Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : S'Molshemer blog
  • : Contemplation + ou - critique d'une belle assoupie dans son alcôve territoriale, assortie de coups d'oeil ailleurs...
  • Contact

Profil

  • Stierkopf
  • Retraité de l'enseignement supérieur

Recherche

The ultimate selfie

poleurs.jpg(Dessin Poleurs)

13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 12:17

coupdegueule2Que ceux qui ont entendu parler de l'amendement 249 lèvent la main ! Gageons qu'à cet appel, peu de mains (voire aucune) se seraient levées parmi les 400 lycéens manifestant récemment à Molsheim. Idem concernant leurs aînés (Stierkopf compris).

Et pourtant ils sont quatre intrépides (et/ou inconscients, les deux allant parfois de pair), quatre valeureux députés, quatre mousquetaires écolos* à avoir déposé, début septembre, cet amendement appelant à un alignement  « rapide et effectif » des régimes spécifiques de retraite des parlementaires et des membres du gouvernement sur le régime général. Notamment en matière de cumul.
Proposant ainsi de placer, ni plus ni moins, ces régimes "spéciaux" sur un pied d'égalité avec les régimes de retraite de tout un chacun... et provoquant pour le coup moult vertiges dans les travées de l'hémicycle !

Exposé de la démarche ** : « Nos concitoyens supportent de plus en plus difficilement l'idée selon laquelle leurs élus et représentants bénéficieraient, dans leurs rémunérations comme dans la gestion de leurs droits sociaux, de dispositions dérogatoires du droit commun. Les différents systèmes mis en place pour sécuriser l'exercice de responsabilités politiques demandent à être harmonisés, afin que l'ambition légitime de permettre à chacune et chacun de s'investir dans les affaires publiques ne soit plus perçue comme une tentative de créer ou laisser perdurer des privilèges indus. »

Cet amendement, pétri de justice sociale et de bon sens politique, a finalement été rejeté quasi-unanimement***, toutes tendances confondues. Confondant, non ?
Et guère rassérénant quant à la crédibilité de parlementaires pour lesquels, semble-t-il, charité bien ordonnée (en la matière) commence en l'occurrence... par les autres ! Prenant au passage le risque d'ouvrir ainsi, via cette crispation protectionniste, un boulevard supplémentaire à l'antiparlementarisme prosélyte d'une certaine extrême-droite...


Sans vouloir retourner le couteau dans la plaie mais pour compléter utilement cette sympathique information, en plein débat sur une réforme des retraites "difficile certes mais indispensable, et juste car s'appliquant à tous" (sic !) -dixit le ministre du Travail-, rappelons, comme ça en passant et pour le fun, que le régime (préservé) de retraite des députés fonctionne par répartition, leur caisse n’étant alimentée qu’à hauteur de 12 % par des cotisations. Le solde du financement est assuré par une subvention votée par les heureux bénéficiaires du système (pourquoi se gêner) et payée par l’Etat, donc les contribuables (merci pour eux !). Coût à la charge de ces derniers : 52 millions d’euros par an, sur les 60 millions de prestations versées. Les députés peuvent en outre cotiser double pendant 15 ans, puis 1,5 fois les 5 années suivantes. Rendement garanti : pour un euro cotisé, un député touchera 6 euros à la retraite, contre 1 à 1,5 euro pour un Français lambda. Ainsi, en seulement 22,5 années un député validera l’équivalent d’une carrière pleine, soit quarante annuités. Et un seul mandat de 5 ans garantira à chaque député, sans décote ni condition d’annuités, une pension d'un montant de 1500 €...

Cette "anomalie" s'additionnant à toutes les autres, faut-il encore s'étonner qu'il y ait de plus en plus de monde dans les rues, certains jours de manif ?

*   Députés-mousquetaires : MM. de Rugy, Yves Cochet, Noël Mamère et Mme Poursinoff.
** Texte de l'amendement sur le site de l'Assemblée nationale.
***Déroulé des débats sur le site idem et vidéo.

---> A lire également :
- La pension des députés ne sera pas exemplaire
- Le tabou de la retraite des sénateurs
- Où est passée la réforme des retraites des parlementaires ?
- Les parlementaires prennent toujours leur retraite à 60 ans
- Retraites, pas touche au trésor des sénateurs
- Les retraites de nabab des hauts-fonctionnaires européens

Partager cet article
Repost0

commentaires

Jacques 18/10/2010 23:49



Salut,


Merci de votre passage chez moi.


Je vois que nous sommes en phase sur le sujet...
Bien cordialement,


 


jf.



A l'affiche...

...du cinéma Le Rohan - Mutzig
-> Programmation

le_rohan__470.jpgSoutenez les petites salles !

Observatoire citoyen

Pour suivre votre député à la trace (parlementaire) :
-> cliquez "coucou.je-suis-là.fr"

k5594297
1044315 483847185025194 962985576 n

Le blog à l'international

Pour accéder à la version polyglotte
du blog,
 traduit en 55 langues
modimes et dominantes,
---> actionner la moulinette
__________________________________

vache-loul.gif- Spécimen de Stierkopf -