Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : S'Molshemer blog
  • S'Molshemer blog
  • : Contemplation + ou - critique d'une belle assoupie dans son alcôve territoriale, assortie de coups d'oeil ailleurs...
  • Contact

Profil

  • Stierkopf
  • Retraité de l'enseignement supérieur

Recherche

The ultimate selfie

poleurs.jpg(Dessin Poleurs)

12 juillet 2017 3 12 /07 /juillet /2017 07:00
Cliquer pour agrandir

Cliquer pour agrandir

Affres et délices de l'évasion fiscale...

Affres et délices de l'évasion fiscale...

Repost 0
Published by Stierkopf - dans Coups de gueule
commenter cet article
3 juillet 2017 1 03 /07 /juillet /2017 11:03

De passage à Strasbourg dans le cadre de l'hommage international à Helmut Kohl, Benyamin Netanyahou en a profité pour s'y livrer à quelques loisirs touristiques : visite privée de la cathédrale ou encore balade nautique à bord d'une péniche panoramique, le tout sous (très) forte escorte (source DNA).

Gageons qu'il n'aura pas manqué d'y goûter également aux délices de la richesse gastronomique alsacienne… Délices parmi d'autres dont la liberté de mouvement (fût-ce sous protection rapprochée), auxquels ne sont pas près d'accéder les reclus de la bande de Gaza. Cette prison à ciel ouvert franchit en effet, cette année, le cap des 10 années de l'inhumain blocus que l'on sait, imposé par la volonté conjointe d'Israël et de l'Egypte.

Une décennie de restrictions insupportables qui mène tout droit à une catastrophe économique, écologique et humaine. Et un constat qui s'impose au-delà d'un contexte politique un rien complexe (duplicité israélienne, passivité européenne, divisions inter-palestiniennes…) : aujourd’hui plus que jamais c'est la population qui trinque, la survie des 2 millions de Gazaouis dépendant encore et toujours largement de l’aide humanitaire, quand celle-ci leur parvient… Un état de fait maintes fois condamné par la communauté internationale. En vain. Jusqu'à la prochaine explosion ?

Etat des lieux
(Cliquer pour agrandir)

Cliquer pour agrandir

Cliquer pour agrandir

Lien de l'infographie -> ici...

 

 

Repost 0
28 avril 2017 5 28 /04 /avril /2017 08:17

Créé en 2011, le collectif d'enseignants et chercheurs "Aggiornamento hist-géo" conduit une réflexion propre à favoriser un renouvellement souhaité de l'enseignement de l'histoire et de la géographie du Primaire à l'Université. Formulant dans cette optique toutes propositions utiles et constructives, il se veut également lieu d'interpellation de la société et des institutions.

A ce titre, il ne pouvait se cloîtrer dans un silence spectateur face à ce qu'il qualifie de "scénario sordide", à savoir la présence du Front National au second tour des élections présidentielles 2017.

Et publie en conséquence le communiqué ci-dessous, légitimement alarmiste :

Contre le Front National

"Nous y sommes, dans le scénario sordide que nous redoutions tant de voir se reproduire, le Front national au second tour des élections présidentielles.

En tant qu’enseignant.e.s,  chercheur.ses, citoyen.ne.s, il nous est impossible de taire notre profonde inquiétude sur ces résultats électoraux témoignant de la banalisation du racisme et de la xénophobie au cœur de l’ADN de ce parti, et qui sont un camouflet pour celles et ceux qui, comme nous, considèrent que la connaissance du passé pourrait servir de pare-feu.

L’histoire, car il s’agit de notre matière première, nous enseigne cet engrenage infernal qui, fort d’une crise économique précarisant des millions de personnes, nourrit des prédateurs désignant à la vindicte populaire des « indésirables », étrangers, immigrés, et surfe sur la misère en prétendant enrayer les emballements d’un « système » dont ils ne sont en réalité qu’un simple produit.

Le Front National, car c’est de lui qu’il s’agit, affirme avoir achevé sa dédiabolisation, mais une lecture de son programme montre au contraire qu’une voix qui lui est donnée est une âme vendue au diable. Il faudra en effet s’interroger sur les mécanismes de choix électoral d’une partie de la population qui préfère enjamber les valeurs essentielles de la confraternité nationale et internationale, et se lancer aveuglément sur le terrain du fascisme plutôt que d’espérer et bâtir un autre monde où justice sociale et partage des richesses serviraient de boussole politique.

Enfin, parce que nous sommes pédagogues aussi, nous ne pourrons jamais, le cas échéant, cautionner ou même appliquer sans nausée l’entreprise de propagande idéologique assignée à l’enseignement de l’histoire par le Front National : celle d’un roman national conçu comme une légende patriotique et un philtre d’amour de la nation. Nous ne sommes ni marchands de patrie, ni agents matrimoniaux. Pour nous, l’enseignement de l’histoire sert la cause de l’apprentissage de l’esprit critique et de l’émancipation de toute forme d’asservissement.

Notre principe est donc celui-ci : nous ne donnerons pas une voix au Front National et nous appelons à continuer et intensifier le combat contre l’extrême-droite."

Website - Page Facebook

Les frontières de l'esprit et du coeur

Les frontières de l'esprit et du coeur

Repost 0
21 avril 2017 5 21 /04 /avril /2017 11:19
Pour agrandir, voir lien ci-dessous...

Pour agrandir, voir lien ci-dessous...

Repost 0
19 avril 2017 3 19 /04 /avril /2017 17:41

Paris, le 19 avril 2017

Communiqué

La Fédération protestante de France réagit aux propos tenus par Marine Le Pen sur le plateau de TF1 mardi 18 avril : « Sous Richelieu c’est peut- être les protestants qui avaient des exigences qui allaient contre la nation ... ».

Alors que dans une interview récente donnée au Figaro, François Clavairoly, président de la FPF rappelait que « le devoir d’un véritable responsable politique n’est pas de susciter la division et la haine mais de rassembler », Marine Le Pen par ses propos se pose en historien, interprète dangereux de l’histoire et stigmatise une confession.

La FPF n'est pas dupe et voit bien qu'à travers la référence aux protestants d'hier, cités avec tant de malveillance et d'irrespect alors qu'ils étaient persécutés et assassinés par le pouvoir royal, c'est « peut- être » l'islam d'aujourd'hui qui est visé.

Ces propos sont irresponsables. Encore une fois l’extrême droite tient un discours qui ne peut qu'attiser la haine et justifier la violence. La Fédération Protestante de France souhaite que les électeurs ne soient pas dupes de ces appels à la division. Elle joint à ce communiqué sa Tribune publiée le 6 avril sur le website du journal La Croix : « Appel de la Fédération protestante de France : Politique, Ethique et Société ».

Contact Presse : Aude Millet-Lopez – Responsable Communication aude.millet-lopez@federationprotestante.org - @FPFCom Tel. 06 73 39 55 98 – 01 44 53 47 13.

(Info-presse)

Repost 0
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 07:30

  Cliquer pour agrandir 

Source Facebook : www.facebook.com/jo.spiegel

Source Facebook : www.facebook.com/jo.spiegel

Rien à rajouter...

Fessenheim : la colère de Jo...
Repost 0
23 mars 2017 4 23 /03 /mars /2017 11:05

Déjà adoptée par cinq régions et quelques départements (notamment le Haut-Rhin, source DNA), c'est peu dire que la clause dite « Molière » exhale des relents pour le moins discriminatoires, excluant de fait tout ouvrier ne parlant pas français.

Subterfuge argumentaire articulé, avec le concours actif de certains dirigeants LR (cf Eric Straumann), au nom de la défense de la sécurité au travail (sic !), elle contribue in fine à damer la piste à l'abject concept dit de "préférence nationale", défendu par le FN.

Concernant les positionnements LR sus-mentionnés, on notera tout de même au passage que la clause Molière « n’est pas un bon signe dans un territoire qui se veut européen », selon Frédéric Bierry (président du CD67) interrogé sur le sujet. Lequel ne s'inscrit donc pas dans la foulée de son homologue haut-rhinois...

Mauvais signal également pour les ouvriers concernés mais clin d'oeil racoleur aux franges d'électeurs les plus xénophobes, c'est aussi un boulevard ouvert  à Marine Le Pen qui, en cas de victoire à la présidentielle, a déclaré vouloir procéder à une consultation nationale sur les conditions d’entrée et de séjour des étrangers, sans oublier les conditions d’acquisition de la nationalité. Et ce en caressant, en son sens le moins ragoûtant, le poil des citoyens les plus "réceptifs".

Ceci dit, si la sécurité dans les entreprises apparaît à l'évidence comme fondamentale, elle suppose, plutôt qu'une clause linguistique dévoyée, un développement renforcé des pouvoirs des comités d’hygiène, de sécurité des conditions de travail (CHSCT), l'intervention d'inspecteurs du travail plus nombreux et l'appui accentué d'une médecine du travail dotée de véritables moyens et droits d’intervention. Et des syndicats davantage impliqués. Autrement dit un code du travail encore plus protecteur, a contrario de la loi El Khomry.

Quant à la volonté prétextée de lutter, via la clause Molière, contre les abus et autres effets pervers du travail détaché (dumping social...), elle ne dépassera guère le stade incantatoire tant que subsistera la surexploitation des travailleurs concernés par des agences sous-traitantes agissant la plupart du temps en toute impunité pour la plus grande satisfaction des grandes entreprises.

Une copie à revoir impérativement, donc, afin que les travailleurs détachés puissent bénéficier, objectivement et en toute clarté, de tous les droits sociaux du pays d’accueil, en termes de salaire et de protection sociale.

Et une nécessaire remise dans les clous d'une Europe que l'on souhaite plus que jamais ouvertement et authentiquement "sociale". Et solidaire.

 

Repost 0
22 février 2017 3 22 /02 /février /2017 08:45

Les extrémismes religieux qui enflamment le monde actuellement semblent apporter du crédit à la phrase (faussement ?) attribuée à Malraux : "Le 21e siècle sera religieux (ou mystique, voire spirituel selon les variantes) ou ne sera pas".

Objectivement, on ne sait guère si le 21e siècle confirmera ou non cette "prophétie" à l'échelle planétaire. Mais force est de constater, dans un cadre plus modestement local, que le fait religieux (ou prétendu tel) investit volontiers subrepticement nos sphères les plus calfeutrées. A l'occasion qui fait le larron, mais à notre esprit défendant.

A témoin ce Molshémien qui se vit récemment confronté, l'espace d'un week-end et dans son immédiat périmètre, à la manifestation successive de trois "courants de pensée" plus ou moins confessionnels.

La première expression de chapelle lui fut ainsi formulée, aux abords de sa chaumière, par un petit groupe de prédicateurs-évangélistes chargés (divinement ?) de lui proclamer la "Bonne Nouvelle", et ce jusque dans sa descente de garage. Avant de rebrousser chemin vite fait, face à l'hostilité sans nuances du profane-cible de leur prosélytisme, guère friand de ce genre de tasse de thé d'eau bénite......

Une seconde percée "missionnaire" s'infiltra dans sa boîte aux lettres, reconvertie en succursale de mosquée par le dépôt, à l'insu de son plein gré, d'une luxueuse brochure de plus de 300 pages fort colorées, imprimée en Turquie et au titre sans équivoque : "L'Islam dénonce le terrorisme". Avec en filigrane sur papier glacé l'objectif de transmettre au plus grand nombre un "message affectueux et pacifique" visant à permettre à tout un chacun "d'atteindre au 21e siècle la paix, la justice et le bonheur promis par le Coran." Le tout complété en guise de marque-page d'un dépliant triptyque violemment anti-PKK et généreusement distribué sans compter par un couple fort bien mis, circulant à bord d'un rutilant 4X4 couleur d'ébène. Furtivement à vrai dire, de peur sans doute qu'on lui retourne illico presto sa fort peu désirée "marchandise".

La troisième intrusion du spirituel dans sa mécréante existence est imputable à "La Feuille de Chou", presse quotidienne radicale (et strasbourgeoise) au capital illimité d'indignation, via l'annonce par ses bons soins et by mail du prochain débarquement à l'archevêché de Strasbourg, crosse en main (et pas en l'air), du très martial prélat Luc Ravel (ex-évêque aux armées), qualifié "d'archevêque d'extrême-droite" au vu de certains de ses écrits pour le moins abrupts, il est vrai....

Bref le pompon sur la mitre, en quelque sorte, et in fine une pressante envie de déserter au plus vite le bénitier dominical, pour naviguer dès le lendemain lundi vers des horizons résolument plus laïques… et plus rassérénants. 

Repost 0
Published by Stierkopf - dans Coups de gueule
commenter cet article
10 février 2017 5 10 /02 /février /2017 09:25

Ediles cumulards invétérés, une trentaine de parlementaires, parmi lesquels une bonne demi-douzaine d'élus alsaciens, ont déposé le 30 janvier dernier une "proposition de loi organique visant à reporter l'entrée en vigueur de la loi interdisant le cumul de fonctions exécutives locales avec le mandat de député ou sénateur". En clair, au-delà des Municipales 2020 !

Rebelote donc, après de vaines tentatives antérieures soutenues en son temps et en sourdine par leur ex-mentor Sarkozy, désormais judiciairement très occupé…

Bref, rivés à leur pactole multi-mandats tels des moules à leur rocher, ils n'hésitent pas à s'afficher ainsi vent debout contre la posture anti-cumul de leur chef de file (?) François Fillon, tout en formant paradoxalement bloc autour de la candidature chaotique de ce dernier à la Présidentielle 2017.

Une assez jolie prouesse manoeuvrière, assurément, mais pour le moins législativement acrobatique… Peu leur importe, semble-t-il, car qui ne risque rien n'a rien à leurs yeux, sauf à se malmener les coutures du pantalon à ce genre de grand écart.

Sans doute inutilement au final, le calendrier parlementaire ne jouant guère en leur faveur : une loi organique, en effet, doit obligatoirement être examinée par le Conseil constitutionnel, après adoption en des termes identiques par les députés et sénateurs. Un processus difficilement réalisable au fil des semaines ultra-chargées à venir. Qu'à cela ne tienne, ils auront tenté le coup, ce qui en dit long sur la fibre "filloniste" qui les anime (et sur la solidité du "socle" de leur candidat).

Et surtout sur le peu de considération pour leurs concitoyens, très majoritairement hostiles au cumul des mandats. Outre le fait, enfin, que l'actuel contexte de "désamour" accentué des Français envers la planète politique et certains privilèges jugés indus, devrait les inciter à davantage évoluer en mode "décence", si ce n'est avec une circonspection de meilleur aloi.

 

Repost 0
Published by Stierkopf - dans Coups de gueule
commenter cet article
3 février 2017 5 03 /02 /février /2017 10:02

Coup de gueule sans fioritures capté à fond les décibels sur la Toile, et retranscrit tel quel ci-dessous dans son jus originel :

"Au-delà des considérations politiques, au-delà du fait qu’il s’agit d’un candidat à l’élection présidentielle, je me demande : comment des gens qui ont déjà tout, les Fillon, qui vivent dans un château avec 14 chambres, comment se fait-il qu’ils osent venir encore voler l’argent public... Combien au final ? 500 000 euros ? 900 000 ? 1 million ? Plus ?... Autant d’argent qui vient de nous mais qu’on ne nous redistribuera pas pour soulager les plus pauvres d’entre nous, parce que vous comprenez, les caisses de l’État sont vides. De quoi ont-ils encore besoin, dans leur vie, pour voler cet argent ?

Sans même parler des témoignages de gens pauvres qu’on entend à la radio, je pense à des proches. Je pense à ma mère, ma petite mère, qui à 76 ans se bat pour (sur)vivre avec quelques centaines d’euros par mois. L’autre jour je l’accompagnais au marché : elle avait envie d’acheter un chou, mais il était trop cher ! Je la revois perplexe devant l’étalage de légumes, comptant et recomptant : si je n’avais pas été là, elle ne l’aurait pas acheté... Je repense à mon père, qui quand il est décédé vivait sans plus de chauffage ni d’eau chaude, et prétendait pour ne pas nous faire de la peine que la vaisselle se lavait très bien à l’eau froide...

Mais dans quel monde vit-on ? ! Quelle violence ça nous fait d’entendre ça jour après jour, ces nantis, ces châtelains, qui ont besoin de magouiller encore ? !... Quand je pense aussi que parfois je me demande en mon for intérieur si je "mérite" l’argent des allocations familiales, s’il n’y aurait pas des gens plus pauvres qui en auraient plus besoin que moi qui gagne le Smic : dans mon monde à moi, on se sent déjà presque privilégié, on a presque peur d’abuser.

Tout ça est à vomir, tellement indécent, inconcevable. Et on est des "gentils". On ne se révolte pas, on ne descend pas dans la rue. On se contente de protester un peu. Colère. Dégoût. Larmes. Désolée de me livrer comme ça et de partager ça avec vous qui lirez ce message, mais ça déborde, par moments...

Bonne journée."

La Loutre

Qui vole un oeuf va en prison,
qui vole un boeuf va au Palais-Bourbon...
(Marin Karmitz)

(Site-source)

L'indignation du jour
Repost 0
Published by Stierkopf - dans Coups de gueule
commenter cet article

A l'affiche...

...du cinéma Le Rohan - Mutzig
-> Programmation

le_rohan__470.jpgSoutenez les petites salles !

Observatoire citoyen

Pour suivre votre député à la trace (parlementaire) :
-> cliquez "coucou.je-suis-là.fr"

k5594297
1044315 483847185025194 962985576 n

Le blog à l'international

Pour accéder à la version polyglotte
du blog,
 traduit en 55 langues
modimes et dominantes,
---> actionner la moulinette
__________________________________

vache-loul.gif- Spécimen de Stierkopf -