Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : S'Molshemer blog
  • S'Molshemer blog
  • : Contemplation + ou - critique d'une belle assoupie dans son alcôve territoriale, assortie de coups d'oeil ailleurs...
  • Contact

Profil

  • Stierkopf
  • Retraité de l'enseignement supérieur

Recherche

The ultimate selfie

poleurs.jpg(Dessin Poleurs)

5 décembre 2016 1 05 /12 /décembre /2016 10:44

La loi organique (JO du 16 février 2014) visant à interdire à un parlementaire (sénateur ou député) d’exercer simultanément une fonction de chef ou d’adjoint d’un exécutif local entrera en vigueur en 2017.

En conséquence de quoi (lire de gauche à droite) :

Les députés et sénateurs ainsi interdits de cumul pourront en revanche conserver un mandat local (de type conseiller municipal, par ex.).

A noter que si tout parlementaire cumulard, candidat à sa propre succession en 2017, peut dès à présent, et dans un vertueux souci de transparence, "flécher" le(s) mandat(s) qu’il souhaite abandonner ou conserver à l'avenir, ce même parlementaire réélu en juin prochain (législatives) n'aura plus les coudées aussi franches : -> il conservera d'emblée, à/c du 1er juillet, le mandat le plus récemment acquis et sera démissionnaire d’office du ou des mandats exécutifs plus anciens.*

Un contexte éclairé par la récente démarche du sénateur Jacques Bigot, qui a souhaité anticiper l'échéance (le 1er octobre 2017 pour les sénateurs) en démissionnant sans attendre, de son propre chef et donc en toute clarté, de son mandat de maire d'Illkirch pour passer le relais, sans tarder et donc dans les meilleures conditions, à son 1er adjoint. Une décision qui l'honore.

Dès lors, quid côté Bruche des dispositions "successorales" ad hoc (à la mairie et à la com'com) du bourgmestre multi-casquettes de Molsheim, s'il est réélu député ? Une fort croustillante problématique et un choix cornélien en perspective, assurément, qui ne manqueront pas d'être délayés à loisir dans les chaumières indigènes, voire "gouleyés" sans modération sur les zincs de la cité Bugatti…

A fortiori sachant qu'en cas d'alternance à droite (LR), l'inopiné candidat présidentiel François Fillon a d'ores et déjà exclu de remettre en question la loi anti-cumul, « estimant que commencer un mandat avec ce type de décision ne serait pas compris ». Et ce contrairement à son "ex-employeur" Nicolas Sarkozy qui souhaitait clairement, quant à lui, l'abroger… avant de se voir inopinément renvoyé dans ses foyers (et à ses potentiels soucis judiciaires).

A suivre... (-_-)

* (Complément d'info).

Un choix cornélien...

Un choix cornélien...

Partager cet article

Repost 0
Published by Stierkopf - dans Démocratie locale
commenter cet article

commentaires

A l'affiche...

...du cinéma Le Rohan - Mutzig
-> Programmation

le_rohan__470.jpgSoutenez les petites salles !

Observatoire citoyen

Pour suivre votre député à la trace (parlementaire) :
-> cliquez "coucou.je-suis-là.fr"

k5594297
1044315 483847185025194 962985576 n

Le blog à l'international

Pour accéder à la version polyglotte
du blog,
 traduit en 55 langues
modimes et dominantes,
---> actionner la moulinette
__________________________________

vache-loul.gif- Spécimen de Stierkopf -