pouvoir faire passer les cyclistes, pour la modique somme de 1 600 000 € ( 1 000 000 € pour le Conseil Général, 600 000 € pour le Conseil Régional).

Ils doivent passer devant notre hôtel-restaurant. On nous a prévenu, ça va être impressionnant...

Nous attendons.

A 11h00, la circulation est coupée, et pour l'instant il faut bien le reconnaître, il n'y a personne. A 12h00, une gendarme est déposée sur notre parking pour vérifier que le public respecte bien les consignes de sécurité, mais du public, il n'y en a toujours pas. Chômage technique... Elle cuit doucement sous un soleil de plomb. Jusqu'à 14h00 c'est le calme plat. On vend quelques bières, sodas, cafés.

Et puis, une petite foule commence à se former le long des routes, sur notre terrasse. Il paraît que la caravane du Tour est bientôt là. On est venu en famille pour voir ce fabuleux spectacle, ce grand rendez vous sportif. Pas mal de retraités, des parents, des enfants, des adolescents. Ils attendent tous le passage de la mythique caravane du Tour.

Quelques motards commencent à débouler à toute vitesse. Un mélange de presse, de gendarmes et puis soudain, comme un éclair arrive une ribambelle de véhicules publicitaires : Vittel sont les premiers, en camion rouge vif. La foule se dresse et s'agglutine au bord du bitume. Sur les camions, de jeunes créatures souriantes et vulgaires se mettent à balancer des échantillons d'eau minérale.

Comme une meute de chiens, le public se jette dessus. C'est le début de la curée. Les vieux, les enfants, les ados, les femmes, les hommes se jettent sur les cadeaux, Skoda avec des bobs vert fluo, Festina avec des casquettes, RAGT (semencier industriel) avec des sachets de graines, Haribo avec des sachets de bonbons, Skip avec de la lessive, Le Crédit Lyonnais avec des casquettes jaunes pétard, ERDF avec des portes clefs, Force Ouvrière...

Tout le monde est là, les industriels, les syndicats, les cyclistes, le public, ensemble dans cette grande communion commerciale, vide de sens à en gerber.

Nous sommes pourtant dans une nature magnifique, avec la rivière sous nos fenêtres, les vautours, des mouflons dans les falaises, des paysans qui s'acharnent à produire des produits de qualité (charcuterie, fromages, légumes, vin) et que j'essaye d'aider à mon humble échelle en proposant leurs produits à la carte de notre restaurant.

Et là sous nos yeux, avec le soutien financier de toutes nos institutions, défile toute la merde du monde industriel.

C'est consternant, aberrant et affligeant. On a envie de dégoupiller une grenade. Au lieu de ça, je vide mon sac sur cette page. Ça n'enlève pas toute cette laideur, mais ça soulage...

Et on partage...

Barnum à pédales

Partager cet article

Repost 0
Published by Stierkopf
commenter cet article

commentaires

A l'affiche...

...du cinéma Le Rohan - Mutzig
-> Programmation

le_rohan__470.jpgSoutenez les petites salles !

Observatoire citoyen

Pour suivre votre député à la trace (parlementaire) :
-> cliquez "coucou.je-suis-là.fr"

k5594297
1044315 483847185025194 962985576 n

Le blog à l'international

Pour accéder à la version polyglotte
du blog,
 traduit en 55 langues
modimes et dominantes,
---> actionner la moulinette
__________________________________

vache-loul.gif- Spécimen de Stierkopf -