Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : S'Molshemer blog
  • S'Molshemer blog
  • : Contemplation + ou - critique d'une belle assoupie dans son alcôve territoriale, assortie de coups d'oeil ailleurs...
  • Contact

Profil

  • Stierkopf
  • Retraité de l'enseignement supérieur

Recherche

The ultimate selfie

poleurs.jpg(Dessin Poleurs)

20 août 2013 2 20 /08 /août /2013 18:10

61 % des alsaciens se déclaraient favorables à la fusion des départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin... en janvier 1994 !
.
Rétro-vidéos :




On connaît la suite, près de vingt années plus tard... et l'épilogue redouté, dans les mois à venir ?

referendum_alsace.jpg

Repost 0
Published by Stierkopf - dans Conseil d'Alsace
commenter cet article
11 août 2013 7 11 /08 /août /2013 14:52

Le syndrome du référendum
ou l'art et la manière de piper les dés...

NON, vous avez dit NON ? 
Eh bien nous allons faire en sorte qu'au final ce soit OUI :

05
Explication textuelle -> "L'amendement 745"


Repost 0
Published by Stierkopf - dans Conseil d'Alsace
commenter cet article
29 juillet 2013 1 29 /07 /juillet /2013 19:22

elections-coup-poing-humour.jpg
Dans la série "coups fourrés de l'été", un amendement déposé le 12 juillet dans le feu de la "discussion" parlementaire sur le projet de loi de décentralisation (et adopté dans la foulée le 18 juillet avec l'accord du gouvernement !) propose ni plus ni moins de "supprimer la condition de référendum pour les fusions de collectivités qui en feraient le choix." Une disposition susceptible de favoriser un retricotage a posteriori, mais en coulisse cette fois, du projet de Conseil Unique d'Alsace (CUA) par nos édiles locaux, forts de ce blanc-seing inespéré.

En clair, le CUA, foutu à la porte par le vote populaire du 7 avril dernier, pourrait fort bien ressurgir par la fenêtre parlementaire en cas d'adoption définitive du projet de loi dans les termes précités. Et faire fi du résultat des urnes référendaires que l'on sait.
Voilà qui nous remet en mémoire un cuisant précédent : qui ne se souvient du Traité de Lisbonne rejeté par voie référendaire... avant d'être imposé par la voie parlementaire ?

Coup d'oeil (et d'oreille *) estomaqué sur le texte intégral de l'amendement 745, ce déni de démocratie cosigné par une tripotée de députés UMP et notamment un peloton de parlementaires alsaciens, au sein duquel on distingue bien sûr Laurent Furst, champion avéré et confirmé de la gouvernance non-participative :

"Le projet de loi prévoit, sans consultation des populations intéressées, la création d’une nouvelle collectivité territoriale au sens de l’article 72 de la Constitution, avec l’absorption du Conseil Général du Rhône par le Grand Lyon.

Aucune consultation des populations n’est prévue non plus s’agissant de Paris Grand Métropole ou de la Métropole d’Aix-Marseille.

Dans ces conditions, il y a inégalité de traitement entre d’une part, les conditions de création de ces métropoles, et d’autre part  les fusions de départements et de régions, pour lesquelles un référendum est nécessaire.
Ainsi de l’Alsace de manière récente.

Par cohérence, cet amendement propose de supprimer la condition de référendum pour les fusions de collectivités qui en feraient le choix."

Cela étant, il est à noter au passage que la presse ne se montre guère loquace sur le sujet, seul le quotidien régional "L'Alsace" s'étant fendu, le 28 juillet, de l'entrefilet ci-dessous (le Chournal DNA s'est "rattrapé" depuis...) :

Décentralisation
Vers un retour du conseil unique ?

"Définitivement enterré, le projet de conseil unique d’Alsace, après le référendum de ce printemps ? Il semblerait que non, à en croire les craintes de certains opposants farouches à cette fusion des départements et de la Région.

C’est le cas notamment de Franck Dudt, conseiller municipal (divers gauche) de Masevaux. Selon lui, le projet de loi de décentralisation en discussion au Parlement « risque fort d’enterrer le rejet par les Haut-rhinois de la collectivité territoriale d’Alsace ».

En question, un amendement défendu par des députés, qui supprime tout référendum pour les fusions de collectivités qui en feraient le choix. Selon l’analyse de Franck Dudt, « dans la mesure où les supra-métropoles échappent au référendum, il convient de définir les mêmes conditions pour d’autres rapprochements. Cet amendement permet de surmonter le cas de l’Alsace ».

Ceci ne satisfait évidemment pas l’élu de la vallée. 
« Où allons-nous ? Si le peuple vote et donne un choix clair, il ne faut pas tripatouiller derrière pour faire passer quand même la chose. Il me semble absolument immoral de ne pas faire voter les habitants d’un territoire pour savoir ce qu’ils veulent pour ce même territoire. » Mais, on en conviendra, il faut aussi que la loi de la République s’applique partout de la même manière…"

Bref, à ce train-là et si la manoeuvre aboutit, la fracture croissante entre politiciens-tripatouilleurs et citoyens-électeurs bernés n'est pas près de se réduire…

Prochain rendez-vous au Sénat en septembre, pour une deuxième lecture que l'on espère plus respectueuse de la "votation populaire".

Vox populi, populus stupidus ?

* Vidéo :
 

05
Repost 0
Published by Stierkopf - dans Conseil d'Alsace
commenter cet article
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 20:27

CTA-copie-1.jpg

Repost 0
Published by Stierkopf - dans Conseil d'Alsace
commenter cet article
30 mars 2013 6 30 /03 /mars /2013 15:36

infographie.png-> Pour en savoir plus :
Conseil Multiple


Repost 0
Published by Stierkopf - dans Conseil d'Alsace
commenter cet article
28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 07:11

UnknownVous en êtes encore et toujours à pédaler dans la Sürkrüt sans pouvoir "fixer" une mauvaise bonne fois pour toutes vos intentions de non vote concernant la schnapsidee le Volksmainungsumfroog du 7 avril ? 

Le fort goûteux kougelhopf qu'on vous assène généreusement en partage pré-découpé est pourtant d'une rare complexité enfantine simplicité, et S'Molshemer blog est là pour vous assister, vous rassurer, vous prendre par la main et guider (ou pas) vos petits pas hésitants vers l'urne la plus proche de votre domicile (fatalement alsacien, à colombages, borduré de géraniums et coiffé d'un nid de cigognes).

Mais avant tout, une clarification s'impose, en deux temps et un seul mouvement (on n'y reviendra pas) :
1. Coup de projecteur intrigué sur la mouture originelle,
2. Coup d'oeil e bessele inquiet sur la version enrichie,
3. Et enfin découverte vertigineusement schrecklig des mécanismes fonctionnels du bintz.

- Temps 1 -
La mouture originelle
82695118 o(Source)

- Temps 2 -

La mouture enrichie (+ Eurométropole)
Schema-CTA---Eurometropole-copie-1(Source)

- Mouvement final -

Les mécanismes fonctionnels du bintz
Pour mieux comprendre comment ça marche
et par où ça coince, cliquer sur l'image :
usine à gaz
Voilà, vous savez à présent
ce qu'il vous reste à
ne pas faire...


Repost 0
Published by Stierkopf - dans Conseil d'Alsace
commenter cet article
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 00:01

Les économies (d'échelle), c'est l'argument canonné tous azimuts par les snipers-porteurs du projet de Collectivité Territoriale d'Alsace. Lesquels grenadiers-voltigeurs nous balancent, en terrain découvert, un SCUD supposé "persuasif" de 100 millions d'euros économisés sur cinq ans, soit... 10 euros par année et par habitant (!)... Un pétard mouillé. De surcroît un chiffre décliné sans nulle sérieuse étude connue à ce jour, donc par voie de conséquence difficilement vérifiable. Et de toutes façons dérisoire...
-> Eclairage-audio, pour les amateurs du genre, sur le site francebleu.fr

A distinguer dans cette somme pharaonique, le coquet pactole des 30 millions d'euros épargnés sur 5 ans grâce à la fusion, en difficile gestation, des agences de développement ainsi qu'à la réduction des dépenses de com', peut-on lire sur le site "officiel" du "oui" : 

"Aujourd’hui, chacune des collectivités a son propre magazine (Le Journal de la Région Alsace, Haut-Rhin Magazine, Tout le Bas-Rhin) et sa propre communication institutionnelle ; demain, des économies conséquentes pourront être faites lorsqu’il n’y aura plus qu’une seule Collectivité d’Alsace. La fusion des agences économiques et touristiques ainsi que la réduction des dépenses de communication représentent, à elles seules, 30 millions d’euros d’économies sur 5 ans !"

-> Impact chiffré sur le budget global des 3 collectivités concernées = infographié ci-dessous (cliquer pour agrandir) :

Collectivite-territoriale-conseil-Alsace-economies-referend.jpg-> En complément, lire à ce propos, et avec profit, l'article "Economies, êtes-vous bien là ?" sur le site "Référendum sur le Conseil d'Alsace - Des éléments pour débattre".

Les citoyens les plus persévérants achèveront de se faire une religion plus largement budgétaire sur la question en décryptant une étude confiée en 2009, par l'Assemblée des Départements de France, au cabinet-conseil KPMG qui avait alors estimé que la fusion coûterait plus cher qu'elle ne rapporterait...
-> Accès au précieux document (pdf) : 
 Note
 KPMG 
relative
 aux 
enjeux 
financiers
 d’une 
éventuelle 
fusion
 Départements­ Régions
.

Enfin bref, clairement et pour conclure (provisoirement), ce n'est objectivement pas sur cet improbable terreau que les apôtres du "oui" feront fructifier le % d'électeurs convoité. Mais où donc alors ?
Les recherches argumentaires se poursuivent...


A suivre...

Repost 0
Published by Stierkopf - dans Conseil d'Alsace
commenter cet article
24 mars 2013 7 24 /03 /mars /2013 06:00

Avant-dernier dimanche avant celui, plus ou moins redouté, du 7 avril référendaire.

Tirez le meilleur profit de cette pause dominicale en confectionnant vous-même, avec vos petites mains expertes, le bulletin blanc (sans frais d'impression) que vous glisserez fébrilement, d'ici 15 jours, dans votre "Wàhlkeschtla" préférée. En effet, celui-ci n'est pas fourni par la maison-mère, du moins pas encore car on garde législativement 
bon espoir d'en disposer à moyen terme pour d'autres consultations.

Le guideline ci dessous avait été réalisé en vue des récentes élections 2012, mais il est parfaitement recyclable, nàtirlig, pour l'atmosphérique reférendum à venir, et les scrutins qui suivront...

A vos ciseaux ! (plan-modèle sous la vidéo)



CommentFaireUnBulletinBlanc.jpg

Repost 0
Published by Stierkopf - dans Conseil d'Alsace
commenter cet article
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 08:00

... de vote (ou pas), nàtirlig !

Nom d'un p'tit parapluie (largement déployé), le constat coule à flots : des "oui" et des "non" velléitaires, il en pleut des cordes, dru et crescendo sur le projet
CTA, comme vache qui pisse dans nos gras pâturages...

Débroussaillage (pluviométrique) d'étape :

Entre... :
- l'Alsace je te dis oui (la bouche en cul-de-poule),
- le oui grégaire (bien borduré),
- le oui candide (faudra pas venir se plaindre),
- le oui "unique" (on ne vous le servira pas deux fois)
- le oui bretzel (Marque oblige),
- le oui "optimiste" de Robert Grossmann (gaulliste UMP "libre"),
- d'r Ander oui (mais encore ?),

- le oui naturellement (qui coule de source ?),
- le oui Rot un Wiss (on vous passe les détails autochtones),
- le oui Astérix (particulariste),
- le oui sous conditions (avant reddition),

- le oui cocorico (on est les meilleurs),
- le oui provoc' (iconoclaste)
- le oui m'as-tu-vu (histoire de paraître),

- le oui contraint (sous influence féodale locale),
- le béni oui-oui (du haut de la chaire paroissiale),
- le oui résigné (on n'a pas le choix),

- le oui méfiant (taraudé par le doute),
- le oui flou (évanescent, au gré du vent),
- le oui susurré (du bout des lèvres),
- le oui extorqué (ratissage territorial),
- le oui prudent (sait-on jamais ?),
- le oui calculateur (ça peut servir),
- le oui carriériste (ça va servir),
- le oui faux-cul (ça court les rues),

- le oui piège à cons (compassion),
- le oui et/ou non (faudrait savoir),
- le p't'être pas non mais p't'être ben qu'oui (une boussole, vite !),
et... :
- l'Alsace j'écris ton non (vérifier l'orthographe),
- le non résolu (mais déterminé),

- le non refoulé (lâchez-vous!),
- le non crispé (détendez-vous...),

- le non ulcéré (Alka-Seltzer),
- le non résistant (jusqu'aux extrêmes),
- le non retranché (touche-pas-mes-acquis),
- le non de principe (ça ne mange pas de pain kougelopf),
- le non de toute façon (après moi le déluge),

ou encore... :
- l'abstention militante (cotisation oblige),
- l'abstention rebelle (on ne se refait pas),

- l'abstention-alibi (j'peux pas, j'ai piscine),
- l'abstention piscicole (avec ou sans canne),
- l'abstention-refuge (l'imaginaire à sec),
- l'abstention distraite (mon réveil n'a pas sonné)
- l'abstention Ponce-Pilate (qu'ils se démerdent...),
- et on en passe et des meilleur(e)s,
.
...même une "elsässische Küah", fût-elle ultra-girondine, n'y retrouverait pas son "Kalwala" (électeur ou pas). A fortiori dans l'océan d'indifférence populaire sur 8 280 km2 à la ronde (à savoir 190 km de long x 50 km de large, soit 1,5 % de la superficie de la France seulement quand même) et au fil des flots citoyens clairsemés.

Ceci étant et après décryptage du panorama, on ressent confusément une impression de "blanc" quelque part. Une translucide mais prégnante absence qu'au vu de sa "transparence" 
nul panneau électoral ne reflétera.

Normal, diront certains politologues passablement éclairés, l'immaculé n'étant jamais que la synthèse lumineuse de toutes les couleurs, un pigment non "descriptible", inaccessible quoique révélé, mais hors d'atteinte et donc inexprimable... (vous suivez ?).


Une erratique analyse, en vérité, car ce qui transparaît en filigrane du nuancier ci-dessus s'exprime bel et bien via "Alsace pour tous - Groupement pour l'expression démocratique du vote blanc", non hostile au principe de fusion... mais sans la confusion. Et sans les signatures nécessaires à son habilitation à ferrailler dans la campagne officielle.

D'où son écho assurément malaisé dans le ramdam en gestation, mais aussi sa persistance conséquente à vouloir s'imprimer malgré tout dans le débat. Sous forme d'un bulletin blanc glissé dans l'urne, en fin de parcours, par les animateurs du groupe précité et par les électeurs séduits par la démarche, déclinée online sur le website dédié -> explication de vote.

Résultat du gymkhana le 7 avril prochain (poison d'avril ?), 18e jour du mois de germinal dans le calendrier républicain, officiellement dénommé (dixit Wikipédia) jour de la cigüe (et du pinot blanc, warum nicht, cuvée Stierkopf).

vote-blanc.jpg


Repost 0
Published by Stierkopf - dans Conseil d'Alsace
commenter cet article
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 00:05

vote.gif
La rubrique 'Actualités' du website de Molsheim nous apprend incidemment que "le document d'information sur le projet de création d'une collectivité territoriale d'Alsace est consultable à l'accueil de la mairie aux horaires d'ouverture de la collectivité." 

Merci vielmals...

Ceci étant, il y est en outre précisé que "lors du référendum du 7 avril, les Alsaciens sont invités à approuver le projet de création d'une collectivité territoriale d'Alsace par fusion du Conseil régional d'Alsace, du Conseil général du Bas-Rhin et du Conseil général du Haut-Rhin."

Fermez le ban...

Question subsidiaire à trois options : faut-il en conclure, subliminalement, qu'il serait implicitement inimaginable de le désapprouver, voire de s'abstenir si ce n'est de voter blanc??
En clair, il serait de fait plus objectivement citoyen d'appeler les Alsaciens à se prononcer sur le projet, nuance lexicale mais pas seulement...


Quoiqu'il en soit, les administrés-électeurs auraient certes apprécié, quant à eux, de pouvoir accéder en ligne au précieux document mentionné, voire de le télécharger pour s'en imprégner le carafon, at home et à tête reposée, avant de glisser leur "approbation" (fort convoitée), ou pas, dans l'urne.

Bon prince, S'Molshemer blog pallie volontiers cette carence institutionnelle locale en établissant un contact online direct avec la page ad hoc du site Internet de la Région Alsace : "Référendum du 7 avril", laquelle comporte en annexe une quinzaine de documents d'information relatifs à cette démarche référendaire (vidéo en sus).

Soucieux d'objectivité, S'Molshemer blog communique également ci-dessous, dans un même esprit de bienveillante neutralité, les coordonnées sélectionnées de quelques sites plus "diversifiés" :
- "J'aime l'Alsace, je vote non".
- "Alsace pour tous - Je vote blanc".
- "Référendum sur le Conseil d'Alsace - Des éléments pour débattre".
- "L'autre oui" pour une collectivité unique d'Alsace.
- Le "Oui naturellement" d'Europe Ecologie les Verts.
- Rubrique "Conseil d'Alsace" sur ce blog (postures diverses et variées).
Liste non exhaustive qu'il est loisible à tout un chacun de compléter via le plot 'Rédiger un commentaire' accessible en bas de page...

Ceci dit, le compte à rebours est enclenché : il reste à ce jour moins d'un mois pour s'autodéterminer.
Et plus 
précisément 26 jours au nouveau site web de la cité Bugatti pour davantage "s'interactiver" numériquement à cet égard (au sens le plus institutionnellement et strictement neutre du terme...). 

74980923


Repost 0
Published by Stierkopf - dans Conseil d'Alsace
commenter cet article

A l'affiche...

...du cinéma Le Rohan - Mutzig
-> Programmation

le_rohan__470.jpgSoutenez les petites salles !

Observatoire citoyen

Pour suivre votre député à la trace (parlementaire) :
-> cliquez "coucou.je-suis-là.fr"

k5594297
1044315 483847185025194 962985576 n

Le blog à l'international

Pour accéder à la version polyglotte
du blog,
 traduit en 55 langues
modimes et dominantes,
---> actionner la moulinette
__________________________________

vache-loul.gif- Spécimen de Stierkopf -