Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : S'Molshemer blog
  • S'Molshemer blog
  • : Contemplation + ou - critique d'une belle assoupie dans son alcôve territoriale, assortie de coups d'oeil ailleurs...
  • Contact

Profil

  • Stierkopf
  • Retraité de l'enseignement supérieur

Recherche

The ultimate selfie

poleurs.jpg(Dessin Poleurs)

30 juillet 2015 4 30 /07 /juillet /2015 17:27

Ensemble Faisons la loi

« En ouvrant le travail législatif des parlementaires au grand public et en multipliant le nombre de personnes associées à l'élaboration des propositions de lois, la web-plateforme "Parlement & Citoyens" vise à restreindre l'influence des lobbies et des intérêts partisans afin d'assurer une meilleure connaissance et représentation de la volonté générale, fondement de la légitimité des lois. »

Allons bon, c'est quoi encore ce film ? -> Petite séance de projection (2:55), sans entracte ni publicité : U+21AF.svg

Parlement & Citoyens
Repost 0
Published by Stierkopf - dans Démocratie locale
commenter cet article
7 juillet 2015 2 07 /07 /juillet /2015 10:47

Petit débriefing complémentaire concernant la réunion publique "d'information et de concertation" du 29 juin dernier, consacrée au PLU et à son volet PADD, en phase d'élaboration à Molsheim. 

Une rencontre entre le maire et ses administrés qui n'a certes pas viré à l'émeute populaire, seule une poignée de Molshémiens s'étant aventurée dans la (trop grande) salle Manderscheidt de l'Hôtel de la Monnaie. 

0,32 % très précisément si l'on en croit le savant et fulgurant calcul du 1er magistrat, trouvant via ce ratio matière à justifier son peu d'appétence pour la foire d'empoigne le "forum" : en clair et sans langue de bois, à quoi bon déployer un tel tintouin communicationnel pour se retrouver au final confronté à une assistance aussi réduite ?

Réponse : l'appétit vient en mangeant, et l'envie de débattre en débattant. Et c'est peu dire que le débat ne constitue pas un ingrédient majeur dans le bouillon de culture local. 

Faute d'avoir régulièrement l'occasion d'y faire trempette, d'en apprécier le goût et de s'y accoutumer, les Molshémiens ne "risquent" guère, en effet, de basculer à court terme dans la marmite (et l'addiction) participative. 

Seule thérapie envisageable à ce niveau de carence : instiller systématiquement le virus de l'agora, à savoir (re)donner l'envie d'avoir envie de s'informer, de participer et de s'impliquer. Et donc multiplier les contacts avec les administrés, fussent-ils au départ intimistes voire groupusculaires, un phénomène de capillarité n'étant jamais à exclure dans la foulée.

Et ce sous toutes formes appropriées (réunions, ateliers, rencontres...), tout au long du mandat en cours et à tous égards, les sujets à débattre foisonnant à loisir au pied de la colline :

- réaménagement du quartier Henri Meck, 

- restructuration de la place de la Liberté (opération "tilleuls"), 

- revitalisation du bourg-centre (attractivité, commerciale notamment ; l'ASACO se démène certes, mais à quand des "Journées du commerce de proximité") ?, 

- réaffectation de la zone "ex-club hippique" (et de certains bâtiments présentement désaffectés, in situ mais également ailleurs dans la cité : ancien Hôtel des Impôts, feue l'école maternelle du Rott...). Aucun projet dans les tiroirs, vraiment ? 

- requalification urbaine du centre-ville (voirie et circulation à bout de souffle), 

- implantation de nouveaux habitats (géolocalisation, caractéristiques, impact urbain...),

- entretien/création/ destination des espaces verts,

- association des résidents (qui le souhaitent) à l'accueil des nouveaux arrivants à Molsheim (et dans les quartiers),

- animation socioculturelle,

- ...

On en passe et non des moindres (dénivellation du passage à niveau...).

Le tout cartes sur tables et en toute transparence, nàtirlig, le plus en amont possible de la réflexion et de la gestation des projets. Si ce n'est dès la germination... 

Utopique ?

- "Bis repetita placent" (parfois) -

J'ai une question et même plusieurs, voire des propositions...

Repost 0
Published by Stierkopf - dans Démocratie locale
commenter cet article
30 juin 2015 2 30 /06 /juin /2015 14:11

Ils n'étaient guère qu'une petite soixantaine de Molshémiens à s'être aventurés à la découverte du PLU (Plan Local d'Urbanisme), dévoilé hier au soir dans sa phase constructive à l'Hôtel de la Monnaie.

Mais une soixantaine "quand même" (en cette radieuse soirée d'été), ce qui n'a rien de négligeable vu la densité, pour ne pas dire la technicité de la problématique exposée : en l'occurrence les 272 pages de présentation du projet en gestation, complémenté du PADD synthétisant les propositions d'évolution en la matière.

Soit 18 pages de déclarations d'intention(s) allant de la préservation des paysages, espaces naturels et ressources à la consolidation du dynamisme économique de la Ville, en passant par le renforcement de la qualité du cadre de vie sans pour autant négliger le développement du pôle urbain et son caractère…

Le tout teinté de la volonté affichée d'oeuvrer dans un objectif de développement durable. Fort bien.

Une boussole, en vérité, azimutée sur l'avenir.

Ceci dit, s'il est vrai que le PLU a l'honneur et l'avantage de tracer à grands et petits traits les "visages" présents et futurs de la Ville dans tous ses états, sa formulation n'en demeure pas moins fort schématique, voire (volontairement ?) elliptique quant à certaines de ses préconisations prospectives.

A témoin, par exemple, l'objectif annoncé de production de 800 à 900 logements supplémentaires à l'horizon 2030 : à la réaction d'un habitant s'interrogeant légitimement sur la géolocalisation et l'impact structurel (emprise, accès, voirie…) de ces nouvelles constructions, le maire de céans eut beau jeu de rétorquer qu'au stade actuel de la réflexion, il lui était difficile de répondre précisément mais… qu'il avait néanmoins d'ores et déjà sa petite idée sur la question (et même plusieurs !)… Sans en rien laisser transpirer dans la foulée.

Patatras !

En quelque mots, la raison d'être (et la sincérité dans la démarche) de cette "réunion publique d'information et de concertation" se voyait ainsi mise à mal : à quoi bon, en effet, organiser ce type de consultation si c'est pour la truffer de sous-entendus supposés non divulgables au citoyen lambda (non majeur ni vacciné ?). Le tout appuyé du sourire entendu de l'élu qui sait, face à l'administré qui aura bien le temps de savoir, un jour et selon le bon vouloir calendaire du prince.

Et l'on s'étonnera dès lors que nombre d'habitants de Molsheim rechignent à fréquenter ce type de (rares) réunions, marquées au coin réthorique de l'ellipse érigée en mode de communication. Et de gouvernance…

Clairement, le chemin à parcourir pour se hisser au niveau de la démarche participative et transparente d'un Jo Spiegel (Kingersheim), pour ne citer que lui, s'annonce encore pour le moins opaque dans une cité (Bugatti) sempiternellement paternée en "bon père de famille" (Bonus Pater Familias), un concept pourtant en voie de disparition (au sens patriarcal s'entend).

Reste toutefois la possibilité offerte à tout un chacun de se plonger dans les arcanes du PLU "aux heures habituelles d’ouverture de la Mairie – bureau 4B – Service de l’Urbanisme, et faire connaître ses observations en les consignant dans un registre ouvert à cet effet" (source).

Dont acte et avis aux amateurs !

- Bonus (payant) DNA -

Repost 0
Published by Stierkopf - dans Démocratie locale
commenter cet article
29 juin 2015 1 29 /06 /juin /2015 00:02

"…la municipalité souhaite soutenir l'activité économique locale pour assurer une offre commerciale de proximité et un bassin d'emplois dynamique. Parallèlement, la ville souhaite retrouver une attractivité pour les ménages d'actifs en soutenant une offre foncière accessible et une diversité de formes urbaines pour répondre à leurs besoins. Dans le même temps, il s'agit de préserver un cadre de vie qualitatif pour les populations locales dans le respect du patrimoine bâti et environnemental."

Bigre, mais où cela donc ? A Molsheim pardi, où la population vieillit (maire compris)…

Et à quel titre, la déclaration d'intention ci-dessus ? En introduction au PADD (Projet d'Aménagement et de Développement Durables), clef de voûte du PLU (Plan Local d'Urbanisme), successeur du POS et qui fera l'objet d'une présentation détaillée dans le cadre d'une réunion publique d'information et de concertation programmée aujourd'hui 29 juin à 20h30, au coeur de la cité Bugatti -> Hôtel de la Monnaie

Morceau choisi : "Le commerce de centre-ville doit être conforté, afin de conserver le dynamisme de ce quartier, et éviter que Molsheim ne se transforme en "ville-musée". En conséquence, aucune zone d'extension dédiée à l’activité commerciale ne sera créée, l’espace urbain permettant l’implantation de nouveaux commerces, pérennisant ainsi la mixité des fonctions dans la Ville."

Ou encore : "Aujourd’hui, certains secteurs urbains, hors vieille ville, sont quasi exclusivement à vocation résidentielle. De manière à permettre à ces quartiers d’accueillir des activités économiques de proximité, la collectivité entend ne pas y interdire les services de proximité ou l’activité tertiaire dès lors qu’ils ne génèrent pas de conflit d’usage ou ne perturbent pas la qualité de vie pour ces secteurs par leur fonctionnement (stockage, nuisances sonores, stationnement, …)."

Bref, un chapelet de vertueuses intentions qui s'égrène tout au long des 18 pages de ce précieux document (version intégrale), et au fil des 5 axes suivants :
- Valoriser et préserver les paysages, les espaces naturels et les ressources ; 
- Conforter le dynamisme économique de la Ville ;
- Renforcer la qualité du cadre de vie ;
- Développer le pôle urbain de Molsheim et son caractère ;
- Promouvoir un développement durable.

Ça vous parle ? Alors venez en parler ce soir à l'endroit sus-indiqué = plan d'accès rue de la Monnaie.

Au passage et tant qu'à faire, profitez-en pour embrasser une ultime fois du regard la toute proche place de la Liberté en son état présent (non durable), avant éradication de son écrin de tilleuls à l'ombre de l'été…

-> En savoir plus et davantage encore 

Repost 0
Published by Stierkopf - dans Démocratie locale
commenter cet article
14 juin 2015 7 14 /06 /juin /2015 10:57
Du POS au PLU via le PADD

Une réunion publique d'information et de concertation à Molsheim, c'est pas souvent...

Dès lors on aurait tort de se priver de signaler celle ci-dessous, telle qu'annoncée sur le website municipal et consacrée à la transformation du POS en PLU, et à son volet central le PADD :

Lors de la séance du 27 mars 2015, le conseil municipal a confirmé la prescription de la révision du Plan d’occupation des sols en vue de sa transformation en Plan local d’urbanisme (PLU).

Pièce centrale du PLU, le Projet d’aménagement et de développement durables (PADD) exprime une vision stratégique du développement de Molsheim.

La Ville invite la population à se rendre à la réunion publique d’information et de concertation qui se déroulera :

le lundi 29 juin (20h30) à l'Hôtel de la Monnaie

-> En décrypter plus...

Question annexe : outre le POS et le PADD, y aura-t-il un POT au détour du PLU ? Histoire de draîner le chaland ?

Du POS au PLU en passant par le PADD

Du POS au PLU en passant par le PADD

Repost 0
Published by Stierkopf - dans Démocratie locale
commenter cet article
28 mai 2015 4 28 /05 /mai /2015 07:04
Ecologie participative

Co-construire les solutions de demain, tel est l’enjeu majeur de la démocratie participative. Ceci dit, la participation des citoyens aux décisions ne coule pas toujours de source, loin s'en faut. En témoignent les nombreux projets contestés çà et là sur l'ensemble du territoire.

Des solutions existent cependant pour impliquer plus directement les citoyens dans les processus décisionnels, environnementaux notamment mais pas seulement...

Découvrez ci-dessous en 3 minutes-vidéo ces enjeux et solutions !

Un scénario qui eût été idéal pour débattre collectivement, sereinement et en temps utile, par exemple, du réaménagement depuis fort longtemps annoncé du passage à niveau (PN 20) de Molsheim, mais objectivement guère applicable en l'état actuel d'avancement (et de méthodologie consultative) du projet.

A retenir toutefois dans la perspective d'autres chantiers molshémiens à venir ?

-> A (re)lire par ailleurs sur ce blog :

- "Du consultatif au délibératif"

- "Consulter autrement, participer effectivement"

Repost 0
Published by Stierkopf - dans Démocratie locale
commenter cet article
23 mai 2015 6 23 /05 /mai /2015 06:00
Cap sur l'intelligence collective

Changer de paradigme démocratique... 

Kingersheim : Agora 2015 -2020

"Agora 15-20 , c'est donner à chaque habitant la possibilité d'exercer sa citoyenneté pendant tout le mandat et non pas seulement pour les élections ! C'est donc refuser l'idée que la démocratie se réduise aux élections et à la conquête du pouvoir, que le débat public soit strictement partisan, que les décisions soient toujours descendantes, que la relation entre représentants et représentés soient de l'ordre d'une relation clientéliste ou d'assisté du type "fournisseur-client".

Ainsi à Kingersheim, dans l'esprit du Pacte Civique, et des Etats généraux de la démocratie, tout commencera par une consultation citoyenne qui s'offre comme une invitation à la participation sur tous les sujets ; le retour et la démarche seront pilotés non pas par le Maire mais par une Assemblée hybride qui rassemble toutes les ressources démocratiques (organisations, habitants, élus, experts etc ...).

Une formation sera mise en place pour les "agoracteurs" amenés à animer les séquences démocratiques issues de la consultation.

Ainsi, les processus de décision et d'implication ne seront pas mobilisés, comme trop souvent, par l'affect , la posture ou l'étiquette, mais par le souci d'un vrai partage et la volonté d'aller au fond du sujet .
C'est l'ambition de l'intelligence collective et d'une démocratie apaisée.

Changement de paradigme...

C'est cette démarche que vient d'approuver le Conseil municipal de Kingersheim, moins les voix du groupe minoritaire."

(Source : page Facebook de Jo Spiegel, maire de Kingersheim).

Ça se passe comme ça à Kingersheim... Et côté Molsheim ?

Cap sur l'intelligence collective
Cap sur l'intelligence collective
Repost 0
Published by Stierkopf - dans Démocratie locale
commenter cet article
25 avril 2015 6 25 /04 /avril /2015 09:12

  Jobs d'été

"A Kingersheim, les "jobs d'été" se décident au tirage au sort. Cela se passe à la Maison de la Citoyenneté
Quelles sont les valeurs qui portent cette manifestation ?
Celles de la transparence, de l'équité et le refus de tout favoritisme.
Les jeunes tirés au sort passent ensuite devant un jury pour témoigner de leurs motivations.
Équité et mérite pour un job que je demande aux jeunes d'assumer sérieusement en respect de l'argent public et des contribuables."

Jo Spiegel, Maire de Kingersheim (68)

(Source Facebook)

Chapeau bas ! 

Mais au fait, à Molsheim, ça se passe comment ?

Coup de chapeau de la semaine
Repost 0
Published by Stierkopf - dans Démocratie locale
commenter cet article
10 avril 2015 5 10 /04 /avril /2015 09:06

...le pouvoir politique ?

« Partagez le pouvoir, associez les citoyens aux processus de décision, et réconciliez-les avec la politique » : telle est la suggestion on ne peut plus vertueuse adressée aux nouveaux conseillers départementaux par David Weber (conseiller municipal sans étiquette à Saint-Pierre près de Barr) dans une tribune publiée ce jour sur le site Rue89 Strasbourg sous l'intitulé : « Pour un pouvoir politique mieux partagé ».

Morceaux choisis : 

...La seule manière raisonnable d’envisager l’exercice d’un pouvoir sans violence est donc de faire participer le citoyen aux décisions importantes, afin qu’il puisse lui aussi naturellement se sentir responsabilisé à en accepter les conséquences, sans avoir le sentiment qu’on lui a fait violence

  • En finir avec le modèle aristocratique

Le monde ancien proposait un modèle aristocratique, où l’on pensait que chaque chose devait être à sa place en vertu d’un ordre établi. Ce modèle donnait sa légitimité au pouvoir d’un seigneur tout comme il considérait naturelle et juste la situation d’une personne asservie. Nous avons depuis évolué vers un modèle républicain, où chacun doit pouvoir jouir des mêmes chances, tout en étant prêt à se sacrifier pour un idéal national.

Or, comme l’explique le philosophe Luc Ferry quand il décrit l’évolution de la pensée humaine à travers les âges, nous sommes désormais entrés dans une société principalement en quête d’amour. La meilleure preuve de ce changement est l’amour que nous portons à nos enfants, et le besoin que nous avons désormais à préparer un avenir qui tienne compte d’eux.

L’adoption d’un modèle de gouvernance plus participatif permettrait d’intégrer ce besoin profond. Comme le décrit le sociologue Jean Viard dans son entretien auprès des Dernières Nouvelles d’Alsace le 28 octobre 2014, « les politiques pensent agir au nom de l’intérêt général en faisant des projets “pour” les gens, alors qu’aujourd’hui, il faut faire des projets “avec” les gens ».

En renonçant au modèle paternaliste pour développer ce dialogue, les politiques se donneraient les moyens de rétablir une forme d’éthique – au sens premier de « respect bienveillant » de l’autre – dans une pratique démocratique aujourd’hui en décalage avec son temps.

  • Quitter le modèle paternaliste requiert une maturité citoyenne

Pour qu’un modèle participatif ait une chance de réussir, il est nécessaire que le citoyen fasse preuve d’une maturité suffisante en étant prêt à prendre part aux décisions importantes qui auront des conséquences sur sa propre situation.

Un exemple d’application peut être trouvé chez nos voisins suisses qui proposent, entre autres, le référendum pour associer la population aux décisions importantes. D’autres voies innovantes ont été imaginées, comme l’assemblée citoyenne proposée par Étienne Chouard. 

Il me semble que le politique, en proposant un système différent, a la possibilité de devenir l’acteur premier de ce changement. Dans le contexte actuel, il dispose d’une opportunité unique pour développer une relation d’adulte à adulte avec le citoyen, afin de construire une confiance nouvelle dans sa relation avec le citoyen.

Pour réussir sa mutation structurelle, une piste pour la classe politique pourrait être de sortir de la « politique métier », en faisant évoluer l’exercice du pouvoir politique vers une mission à durée déterminée, par exemple limitée à deux mandats. Cette évolution permettrait d’éviter la concentration du pouvoir entre les mains d’une seule personne pendant un temps excessif, et donc de favoriser un partage naturel du pouvoir avec le citoyen dans les prises de décisions significatives. (...)

Voilà pour l'aspect théorique du message. Capté ? Reste juste à le mettre en pratique...

L'intégralité de la tribune est accessible -> ici 

Et si on partageait...
Repost 0
Published by Stierkopf - dans Démocratie locale
commenter cet article
4 avril 2015 6 04 /04 /avril /2015 11:53

Jo Spiegel, maire de Kingersheim, prend congé du PS en invoquant notamment la nécessaire "implication des citoyens". C'est une réflexion également entendue du côté du nouveau président du Conseil Départemental 67, Frédéric Bierry, qui parle quant à lui de "démocratie d'implication"… -> un point de convergence ?

"Si l'on veut que la politique cesse d'être l'affaire de quelques-uns, la démocratie doit devenir l'affaire de tous" (-> "Vers un nouvel âge démocratique ?").

-> D'autres commentaires ? <-

Une décision mûrement réfléchie...
Repost 0
Published by Stierkopf - dans Démocratie locale
commenter cet article

A l'affiche...

...du cinéma Le Rohan - Mutzig
-> Programmation

le_rohan__470.jpgSoutenez les petites salles !

Observatoire citoyen

Pour suivre votre député à la trace (parlementaire) :
-> cliquez "coucou.je-suis-là.fr"

k5594297
1044315 483847185025194 962985576 n

Le blog à l'international

Pour accéder à la version polyglotte
du blog,
 traduit en 55 langues
modimes et dominantes,
---> actionner la moulinette
__________________________________

vache-loul.gif- Spécimen de Stierkopf -