Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : S'Molshemer blog
  • S'Molshemer blog
  • : Contemplation + ou - critique d'une belle assoupie dans son alcôve territoriale, assortie de coups d'oeil ailleurs...
  • Contact

Profil

  • Stierkopf
  • Retraité de l'enseignement supérieur

Recherche

The ultimate selfie

poleurs.jpg(Dessin Poleurs)

29 mars 2016 2 29 /03 /mars /2016 09:58
Ensemble...

La mairie de Molsheim et les élus (maire en tête) majoritaires au sein du conseil municipal seraient-ils à ce point assaillis de récriminations diverses et variées, périphériques à certains chantiers, qu'il leur faille s'en formaliser dans le bulletin municipal, au détour d'un édito "pédagogique" voire d'une tribune d'expression sur la défensive ?

Incompris nos élus, par des habitants-riverains peu au fait (et pour cause) des contraintes réglementaires, administratives et budgétaires ?

Un début de réponse (solution ?) se profile dans l'intitulé même du susdit groupe majoritaire : "Avançons ensemble pour Molsheim", c'est à dire avec les habitants, croit-on comprendre.

Un début de réponse donc, qui devrait trouver son prolongement naturel et son débouché logique dans un concept ayant pour nom "démocratie participative" et pour corollaire l'association réelle et durable des habitants à la co-construction de tout projet. Et ce en une démarche ouverte et partagée dès sa gestation en amont, et non plus tard (trop tard) en aval, à son terme.

Du blabla ? Ce n'est pas ce qui ressort à l'évidence, et à titre d'exemple-modèle, de la récente finalisation (et adoption unanime, sous applaudissements) du PLU… de Kingersheim dans le Haut-Rhin, préalablement co-construit au fil des étapes participatives suivantes :  

- un forum-débat ouvert à tous les habitants en 2010, dès l'amorce de la réflexion (PADD),
- la création d'un conseil participatif associant, outre les élus et les experts ad hoc, des habitants tirés au sort, issus de tous les quartiers de la ville,
- une formation permettant à tous d'être au fait du sujet (et de ses contraintes et difficultés),
- la mise en place d'ateliers thématiques (modes de déplacement, préservation des espaces naturels, urbanisme et habitat, …) visant à concilier in fine le respect du patrimoine urbain, son environnement et le confort des familles.

Bref, un cas d'école, pour l'heure unique en France et salué comme tel par le commissaire enquêteur, mais parfaitement transposable dans d'autres cités : encore faut-il en avoir la volonté politique… 

Un cas d'école donc… et un message consensuel que devrait s'appliquer à relayer in situ le groupe minoritaire élu sous le vocable : "Ensemble, construisons une démocratie locale à Molsheim".

-> En savoir plus sur la coproduction interactive du PLU de Kingersheim : "Construire ensemble la ville de demain"

-> En annexe, une lecture utile : "Le projet urbain participatif - Apprendre à faire la ville avec ses habitants".

Ensemble...
Repost 0
Published by Stierkopf - dans Démocratie locale
commenter cet article
16 mars 2016 3 16 /03 /mars /2016 10:34

« Pour la 19e année consécutive, nous reconduisons les taux d’imposition. En contrepartie, je propose que chacun donne trois heures par an à la commune. Les idées ne manquent pas : accompagner les enfants de l’école, préparer le matériel pour une fête, désherber un chemin, nettoyer la plage, tenir un stand ou faire un gâteau. »

Mais où celà donc ? A Molsheim ?

Que nenni mais à Villerville (Calvados) où le 1er magistrat propose cet original "échange" donnant-donnant à ses administrés (source 1).

Une proposition atypique récemment adoptée à l'unanimité par le conseil municipal et formulée sur la base du volontariat, ainsi que le précise l'article partiellement reproduit ci-dessous (source 2).

Et un exemple d'implication citoyenne qui pourrait faire germer des idées du côté de la cité Bugatti… Histoire de cultiver et développer le sentiment d'appartenance communautaire de ses habitants. Car objectivement, ce ne sont pas les "théâtres" d'actions-services potentiels qui font défaut en bord de bruche... 

Des propositions ?

Echange taux stables contre bénévolat
Repost 0
Published by Stierkopf - dans Démocratie locale
commenter cet article
2 mars 2016 3 02 /03 /mars /2016 03:56

Le site de l'Assemblée nationale vient de publier online sur son website la répartition 2015 de la controversée réserve parlementaire.

A savoir l'utilisation clientéliste par chaque député de l'enveloppe qui lui est allouée au titre de sa circonscription, soit en moyenne un pactole de 130 000 € (voire davantage) à pulvériser ventiler "à bon escient" sur son territoire sous forme de subventions.

S'Moshemer blog n'a pas manqué de s'y précipiter, à la recherche détaillée de "l'arrosage" effectué dans ce cadre par le député Laurent Furst aux 4 coins de la 6e circonscription du Bas-Rhin.

Hormis les 5 communes traditionnellement sélectionnées chaque année (à la courte-paille ?) pour des projets précis (10 000 euros chacun), tout le reste (83 000 euros) a été atomisé distribué l'an passé à quelque 83 chanceuses associations (critères d'éligibilité ?), abondées à raison de 1 000 € chacune. Et ce dans un large éventail allant du club de tir local à la fanfare du coin, en passant par les vignerons associés et autres randonneurs en goguette organisée, et on en oublie... Un subventionnement à la louche donc, le plus souvent "justifié" sous le vocable générique et passe-partout "fonctionnement"...

Bref, un quadrillage en quelque sorte plus électoraliste que financièrement efficace. Est-ce bien raisonnable, par les temps qui se délitent courent, en termes de rationalisation budgétaire ? A quand un ciblage plus efficient via un appel à projets associatifs argumentés ?

Quoi qu'il en soit, coup d'oeil partiel sur la loterie 2015, ou "foire à 1 000 €". A chacun d'y retrouver ses petits, ou pas... (lien vers la liste intégrale en fin d'article) :

etc., etc...

etc., etc...

 U+21AF.svg

Parcourir l'intégralité du listing -> ici...

(Pour une info plus détaillée, activer la petite puce verte agrémentant, en tête de gondole, chacune des lignes du tableau).

_______________________________________________________

Repost 0
Published by Stierkopf - dans Démocratie locale
commenter cet article
22 février 2016 1 22 /02 /février /2016 10:53

 Le député fait son lit !

« 20 heures. De retour à l’Assemblée, je me décide à faire mon lit, les draps ayant été lavés. La taie d’oreiller et le drap-housse sont à moi, je les ai rapportés de Molsheim, le drap supérieur est à l’Assemblée Nationale. Mais là, drame ou accident : le service intérieur a oublié de me fournir une couverture propre. Ce n’est pas sans compter sur l’efficacité de mon attaché parlementaire qui a fait le tour de la maison pour trouver rapidement ce qu’il faut malgré l’heure tardive. Je peux donc terminer de faire mon lit. On peut serrer la main de Sarkozy à midi, discuter avec un ministre dans un couloir et faire son lit soi-même : cela permet de garder les pieds sur terre. »

Scoop intimiste glané au fil de la lecture des 22 pages du compte-rendu de mandat n° 7 (bientôt le livre ?), publié sur son website par le député-maire-etc. Laurent Furst, et accessible -> ici ou plus directement -> là...

Bonus-addendum : analyse de texte
↯ (Cliquer pour agrandir)   

Source Expressio.fr

Source Expressio.fr

Scoop intimiste
Repost 0
Published by Stierkopf - dans Démocratie locale
commenter cet article
19 février 2016 5 19 /02 /février /2016 01:03
Vers un urbanisme e-participatif ?

La démocratie participative 
au service des projets urbains

Et si la démocratie participative s'instillait tout au long des processus d'aménagements urbains ?

En d'autres termes : et si l'on se décidait enfin à aider les habitants-citoyens à se mêler de ce qui les regarde au premier chef, à savoir l'aménagement de leur cadre de vie au quotidien, urbain et rurbain ? Et à se le (ré)approprier ?

C'est le défi relevé par "1001 Rues", jeune agence d'assistance à maîtrise d'usage (AMU) qui se propose d'accompagner les collectivités dans la conception et la mise en place de démarches d’e-concertation destinées aux habitants et à tous les usagers du territoire concerné.

Et met à disposition pour ce faire des méthodes et outils numériques visant à associer les citoyens au processus de fabrication de la ville, via une application-plateforme ludique et interactive qui recueille leurs envies et leurs besoins sur les espaces qu’ils pratiquent.

Que ce soit un projet urbain ou même la programmation d’un espace public, les habitants peuvent ainsi co-participer à la construction et à l'amélioration de leurs lieux de vie grâce à l’application "1001 Rues", plateforme d’aide à la décision, d’échanges entre les usagers et d’implication de tous.

Certains molshémiens se plaisent dès lors à imaginer (à chacun son rêve) l'évolution configurative et le "visage" au final qu'auraient adopté certains aménagements urbains en gestation à Molsheim (place de la Liberté, quartier Henri Meck…) s'ils avaient transité via la moulinette e-participative "1001 Rues"… 

Objectivement, du rêve à la réalité, le cheminement citoyen (et décisionnel) à cet égard s'annonce, au sein de la cité Bugatti, encore long, tortueux et semé d'embûches procédurières (et politiques). Mais peut-être un jour, qui sait ?… 

Dans cette patiente attente, poursuivons ci-dessous le rêve e-participatif (devenu réalité pour certains) en 2 minutes et 42 secondes vidéo-chrono :

Alors, on silence s'y lance ?

Vers un urbanisme e-participatif ?
Repost 0
Published by Stierkopf - dans Démocratie locale
commenter cet article
6 janvier 2016 3 06 /01 /janvier /2016 10:32
L'indignation de la semaine

Signé Xavier Bertrand (LR)

U+21AF.svg

(Source)

L'indignation de la semaine
Repost 0
Published by Stierkopf - dans Démocratie locale
commenter cet article
23 décembre 2015 3 23 /12 /décembre /2015 09:38

On a trop souvent, si ce n'est compulsivement, souhaité dans ce blog l'avènement d'une participation citoyenne sincère et sans faux-semblants politiciens à la gouvernance au quotidien de nos collectivités, pour ne pas bouder notre plaisir à l'annonce des Assises de l'engagement initiées par le Conseil Départemental 67.

On avait certes noté avec un vif intérêt le penchant "implicatif citoyen" exprimé par Frédéric Bierry lors de son installation à la tête du département 67, mais d'ici à le voir s'amorcer concrètement, le doute nous taraudait quand même un tantinet, convenons-en, au vu des obstacles à franchir. Parmi lesquels, et non des moindres, le "terroir" politique alsacien, nobiliaire et ultra-représentatif à l'excès, à labourer.

Doute levé donc, au moins dans un premier temps, avec l'espoir de voir des applications concrètes se dégager rapidement… et convertir sur le terrain un maximum de citoyens implicables de bonne volonté ainsi que tous leurs élus locaux, forcément "impliqués", y compris et surtout les plus rétifs (notamment molshémiens), à cette "démocratie d'implication".

Du taf communal en perspective pour la conseillère départementale et propicement "cheval de Troie" municipal Chantal Jeanpert ?

Pour en savoir plus voire s'impliquer -> c'est par ici...

Repost 0
Published by Stierkopf - dans Démocratie locale
commenter cet article
1 octobre 2015 4 01 /10 /octobre /2015 09:49

"Nous sommes de ceux qui n’arrivent plus à aller voter la tête haute.

Certains d’entre nous ne votent plus du tout, d’autres votent blanc, ceux qui votent encore le font par défaut, avec tristesse ou colère.

Nous nous sentons piégés par un système politique qui ne nous respecte pas, ne nous entend pas, et depuis quelques temps nous dégoûte même par ses frasques, ses renoncements, ses promesses jamais tenues, ses mensonges, ses trahisons, son inhumanité." (...)

Nous nous mettons en marche de manière collective, horizontale, débarrassée des quêtes de pouvoirs personnelles et des postures partisanes stériles.

Nous allons entrer à l’Assemblée Nationale.

En juin 2017. (...)

-> Explication-vidéo :  U+21AF.svg

#MaVoix - Sommes-nous prêts ?
Repost 0
Published by Stierkopf - dans Démocratie locale
commenter cet article
25 septembre 2015 5 25 /09 /septembre /2015 14:15

…et les adverbes aussi

Il en est ainsi de l'adverbe "plus" utilisé à foison par l'Association des Maires de France (AMF) dans son "Appel du 19 septembre pour les communes de France". Et plus précisément dans son passage prédisant aux citoyens lambdas les pires avanies en cas de baisse de 30 % des dotations de l'Etat aux collectivités.

A savoir :

Plus d'eau pour votre douche
Plus d'équipements pour faire du sport
Plus d'écoles, de crèches et de cantines pour vos enfants
Plus de transports en commun pour aller travailler
Plus de collecte/tri d'ordures pour une ville propre et saine
Plus d'entretien des espaces verts pour votre cadre de vie
Plus de lieux ou d'actions culturels pour vous distraire
Plus d'actions sociales en faveur des personnes en difficulté
Plus de vie associative favorisant les projets en commun…

Ceci énuméré, soyons précis : plus ou pas du tout ? Car analysée via le prisme lexical, la déclinaison ci-dessus constitue une excellente nouvelle si l'on s'en tient stricto sensu à la définition Larousse de l'adverbe "plus" = "davantage". Ce qui induit, transcodée en mode positif, la version suivante :

Davantage d'eau pour votre douche
Davantage d'équipements pour faire du sport
Davantage d'écoles, crèches et cantines pour vos enfants
Davantage de transports en commun pour aller travailler
Davantage de collecte d'ordures pour une ville propre/saine
Davantage d'entretien des espaces verts pour le cadre de vie
Davantage de lieux ou d'actions culturels pour vous distraire
Davantage d'actions sociales pour les personnes en difficulté
Davantage de vie associative favorisant les projets communs

Moyennant, bien sûr, l'arsenal compensatoire ci-après :

Moins de dépenses de fonctionnement débridées
Moins de recrutements "à la pelle"
Moins de chantiers pharaoniques et dispendieux
Moins de frais de communication, réception, déplacement
Moins de "chacun pour soi"
Moins de projets doublons
Plus de recherche d'économies d'échelle
Plus de coopération intercommunale
Plus de rationalisation (et priorisation) des choix budgétaires

Et la boucle est bouclée. Des questions ?

Repost 0
Published by Stierkopf - dans Démocratie locale
commenter cet article
12 septembre 2015 6 12 /09 /septembre /2015 09:00

« L’intérêt personnel des élus ne doit pas passer avant l’intérêt général »

Le problème est récurrent et colle à l'image des députés tel l'exaspérant sparadrap du capitaine Haddock. Il a pour nom IRFM, opaque Indemnité Représentative de Frais de Mandat dont nos édiles nationaux, attributaires au-dessus de tout soupçon,  rechignent pourtant à dévoiler le mode et le champ d'utilisation.

Au point d'instiller le doute dans certains esprits citoyens et de titiller ainsi la patiente curiosité investigatrice de l’Association Pour Une Démocratie Directe qui vient de rendre publiques, après deux ans d'enquête, ses conclusions.

Et nous informe des nombreuses dérives qu’elle a pu constater au sujet de la dépense de l’argent de l’Assemblée nationale : enrichissement personnel des députés, prêts immobiliers consentis par l’Assemblée nationale, modes d'acquisition des permanences parlementaires, résidences secondaires et studios sur Paris remboursés avec l’IRFM, contournement de la loi sur le financement de la vie politique…

Tout cela est-il légal ? -> Eléments de réponse (en attendant l'avènement d'une totale transparence...)

Post précédent sur ce délicat sujet : "Dites-nous tout !"

De la déontologie parlementaire…
Repost 0
Published by Stierkopf - dans Démocratie locale
commenter cet article

A l'affiche...

...du cinéma Le Rohan - Mutzig
-> Programmation

le_rohan__470.jpgSoutenez les petites salles !

Observatoire citoyen

Pour suivre votre député à la trace (parlementaire) :
-> cliquez "coucou.je-suis-là.fr"

k5594297
1044315 483847185025194 962985576 n

Le blog à l'international

Pour accéder à la version polyglotte
du blog,
 traduit en 55 langues
modimes et dominantes,
---> actionner la moulinette
__________________________________

vache-loul.gif- Spécimen de Stierkopf -