Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : S'Molshemer blog
  • S'Molshemer blog
  • : Contemplation + ou - critique d'une belle assoupie dans son alcôve territoriale, assortie de coups d'oeil ailleurs...
  • Contact

Profil

  • Stierkopf
  • Retraité de l'enseignement supérieur

Recherche

The ultimate selfie

poleurs.jpg(Dessin Poleurs)

21 août 2017 1 21 /08 /août /2017 09:27
 ParlonsPo...

Renouer le dialogue entre maires et citoyens par les temps d'abstention massive qui courent, tel est l'objectif d'une plateforme web participative imaginée et conçue en janvier 2017 par un jeune bordelais, Maxime Peyret Lacombe.

Sous l'intitulé "ParlonsPo" ("Parlons Politique"), cet outil de co-construction de l'espace public vise à établir un dialogue plus direct et permanent entre les citoyens et ceux qui les "administrent"…

Trois modules sont d'ores et déjà en place :
- Application citoyenne
- Interface municipale
- Site web spécial mairie

Via cette application, les élus répondent d'une part aux requêtes du public et se voient d'autre part proposer de nouveaux projets élaborés par les citoyens. La livraison de l'application est prévue en septembre.

Le futur nouveau maire (pressenti) de Molsheim (élu le 28 août prochain et dont nous tairons le nom pour ne point anticiper sur le processus démocratique) sera-t-il tenté à terme de souscrire à ce type de démarche ? Histoire d'imprimer sa marque sous un angle un bessele plus participatif que son prédécesseur, désormais recentré pour l'essentiel au Palais Bourbon ? Et relocalisé (confiné ?) pour "l'accessoire" sur un strapontin de conseiller municipal... ?  Affaire à suivre... (-_-)

Vidéo ParlonsPo :

Repost 0
Published by Stierkopf - dans Démocratie locale
commenter cet article
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 08:35

Au fil de l'édito du récent bulletin municipal "Le Molshémien n° 85", le député Laurent Furst s'autofélicite d'avoir collecté sur son nom, lors des législatives 2017 (2e round), « 75 % des Molshémiens qui ont participé au vote». Se gardant bien, nàtirlig, d'affiner le "score" en précisant objectivement que ces 75 % (74,4 % plus exactement) représentaient en fait 40 % des électeurs inscrits. Bref, pas de quoi tirer un feu d'artifice place de l'Hôtel de Ville, 60 % des citoyens concernés ayant manifestement promené leurs baskets sous d'autres cieux.

Cela étant, s'agirait-il d'un message subliminal en vue des élections municipales 2020 ? On serait porté à le subodorer à la lecture de l'addendum concluant en NB le sus-dit édito, et rédigé comme suit : « Certains me reprochent d'avoir choisi le mandat de député plutôt que celui de Maire. Ce choix, je l'ai fait notamment parce que dès le prochain scrutin municipal je n'aurais plus pu être candidat au regard de la volonté du gouvernement de limiter à trois mandats successifs l'exercice d'une même fonction »...

Bigre, voilà ses successeurs potentiels prévenus : une épée de Damoclès pèse d'ores et déjà sur leur éventuel mandat à venir en qualité de 1er magistrat (de septembre 2017 à mars 2020), qui pourrait n'être que transitoire en cas de (re)candidature municipale victorieuse de l'actuel député, redevenu conjointement et entretemps  "simple" conseiller municipal.

Auquel cas cependant, celui-ci se verrait contraint de renoncer (ou non ?) à un 3e mandat au Palais-Bourbon, loi sur le cumul oblige. A moins qu'une nouvelle loi rende à nouveau possible l'assimilation gloutonne des deux fonctions.

Ceci dit sans exclure une incongrue (?) résistance du successeur prochainement "choisi" par l'actuel conseil municipal. Un successeur qui aurait eu, au fil du prochain et court exercice, le mauvais goût de prendre goût au pouvoir, fût-il "transitoire"…

Autant d'hypothèses un rien conditionnelles, certes, mais par les temps politiciens (chahutés) qui courent, un plan B voire plusieurs fers au feu valent toujours mieux que pas du tout… Foi d'élu LR (fort expérimenté si ce n'est récemment éprouvé en la matière) !

 

Repost 0
29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 07:06
La femme et la cravate

La photo de groupe, c'est tendance au Palais-Bourbon, tant dans les travées que dans les jardins où se pressaient récemment, à flanc d'escalier, les 15 députés alsaciens momentanément solidaires… Et s'y poussaient du col (et de la cravate*) en amont, fort peu courtoisement à vrai dire car reléguant loin derrière en aval, au pied des marches, la seule élue du 18 juin (photo-source chapardée au journal L'Alsace).

Score paritaire : 14 à 1...Bref, le chemin électif est encore long et l'escalier à gravir encombré voire semé d'embûches pour la gent féminine alsacienne.

* Autre trait saillant, assurément chromatique, dans ce tir groupé : -> la cravate, d'un  jaune  pétant en l'occurrence (sans doute associé à la renaissance printanière…), arborée par le député (plus dépité du tout) Laurent Furst, alias "Monsieur 25 %".

Outre sa "large victoire" en effet (source DNA) et "fort" de ses 24 843 électeurs sur 96 037 inscrits (toutes tendances de droite, voire d'extrême, confondues), le "patron" de la 6e circonscription 67 pourrait en fait (et de fait) constituer un cas d'école et de débat, parmi d'autres, lors des "Rencontres de l'Interrogation Démocratique" organisées en octobre prochain à Kingersheim (68).

Invité à la conférence-débat introduisant ce forum ("Quelles transitions pour une société en mutation ?"), il pourrait fort opportunément y exposer sa conception de la légitimité (et crédibilité) démocratique dans l'actuel contexte d'ultra sous-représentativité tous azimuts que l'on sait. A Molsheim comme ailleurs.

On dit ça, on ne dit rien, on pose ça là sans plus, à la libre disposition méditative (ou critique) de tout un chacun...

La femme et la cravate
Repost 0
25 juin 2017 7 25 /06 /juin /2017 18:33

Il n'est jamais trop tôt pour cocher dans nos éphémérides la date d'un évènement tel que celui annoncé ci-dessus et programmé en octobre prochain à Kingersheim, "Ville en transition démocratique".

Programme

Liste provisoire* des intervenants

* La participation de Cyril Dion et de François Ruffin est espérée mais non encore actée...

Addendum

Présentation par Joseph Spiegel, maire de Kingersheim

"Partout fleurissent des initiatives portées sur le terrain par des citoyens, des organisations, des élus. Elles sont toutes habitées par l'exigence d'un retournement démocratique qui veut placer l'intelligence collective au cœur des processus de décision et le pouvoir d'agir citoyen au cœur des métamorphoses de notre société .
Elles souffrent toutes d'être isolées et de voir leurs propositions atomisées.
Elles ont toutes en commun le besoin de partager, d'échanger, de relier.
Elles sont toutes fortes de convictions et en même temps confrontées au doute...
Tous, nous partagerons nos expériences, nos balbutiements et nos questions.
Dans la bienveillance.
Avec la volonté de changer de pratiques pour pratiquer les changements."

Et maintenant ?

"Si nous croyons à nos discussions sur le sens de la République, il faut proposer et signer un nouveau contrat social entre les représentants et les représentés, un contrat qui permette aux classes (sociales et d'âge) mises progressivement à l'écart de la chose commune, de se sentir à nouveau parties prenantes d'un projet collectif, du débat national et d'un peuple politique unique" (Raphaël Glucksman).

"Je partage et c'est la rude tâche qui oblige les élus issus des élections législatives.
Rude tâche quand 57% des inscrits sont restés chez eux et quand le mode de désignation offre deux tiers des sièges à un Parti rassemblant 30% des suffrages au premier tour (15% des inscrits) !

"Les élections législatives dans notre pays visent à donner une majorité au Président et non à représenter équitablement les différentes sensibilités politiques."

Cela renvoie à la question cruciale des 5 prochaines années : celle de la légitimité des décisions et donc de la crédibilité du politique. La Démocratie de participation constitue donc un enjeu désormais incontournable.

Quelle Démocratie participative ?

Celle qui s'inspire de Jürgen Habermas qui pose comme socle de trouver toujours un accord, de construire des compromis dynamiques, de dépasser les postures, d'associer toutes les ressources de sens, d'intelligence et d'expertise y compris les plus fragiles et marginalisés ? C'est le devoir des "constructifs" de tous bords .

Celle qui s'inspire de Chantal Mouffe et d'autres qui considèrent essentiel de faire vivre la contestation et le conflit, de renforcer par là l'identité de ceux qui se sentent déclassés ? C'est la vocation des "dégagistes " de toutes les rives.

En réalité, l'enjeu est de tenter d'articuler les deux conceptions, apaisée et "sauvage" de la participation Démocratique. Il est au fond de se faire rencontrer la France qui réussit et qui gouverne et la France en colère et qui désespère.

C'est une des questions posées dans le cadre des Rencontres de l'Interrogation Démocratique en octobre prochain à Kingersheim, avec le concours d'intervenants inspirants tels que mes amis P. Viveret et Loic Blondiaux. Et de tant d'autres parmi lesquels je ne désespère pas de compter François Ruffin ou Cyril Dion."

(Joseph Spiegel)

Pour un grand débat le 5 octobre au soir !

Les modalités d'inscription et de participation seront précisées ultérieurement, mais d'ores et déjà instruisez-en vos agendas.

 

Repost 0
24 juin 2017 6 24 /06 /juin /2017 08:28

Un site pour décrypter le casier judiciaire des politiques

Deputy Watch est le fruit de l’association de plus d'une dizaine de fanas de data-journalisme. Dix journalistes - indépendants, pigistes ou salariés - répartis entre Marseille et Paris. Leur travail de recherche et de mise en forme des données présentées sur le site a été réalisé conformément à un protocole commun (accessible en ligne), incluant plusieurs étapes de vérification.

Ensemble ils ont dressé le bilan des activités judiciaires de la XIVe législature, qui vient de s'achever. On y découvre que 18,45% des députés français ont été inquiétés par les autorités publiques et 7,6 % jugés coupables en dernier ressort. Le parti LR remporte la palme du plus mauvais élève avec 28 infractions (contre 17 pour le PS).

Diffamation, injures publiques, dégradation de lieux publics ou encore concussion pour avoir prêté des locaux pour tourner un film pornographique… En un clic, il est désormais possible de découvrir le "dark side" des parlementaires grâce à cette première base de données judiciaires concernant l’Assemblée Nationale (d'autres institutions ne perdent rien pour attendre...).

S'Molshemer blog s'est donc précipité avec gourmandise, vous l'imaginez bien, sur le plot "Rechercher un député", histoire d'y radiographier le casier judiciaire de qui vous savez, nàtirlig…

Verdict : blanc comme neige... (cliquer pour vérifier) :

(-_-)   Rassuré(e)s ?   (-_-)

(-_-) Rassuré(e)s ? (-_-)

-> En savoir plus : Deputy Watch

(Contact courriel)

Cliquer pour agrandir

Cliquer pour agrandir

Repost 0
14 juin 2017 3 14 /06 /juin /2017 10:09

Tout arrive, fût-ce à un train de sénateur, en l'occurrence un récent rapport sénatorial prônant  l'instauration d'une démocratie "coopérative".

Fruit de la réflexion d'une mission d'information appelée fin 2016 à phosphorer sur la thématique : « Démocratie représentative, démocratie participative, démocratie paritaire : comment décider avec efficacité et légitimité en France en 2017 », ce précieux document part du constat que nombre de décisions d'élus sont contestées voire bloquées, illustrant ainsi une défiance croissante des citoyens envers leurs représentants.

Et cite à cet égard deux exemples emblématiques : la difficile gestation de la loi Travail et le projet très conflictuel de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Deux cas d'espèce focalisant l’attention médiatique… parmi de nombreux autres projets, moins "exposés", portés par les pouvoirs publics mais freinés voire remis en question au fil des contestations dont ils font l’objet.

D'où le postulat qu'est venu (enfin !) le temps d'huiler les rouages et "d'ouvrir" les procédures pour y associer davantage les citoyens et mieux leur expliquer les choix qui sont faits. En clair, si les élus demeurent les plus légitimes pour décider dans l’intérêt général, ils ne peuvent plus le faire seuls, « sans explication ni concertation ».

A la bonne heure ! On se le note... Bref, il n'est jamais trop tard pour se réunir autour de la table "paritaire et coopérative", étant entendu cependant, précise prudemment le rapport, que « la démocratie participative doit se concevoir comme un complément utile à la démocratie représentative, sans pouvoir s’y substituer.  »

En conséquence de quoi, la mission d’information formule à l'appui de cette ambition une batterie de propositions précises (assorties d'outils appropriés), décryptées au fil des 314 pages du rapport d’information de M. Philippe Bonnecarrère : -> Décider en 2017 : le temps d’une démocratie « coopérative ».

(Source)

 

 

Repost 0
Published by Stierkopf - dans Démocratie locale
commenter cet article
28 mars 2017 2 28 /03 /mars /2017 07:34
Grand Est : dialogue citoyen

La Région Grand Est a lancé ce mardi 28 mars une application citoyenne contribuant à renforcer la participation de ses 5,5 millions d'administrés aux débats régionaux en cours.

Développée par "GOV La météo de l'opinion", cet outil de dialogue citoyen permet à tout un chacun de donner son avis sur un certain nombre de thématiques formulées sous forme de questions à l’initiative de la Région. Les citoyens auront également la possibilité de soumettre leurs propres questions sur tout sujet en rapport avec les compétences dévolues à la Région.

« Cet outil, une première à l’échelle d’une région, ne constituera pas seulement un "baromètre de l’opinion", il a également pour ambition d’associer les citoyens à l’amélioration du service rendu au public par la Région, en étant à l’écoute de leurs attentes, mais aussi en les incitant à être force de propositions, tout ceci concourant à faire de notre région la première région citoyenne de France. »

L'application a fait l'objet d'une présentation grand public à 12h45 dans les trois sites suivants  :
- Librairie Kléber à Strasbourg,
- Hall Campus Santé de l’Université de Reims,
- Sur le site de Tcrm-Blida à Metz.

Outre la découverte à cette occasion du nom (Imagin'Est) et du visuel de l’application, il est dès à présent possible de la télécharger* sur smartphone, de réagir aux questions posées par la Région et de poser ses propres avis/questions.

* Application disponible sur Androïd et IOS : Google Play et/ou App’ Store (saisir Imagin’est  Editeur : GOV).

Grand Est : dialogue citoyen
Repost 0
Published by Stierkopf - dans Démocratie locale
commenter cet article
22 mars 2017 3 22 /03 /mars /2017 09:12

Assemblée tirée au sort, démocratie liquide (mix entre démocratie représentative et démocratie directe), plateformes collaboratives, partis nouvelle génération, engagement "à la carte", vigie citoyenne, impact du numérique, gouvernance en "circuit court"…

Deux années durant, les auteurs sont partis à la rencontre des innovations politiques de la planète, loin, bien loin des sentiers battus et rebattus par notre système à bout de souffle. Un cheminement dont ils ont tiré un livre et une conviction : l'urgence de repenser le rapport entre pouvoir et citoyens.

Présentation par l'éditeur :

"Abstention galopante, désertion des partis politiques, impuissance des élus face aux maux de notre société… : longue est la liste des symptômes de notre démocratie malade. Face à ces constats moroses sans cesse répétés, il est urgent d’agir.

Quelles sont les alternatives crédibles pour sortir de l’impasse ?

Pour répondre à cette question, les auteurs ont sillonné la planète pendant près de deux ans et sont allés à la rencontre de 80 défricheurs qui expérimentent de nouveaux remèdes en dehors des sentiers battus.

Les initiatives qui ont fait la preuve de leur efficacité existent : en Islande, des citoyens tirés au sort rédigent eux-mêmes leur Constitution ; en Espagne, des partis politiques « nouvelles générations » redonnent le goût de s’engager ; en Argentine ou en France, des électeurs co-rédigent les lois avec les parlementaires sur des plates-formes collaboratives ; un peu partout, des élus inventent de nouvelles manières de gouverner…"

À partir de ces expériences inédites, ce livre décrypte la transition démocratique à l’œuvre. Il ouvre des pistes de réflexion pour renouveler notre démocratie et propose des solutions concrètes dont chacun peut se saisir. Et il apporte des raisons d’espérer."

"Ce qui a motivé notre livre ?
Transposer à la vie politique ce mouvement de collaboration et d’horizontalité que l’on observe dans le monde économique, social et éducatif."

Auteurs : Romain Slitine, consultant et maître de conférences à Sciences Po Paris, et Elisa Lewis, entrepreneure, tous deux membres du collectif Démocratie Ouverte, qui développe et accompagne les initiatives de transition démocratique.

-> Entretien avec les auteurs sur le webmagazine Ouishare - Itinéraires pour une société collaborative.   

Parution en septembre 2016 aux Editions "La Découverte"
Version papier : 15,00 € - Version numérique : 9,99 €

Repost 0
1 mars 2017 3 01 /03 /mars /2017 16:22
Manne parlementaire 2016

Chaque année depuis 2013, l'Assemblée nationale dévoile l'utilisation faite par les députés de leur réserve parlementaire (130 000 euros en moyenne, chacun).

L'électeur lambda dans le genre Stierkopf a nàtirlig le réflexe bien compréhensible (et sans arrière-pensées…) de balayer d'un coup d'oeil sourcilleux l'éventail du saupoudrage local de cette manne dans sa circonscription de tutelle.

Pour les amateurs du genre et concernant l'utilisation faite par le député L. Furst (6e circ.), c'est par -> ici… Pas grand-chose à en dire si ce n'est qu'à part l'une ou l'autre exception, la règle clientéliste du "Mille-euros-pour-tous" demeure le principal critère de répartition.

Ceci posé et contemplé, on n'a pas toujours le réflexe de s'aventurer du côté du Bureau et de la Présidence de l'Assemblée qui disposent également d'une réserve dite institutionnelle. Et c'est dans ce cadre particulier que notre attention est attirée par la générosité soudaine de la Présidence (merci M. Bartolone !) envers la commune alsacienne de Westhoffen, seule commune ayant partiellement bénéficié en 2016 de cette réserve. Et ce à hauteur de 50 000 euros, s'il vous plaît !

Fiche descriptive (destination de la subvention) : -> Lien

-> Explication subliminale de ce bienvenu "cadeau", telle qu'exposée sur le site Lab politique Europe I :

50.000 euros pour la commune familiale de Léon Blum

"L’année 2016 a été marquée par l’anniversaire du Front populaire. Cette coalition de partis de gauche qui gouverna en France entre 1936 et 1938 fêtait alors ses 80 ans. A la tête du Front populaire, Léon Blum avait accédé à la présidence du Conseil, en 1936.

Peut-être un clin d’œil au dirigeant de la SFIO, la réserve institutionnelle de la présidence de l’Assemblée nationale a attribué 50.000 euros à la commune de Westhoffen. C’est dans ce village du Bas-Rhin que le père de Léon Blum était né, de même que le grand rabbin Simon Debré, arrière grand-père de l'ancien président de l'assemblée Jean-Louis Debré..."

Bref, on est contents pour nos voisins de Westhoffen, mais un tantinet jaloux quand même : -> rien à dénicher dans l'état-civil de Molsheim qui pourrait nous laisser espérer un "héritage" de cette sympathique nature dans les années à venir ?

Manne parlementaire 2016
Repost 0
Published by Stierkopf - dans Démocratie locale
commenter cet article
1 mars 2017 3 01 /03 /mars /2017 10:31

Le nouvel ouvrage digital de Paroles d’élus

“Aux actes citoyens !” plus qu’un titre, c’est la devise du dernier ouvrage digital de Paroles d’élus. À mi-chemin entre un magazine et un livre, ce nouvel ouvrage digital décrypte les enjeux liés au numérique dans nos territoires respectifs.

Paroles d’élus et ses 12 partenaires, publient aujourd’hui la nouvelle édition de leur ouvrage annuel dans un format entièrement digital. Conçu pour être feuilleté comme un magazine, il donne à voir la transformation numérique des collectivités et zoome sur les meilleures initiatives des élus dans ce domaine.

-> Accès à l'ouvrage digital : à feuilleter en ligne...

Présentation vidéo :

Repost 0
Published by Stierkopf - dans Démocratie locale
commenter cet article

A l'affiche...

...du cinéma Le Rohan - Mutzig
-> Programmation

le_rohan__470.jpgSoutenez les petites salles !

Observatoire citoyen

Pour suivre votre député à la trace (parlementaire) :
-> cliquez "coucou.je-suis-là.fr"

k5594297
1044315 483847185025194 962985576 n

Le blog à l'international

Pour accéder à la version polyglotte
du blog,
 traduit en 55 langues
modimes et dominantes,
---> actionner la moulinette
__________________________________

vache-loul.gif- Spécimen de Stierkopf -