Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : S'Molshemer blog
  • S'Molshemer blog
  • : Contemplation + ou - critique d'une belle assoupie dans son alcôve territoriale, assortie de coups d'oeil ailleurs...
  • Contact

Profil

  • Stierkopf
  • Retraité de l'enseignement supérieur

Recherche

The ultimate selfie

poleurs.jpg(Dessin Poleurs)

28 février 2016 7 28 /02 /février /2016 10:13

Diffusée par l’Unicef (le Fonds des Nations Unies pour l’enfance), la vidéo ci-dessous résume 5 années de guerre, de terreur et d’atrocité… en 60 secondes seulement !

250 000 personnes tuées et des millions d'autres déracinées en cinq ans. Et ce à moins de deux jours de voiture d'ici, en Syrie…

Combien de temps encore cela durera-t-il ?  U+21AF.svg

Il faut que ça cesse !

Il faut que ça cesse !

Repost 0
Published by Stierkopf - dans Actualité
commenter cet article
15 février 2016 1 15 /02 /février /2016 04:17
Un trapézoïdal exercice...

« La politique comme la guerre consiste à organiser l'imprévu et à tirer parti des accidents. » (Régis Debray). 

Et ce ne sont pas les "accidents" qui manquent en la matière, expressément par les temps chahutés qui courent, d'une chapelle partidaire à l'autre sur le champ de bataille politique hexagonal.

En clair, exceller dans l'art de négocier avec profit les "accidents", épouser tout en souplesse, sans s'y noyer, le cours sinueux de la res publica et se doter en conséquence d'un GPS renifleur à toute épreuve, tels sont les incontournable prérequis de tout homo politicus qui se respecte. Dans le présent 21e siècle tout comme au bon vieux temps de Machiavel…

Et ce quels que soient les échelons géolocalisables de la gouvernance publique. Au plan local par exemple, où il devient tout aussi délicat qu'au niveau national de se positionner dans l'actuel charivari pré-électoral tous azimuts, 2017 en filigrane oblige

Cas d'école en Alsace : celui du président LR67 Laurent Furst, grenadier-voltigeur local assermenté, gravitant parmi quelques autres dans la galaxie "Sarkozie", mais bringuebalé plus qu'initialement imaginé par les turpitudes turbulences propres à sa famille politique… et par les piètres scores sondagiers de son fieffé mentor sur le retour. 

D'où le numéro d'équilibriste auquel il se trouve récurremment amené à se risquer lorsque lui est posée une question du style (pré-calibré) de celle repérée au fil de l'interview récemment accordée au très catholique et fort "régionaliste" Ami Hebdo, à savoir : "Personnellement, vous allez soutenir quel candidat ?" 

-> Réponse quadrangulaire de notre intrépide trapéziste : « Lors de mon arrivée à l’Assemblée nationale il y a trois ans et demi, j’ai rencontré tous les leaders et j’ai sympathisé avec Jean-François Copé qui est dans la vie à des années lumières de l’image qu’il a. J’ai aussi rencontré Nicolas Sarkozy dont j’admire l’intelligence, l’énergie et la force de conviction. Je n’exclus pas de le soutenir et je déteste ce nouveau sport national qui consiste à lui tirer dessus, matin, midi et soir. Cela dit, j’ai beaucoup de sympathie pour Bruno Le Maire et un très grand respect pour Alain Juppé.  »

Et quid de François Fillon ? Bref, hormis ce loupé (assumé ?) et dans le genre voltige aérienne voire prouesse acrobatique, voilà qui est assurément bien enchaîné… 

Certes mais "autrement dit ?" poursuit l'Ami Hebdo…

-> Réponse façon "filet de sécurité" (et langue de bois-lamellé-collé) dans la prudente foulée de son quadruple saut périlleux : « Clairement, je prendrai position le moment venu. Je choisirai entre les talents de mon parti et considère que c’est une chance d’avoir autant de personnalités porteuses d’avenir. Mais l’important, c’est la France, l’alternance, le courage qu’il faudra avoir pour redresser ce pays. Tout cela est bien plus important que le destin de chacun de ces hommes de talent.  »

Et plus important itou que le sien propre, jusqu'ici sarkozyste en diable mais soudainement taraudé par le doute ?

Un trapézoïdal exercice...
Un trapézoïdal exercice...
Repost 0
Published by Stierkopf - dans Actualité
commenter cet article
26 janvier 2016 2 26 /01 /janvier /2016 10:34

 Manifeste pour un vrai choix en 2017 !
Primaire Ouverte pour l'élection Présidentielle

Qu'est-ce que LaPrimaire.org ?

LaPrimaire.org est une primaire ouverte, organisée pour permettre aux français de choisir librement, de manière transparente et démocratique, les candidats qu'ils souhaitent voir se présenter à l'élection présidentielle de 2017 (voir manifeste).

Quel intérêt ?

Aujourd'hui en France, les partis politiques (365,000 personnes soit 0,5% de la population) désignent les candidats aux élections alors que les citoyens les rejettent massivement. L'objectif de LaPrimaire.org est d'insuffler un nouvel élan démocratique à notre pays en favorisant le renouvellement de notre classe politique.

Comment ça marche ?

Un processus de sélection des candidats (voir le déroulement) a été spécifiquement mis au point pour permettre une primaire démocratique à laquelle toute personne peut se présenter et au sein de laquelle toutes les idées peuvent s'exprimer.

Comment participer ?

Pour participer, en tant que citoyen ou candidat, inscrivez-vous dès aujourd'hui. Il est important de s'inscrire dès à présent car la primaire n'aura pas lieu si moins de 100,000 citoyens sont inscrits au moment du vote.

Qui organise ?

LaPrimaire.org est organisée de manière entièrement bénévole par des citoyens ordinaires indépendants des partis politiques via une association loi 1901.

Qui finance ?

Pour financer LaPrimaire.org, nous avons ouvert une . Si vous estimez que ce projet est utile pour l'avenir de notre démocratie, n'hésitez pas à , selon vos moyens, peu importe le montant. Chaque don compte afin que la primaire puisse avoir lieu.

-> En savoir plus...

(Infosource)

« Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait » (Mark Twain)

 

Conférence-débat à Strasbourg le 4 février prochain à 19h00 - Maison des Associations.

LaPrimaire.org
LaPrimaire.org
Repost 0
Published by Stierkopf - dans Actualité
commenter cet article
24 janvier 2016 7 24 /01 /janvier /2016 10:42
J'y suis, j'y reste…

Présentation des voeux 2016 et plaidoyer pro domo par Maxime Munschy, conseiller municipal (d'opposition) à Molsheim :

Lettre de voeux

Invitation au forum citoyen (8 février à Molsheim)

« Ne composez jamais avec l'extrémisme, le racisme, l'antisémitisme ou le rejet de l'autre. » (Jacques Chirac)

2015 s'est terminée avec 130 morts à Paris, 130 innocents tués par des barbares s'imaginant servir une religion basée sur l'amour. 2015 s'est terminée avec les élections régionales, où le Front National est sorti en tête du premier tour. Près de la moitié de la liste de gauche a tenté de démissionner dans l'entre-deux tour en ACAL.

Autant sur le plan personnel cette nouvelle année ne pourra être que meilleure, autant sur le plan politique, c'est une année difficile qui s'annonce...

Une des solutions à la crise politique actuelle est l'engagement citoyen, l'engagement des citoyens.

La Vème République est celle des partis, où presque toute la vie politique est rythmée par l'élection présidentielle. 

S'engager en politique aujourd'hui nécessite de prendre sa carte dans un parti (bon, ça se discute, en dehors des logiques d'appareils et des schémas imposés... ndlr). C'est pour cela que j'étais au Parti Socialiste. J'y suis, et bien que je sois critique envers l'action de certains responsables de mon parti, critique envers certains ministres, j'y reste (ce qui n'est pas le cas de tout le monde... ndlr).

J'ai l'espoir que d'autres forces de gauche puisse former un gouvernement dans le cadre de la Vème. Si ce mouvement pouvait porter l'ambition d'une VIème République, qui laisse plus de place aux citoyens... Mais je n'en demande pas trop, pour 2016 !

Pour l'instant, je reste attentif à ce que fait le Mouvement Commun (*) et les forums ouverts à Strasbourg.  Je continuerai de militer au Parti Socialiste, souhaitant qu'il puisse enfin se rénover.

En 2016, je continuerai de m'engager en ce que je crois, que ce soit dans des mouvements qui font du lien social, de jeunesse, d'éducation populaire. Je continuerai de militer pour plus de démocratie, pour que la voix des citoyen-ne-s ne se limite uniquement pas à un bulletin dans l'urne, pour un renouvellement des responsables politiques.  J’œuvrerai en ce sens au sein de la section locale du Parti Socialiste, que j'anime. 

Avec mes camarades, nous organiserons un forum citoyen le lundi 8 février à 20 heures à la Metzig (place de l'hôtel de Ville, Molsheim). Ce sera un temps de débat le plus ouvert possible, pour tout-e-s les citoyen-ne-s se sentant de gauche, écologiste ou humaniste. Nous aborderons quatre thématiques en petit groupe, avec des animateur-rice-s formé-e-s. Nous espérons pouvoir vous accueillir nombreux à cet événement.

Molsheim, le 23 janvier 2016

Maxime Munschy
Conseiller Municipal de Molsheim - Secrétaire Général des Nouveaux Partisans - Secrétaire de section du Parti Socialiste - Militant associatif

Contact : maxime.munschy@gmail.com
(*) Lien : le Mouvement Commun

Repost 0
Published by Stierkopf - dans Actualité
commenter cet article
16 janvier 2016 6 16 /01 /janvier /2016 11:10

Une fois localisé sur un plan grâce à la pastille « Vous êtes ici », êtes-vous vraiment sûr de savoir où vous êtes, où vous mettez les pieds et les oreilles ? 

Afin d'aider tout un chacun à s'y repérer "sensoriellement", la compagnie de création sonore Le Bruit qu’ça coûte, organisatrice par ailleurs de la prochaine Semaine du son (du 29 janvier au 26 février) lance un appel à contributions pour l’élaboration d’un audioguide d’une ville sensible - Strasbourg 2016 :

« Imaginons un outil qui permette de (re)visiter Strasbourg à partir d’expériences émotionnelles de ses usagers ou de ses habitants, un audioguide qui dirait d'un lieu bien d’autres choses que le factuel topographique ou historique, un équipement pour un tourisme poétique et ludique révélant à son utilisateur une ville inouïe encore plus humaine… »

Et en appelle, pour ce faire, à tous ceux qui ont envie d’écrire, entre novembre 2015 et mai 2016, en français ou en allemand, un récit d’une trentaine de lignes maximum (2 200 signes) sur un lieu de la ville de Strasbourg, d’une teneur fictionnelle, mi-réaliste ou réaliste, appartenant au passé ou au futur, en s'appuyant sur des détails visuels et/ou sonores singuliers de l’endroit choisi.   

En échange, Le Bruit qu’ça coûte propose aux contributeurs de partager ses compétences et de les associer à la phase de prise de son sur le terrain.

Intéressés ?

U+21AF.svg

Téléchargez le protocole de participation -> ici...

« Vous êtes ici »

(Infosource

__________________________________________

Repost 0
Published by Stierkopf - dans Actualité
commenter cet article
14 janvier 2016 4 14 /01 /janvier /2016 06:00

 On savait le député Laurent Furst sujet, depuis quelque temps, à un phénomène de TOC alsacien caractérisé, ce syndrome particulariste dont le symptôme obsessionnel le plus manifeste est le "déni acharné d'Acalie", ou la conjuration compulsive d'un imaginaire engloutissement de l'Elsass (frei ?) dans le triangle des Bermudes du Grand-Est.

Gageons que le temps qui passe et trépasse en fera son affaire…

Cela étant et parallèlement à cette affection identitaire, l'observation attentive de ses récents propos les plus récurrents révèle l'émergence d'un autre trouble à caractère répétitif : "l'Assadite" chronique ou tendance, en cette période de voeux tous azimuts, à se prendre obstinément les pieds dans le tapis d'Orient. Baasiste en particulier.

En clair à se faire le porteur, sur les estrades, d'un étrange message viral ou élément de langage visant à présenter le sanguinaire Bachar el-Assad comme un allié objectif voire thérapeutique dans le protocole d'éradication de la monstrueuse tumeur djihadiste.

Un "moindre mal" en quelque sorte et "qui n'aurait pas commis d'attentat sur le territoire français"

Un bien hasardeux diagnostic en vérité, et une prescription un rien atmosphérique pour ne pas dire simpliste face au tentaculaire et fort complexe embrouillamini proche-oriental. A fortiori sachant que nombre d'observateurs dûment patentés en la matière, et praticiens du terrain, s'accordent au moins sur un constat : les épousailles (d'intérêt) "sous le tapis" du régime de Damas avec l'Etat Islamique !  (cf liens documentaires en fin d'article, sous le dessin *).

Dénominateur commun : l'élimination concertée de l'Armée Syrienne Libre et des groupes rebelles périphériques.

Objectifs respectifs : pour l'un (dans l'immédiat) -> sauvegarder son régime assassin, et pour l'autre (à terme) -> s'enkyster davantage encore dans la région. Pour mieux essaimer au-delà ses métastases mortifères. 

Bref,  y en a pas un pour racheter l'autre -> c'est kif-kif bourricot = autant s'allier à Lucifer pour combattre Belzébuth. On ne pactise pas avec le diable.

Sûr au final, dans ce sulfureux contexte, que les doctes analyses de notre député (par ailleurs président du Groupe parlementaire d'études sur les Terres Extrêmes, zones un tantinet moins chahutées) ne manqueront pas d'éclairer les cogitations supposées erratiques de nos états-majors (politiques et militaires) déboussolés :  


* Documents-boussoles, histoire de s'y repérer :

- "Assad et l'EI sont des alliés objectifs" (Nicolas Hénin, reporter et ex-otage en Syrie).
- "On peut frapper Daech sans faire d’Assad un allié" (Frédéric Encel, docteur en géopolitique, maître de conférences à Sciences-Po Paris, auteur de l'ouvrage "Petites leçons de diplomatie", Autrement 2015).
- “Il y a un accord secret entre le clan Assad et Daech” (Youcef Seddik, journaliste syrien).

- "Et si l'Etat Islamique était le le meilleur allié de Bachar al-Assad ?" (entretien avec Michel Kilo, opposant historique)
- "Daesh et le régime Assad s'entendent parfaitement" (entretien avec Jean-Pierre Filiu, professeur des universités en histoire du Moyen-Orient contemporain à Sciences Po).
- "L'Etat Islamique et Assad, les deux têtes du serpent" (Collectif des Démocrates Franco-Syriens).
- "Parler avec Bachar al-Assad ? Pour rappel, voici ce dont il est coupable" (Olivier Bories, L'Obs)
- Dernier "exploit" en date de ce "moindre mal" que serait le boucher de Damas : le siège de la vill
e de Madaya, où la population est menacée par la famine… (article DNA).

And, what else ? (les commentaires sont ouverts)... 

Tournez manège ! Dessin Kamensky

Tournez manège ! Dessin Kamensky

Repost 0
Published by Stierkopf - dans Actualité
commenter cet article
9 janvier 2016 6 09 /01 /janvier /2016 06:53

Rien à voir avec le feuilleton, parfois rocambolesque en Alsace, de la gestation du mammouth Acalie.

Aucun rapport non plus avec l'actuelle et rituelle ronde des voeux dans laquelle s'autocontemplent, en une joyeuse et parfois tragico-pathétique farandole, élus et "forces vives" alsaciennes.

Non, c'est juste du cinéma pour le fun. Et au format court, s'il vous plaît, tel que l'affectionne l'association Jr Production qui recherche dare-dare - deadline 30 avril - des films (clips, web séries, courts métrages...) pour nourrir la 4e édition d'Alsacomédie, la soirée du Court Métrage Humoristique d'Alsace programmée le 21 mai 2016 (20h) à Volgelsheim (salle polyvalente).  

Vous vous sentez d'attaque (sans kalach) ?

-> Appel à projets + courte vidéo ci-dessous :  U+21AF.svg

Alsacomédie

   -> Plus d'infos sur le site Jr Production

_______________________________________

Repost 0
Published by Stierkopf - dans Actualité
commenter cet article
16 décembre 2015 3 16 /12 /décembre /2015 02:29

  …à bord de son yacht de luxe

Dans la série "Luxe inutile", le concept Bugatti se décline désormais sans fard à tous les étages : sur terre, sur mer et dans les airs...

Outre le segment supercar et la tentative aéronautique (le "rêve bleu"), voici venir en effet Niniette, yacht de luxe dont la coque en carbone signée Palmer Johnson épouse sans fausse pudeur le design insolent des rutilantes Bugatti

Disponible en 3 tailles, ce plaisant esquif peut d'ores et déjà être commandé. Fracassez vos tirelires !
Tarif syndical de base : 2 millions d'euros (rames et bouées en option), voire un peu plus si adhésion aux catégories supérieures. Une paille dans l'océan friqué des amateurs (solvables) du genre m'as-tu-vu…

Petit bémol, il ne sera pas mitonné au sein de l'usine de Molsheim, focalisée comme chacun sait sur la production à venir de la fulgurante Chiron, supercar hyper-sportive destinée au seul plancher des vaches. 

Peu d'espoir donc de voir Niniette s'élancer expérimentalement sur le canal de la Bruche, ou à la surface des étangs du Zich.

Fabriqué aux Etats-Unis, le yacht sera plus vraisemblablement exhibé, en Europe, dans les eaux territoriales un bessele plus classieuses de Monaco, avant livraison aux appétits maritimes des boucaniers de la jet set multinationale.

Une prestation que d'aucuns imagineraient volontiers survolée conjointement par l'aéronef Bugatti 100P (le susdit "rêve bleu") en cours de résurrection, outre-atlantique également. Pour le plaisir (gratuit) des yeux.

-> Dans cette fébrile attente, mise en bouche vidéo :

Rassasiés ? Vous pouvez reprendre vos activités normales...

Repost 0
Published by Stierkopf - dans Actualité Bugatti
commenter cet article
13 décembre 2015 7 13 /12 /décembre /2015 05:00

On ne sait encore trop quelle petite musique (républicaine ou national-populiste) surgira des urnes en fin de journée.

Dans cette fébrile attente, les Molshémiens ont tout loisir de tromper (ou pas) leur impatience en s'impliquant d'ici-là dans le « Déambalum sonore », spectacle musical déambulatoire dans les ruelles et venelles intra-muros, mêlant musique vivante (cornemuses et percussions) et musique mécanisée (battements de tambours).

Et ce au gré d'un répertoire ancien rythmé en 2 ou 3 temps : branles, bourrées, scottish… Le tout dans un esprit burlesque teinté d'esthétique moyenâgeuse (à défaut de Noël d'Antan, renvoyé aux calendes grecques). Un spectacle en tout cas qui a vocation à révéler voire réveiller le talent musical du passant.

Mode opératoire : des tambours sont mécanisés grâce à une horlogerie constituée de pièces en bois et fer forgé dans l’esprit des inventions de Léonard de Vinci. Modifiable à convenance, la rythmique se met en branle dans son déplacement, la "motorisation" s'opèrant à l’aide du public sollicité tout au long du parcours.

Bref un spectacle dynamique et surtout participatif, une denrée rare à Molsheim, cité réputée pour son orchestration ultra-représentative (grosse caisse).

A consommer sans modération donc, et vivacissimo d'ici ce soir, en conjurant tout couac électoral majeur en fin de partition

La petite musique du jour
Repost 0
Published by Stierkopf - dans Actualité
commenter cet article
17 novembre 2015 2 17 /11 /novembre /2015 07:56

Le "jeu" qui te fait expérimenter 
la condition d'un réfugié

Parmi les ressources pédagogiques actuellement disponibles à cet égard,  « Contre vents et marées » est un jeu en ligne éducatif qui permet de découvrir ce que cela signifie de fuir un pays.

Durant la partie, les joueurs se glissent dans la peau d'un personnage virtuel astreint par la guerre à se reconstruire, étape par étape, dans un nouveau pays après avoir fui un conflit.

Le jeu, basé sur des faits et des court-métrages, s’accompagne d’un manuel du professeur qui propose des exercices et des sujets de discussion.

Elaboré par le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), il est disponible en 12 langues. A expérimenter en famille et/ou à l'école.

-> J'expérimente...

« Contre vents et marées »
Repost 0
Published by Stierkopf - dans Actualité
commenter cet article

A l'affiche...

...du cinéma Le Rohan - Mutzig
-> Programmation

le_rohan__470.jpgSoutenez les petites salles !

Observatoire citoyen

Pour suivre votre député à la trace (parlementaire) :
-> cliquez "coucou.je-suis-là.fr"

k5594297
1044315 483847185025194 962985576 n

Le blog à l'international

Pour accéder à la version polyglotte
du blog,
 traduit en 55 langues
modimes et dominantes,
---> actionner la moulinette
__________________________________

vache-loul.gif- Spécimen de Stierkopf -