Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : S'Molshemer blog
  • S'Molshemer blog
  • : Contemplation + ou - critique d'une belle assoupie dans son alcôve territoriale, assortie de coups d'oeil ailleurs...
  • Contact

Profil

  • Stierkopf
  • Retraité de l'enseignement supérieur

Recherche

The ultimate selfie

poleurs.jpg(Dessin Poleurs)

10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 01:43

carte-region.jpgSuite aux voyages erratiques à l'étranger de certains ministres, et non des moindres, les membres du gouvernement ont été sommés de privilégier la France pour leurs vacances et déplacements privés. 

Engagée dans la démarche marketing que l'on sait et consciente d'avoir, pour le coup, une carte majeure à jouer dans cette affaire, l'Alsace saisit la balle au bond, ouvre ses bras généreux et se déclare terre d'accueil pour les personnels politiques "recadrés".

Destination idéologiquement sûre, ultime enclave de résistance bordant sur sa frontière nord-est la France de l'intérieur, la patrie de Hansi les invite dès à présent à venir "s'alsacer" au contact de la seule région métropolitaine circulant encore actuellement à droite (trains compris) du réseau politique hexagonal.

Et à visionner, en avant-goût, le clip-vidéo initiatique ci-dessous, déclinant dans tous ses états le particularisme alsacien :


Allez hopla ! On vous attend...


Repost 0
Published by Stierkopf - dans Humour
commenter cet article
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 00:15

457.jpg
Qui a dit, à propos de la suspension des allocations familiales pour absentéisme scolaire : "Cela ne me paraît pas être un outil pertinent. D'abord parce qu'il va mettre dans la difficulté des familles qui le sont déjà. Mais surtout parce qu'il n'apporte pas de réponse aux causes de l'absentéisme. Pour encourager les élèves à retrouver le chemin de l'école, il faut les remotiver... Plus les élèves se sentent impliqués, plus ils sont assidus." ?

---> Fabienne Keller, en réponse à une interview publiée dans le dernier numéro de l'hebdomadaire Marianne.

Encore elle ? A peine vient-on de la croiser sur le terrain sulfureux de l'Histoire franco-africaine qu'elle resurgit simultanément, et parallèlement à une escapade rhénane, sur celui (miné) de la suspension récemment décrétée.
Quelle santé !

Il lui serait loisible, à ce propos et pour économiser ses forces, de faire équipe avec Ségolène Royal qui caracole inépuisablement sur la même thématique (parmi d'autres), et qui même en rajoute en agréant certes le retrait des allocations aux familles socialement "défaillantes", mais pour mieux en confier la gestion ("plus efficiente et dans l'intérêt de l'enfant") aux écoles des élèves contrevenants.
Riche idée, mais bonjour la paperasse et les procédures labyrinthiques... et toute notre compassion aux secrétariats d'établissements reconvertis en succursales de la CAF et menacés d'apoplexie administrative !

A fortiori sachant que le phénomène buissonnier, ignorant parfois les frontières sociologiques, peut évoluer de manière imprévisible et impacter, au gré de certaines circonstances locales, tous les milieux sans distinction de classe (sociale).

Notamment, par exemple, au sein des bahuts du secteur "Bruche-Piémont voire Mossig", susceptibles de battre des records statistiques en la matière lorsque l'Ile Aux Plaisirs  (cinéma multiplex avec "loveseats", bowling, lounge-bar, jeux vidéos, laser game...), en cours d'érection près du carrefour de la Colonne (Dorlisheim), sera pleinement opérationnelle et... ouverte à l'exploration fébrile de nos petits "pinocchios" potentiels. Garçons et filles de Molsheim et alentours, tous cycles confondus, que l'on imagine volontiers tentés de déserter, le jour venu, leur "banal" environnement scolaire pour celui, plus émoustillant, des écrans numérisés de l'Ile et de ses attractions périphériques.
Au risque, encore mal évalué, de leur progressif encanaillement si ce n'est d'un insidieux glissement génétique de leur statut d'Homo sapiens à celui (quadrupède) d'Equus asinus, bâté, décervelé et fatalement voué aux mines de sel (sources Walt Disney).

Pour éviter d'en arriver à ces extrémités, S'Molshemer blog phosphore sans désemparer sur les mesures coercitives envisageables :
- équiper chaque écolier/collégien/lycéen d'un Jiminy Cricket (éveilleur de conscience) électronique et localisable via GPS,
- truffer tout le territoire d'un réseau de surveillance approprié (baptisé Fée Bleue),
- organiser des navettes de rapatriement sécurisées,
- et surtout passer une convention de partenariat Comcom/IleAux Plaisirs portant aménagement dissuasif des horaires d'ouverture.


Mais gageons que sur ce dernier point, les pourparlers pourraient s'avérer tout aussi difficultueux que ceux concernant l'articulation des rythmes scolaires avec les desiderata de l'industrie touristique.


On appelle Fabienne ?


Repost 0
Published by Stierkopf - dans Humour
commenter cet article
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 06:06

61236295_p.jpg(Dessin de presse Large)

S'affranchissant des diktats monolithiques voire théocratiques de la "pharaonnie" dominante, l'Egypte d'en Bas expérimente sur le terrain, brut de décoffrage et dans toute sa triangularité, le concept de la "pyramide inversée". 
Dans ce temple de l’idéal participatif et fraternel, sans chef autoproclamé, le citoyen est replacé au coeur du processus démocratique, dans un climat de consensus, de pluralisme et de diversité d'opinion.


Solidairement associé à toutes les décisions, il y désigne en toute transparence (urnes et scrutin sécurisés) celui ou celle (élu(e) et révocable par tous) qui lui paraît incarner le plus fidèlement l'identité collective de la nation, et à même de combattre, sous son contrôle et sans faux-semblants, la division sociale, l’aliénation au travail, la priorité du capital sur l’intérêt collectif et toutes les formes de discrimination.
Illustrant ainsi la conception philosophique selon laquelle il n'existe pas une substance dirigeante quasi "divine", unique et absolue mais une pluralité d'êtres ayant leur mot à dire sur leur vie et leur environnement.


 

Repost 0
Published by Stierkopf - dans Humour
commenter cet article
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 14:01

Chaque début de nouvelle année voit se dérouler, dans nos communes et municipalités, la traditionnelle cérémonie des voeux truffée de discours plus ou moins protocolaires, en présence d'un auditoire choisi et trié sur le volet ("forces vives"), tous les autres citoyens-administrés ("forces mortes" et donc non invitables) se contentant d'en grappiller les quelques échos dans le "chournal" du lendemain.

C'est aussi l'occasion, pour les afficionados branchés fashion, de mater les atours vestimentaires de nos édiles : costume de couleur sombre de préférence (en lin, coton ou laine peignée), mis-bas en fil d'Ecosse assortis et souliers vernis pour les messieurs, écharpes distinguées (en soie, cachemire, laine, coton, velours ou pashmina), modèles "bleu Colombey" ou "rouge Jarnac" pour les dames, sans oublier les tenues élégamment sportives, vestes de cuir et col décontracté pour les plus affranchis.

Ceci posé et quelles que soient les tenues adoptées, masculines et a fortiori féminines*, toutes dérogent, à l'examen, aux dispositions "légales" encore en vigueur à cet égard...

En effet, le très sérieux guide du Statut de l'élu local (60 pages), édité par l'Association des Maires de France (AMF) et régulièrement mis à jour, comporte toujours dans son édition 2011 une recommandation vestimentaire millésimée... 1852 !
Ce n'est certes pas le style de littérature que S'Molshemer blog conseillerait de parcourir en dilettante, blotti au coin de feu, mais le paragraphe consacré au "Costume de maire" (page 47 - Ch. XI : "Les attributs de fonction") vaut franchement le détour et son pesant de cacahuètes.

110px-Costume_maire.jpgCoup d'oeil : "Les textes régissant les attributs matériels de la fonction de maire et de conseiller municipal sont fort anciens. Le port du costume de maire reste pourtant en théorie obligatoire dans les cérémonies publiques et « toutes les fois que l’exercice de la fonction peut rendre ce signe distinctif de son autorité » en vertu de l’article 2 du décret du 1er mars 1852.
Au titre de ce décret, le costume officiel se compose :
- pour les maires (*hommes exclusivement, "normal" vu l'époque précitée, ndlr), d’un « habit bleu, broderie en argent, branche d’olivier au collet, parements et taille, baguette au bord de l’habit, gilet blanc, chapeau français à plumes noires, ganse brodée en argent, épée argentée à poignée de nacre, écharpe tricolore avec glands à franges d’or. Petite tenue : même broderie au collet et parement » ;
- pour les adjoints au maire (*hommes toujours, ndlr), « coins brodés au collet, parement, taille et baguette. Petite tenue : coins au collet et parements, écharpe tricolore à franges d’argent ».

Le guide précise à ce sujet que, certes tombé en désuétude (mais non abrogé à ce jour), ce décret du 19e siècle est de fait toujours en vigueur.

Dans l'attente de son officielle et tardive abrogation, on attend avec une indiscrète curiosité les cérémonies municipales à venir, ordonnancées en ces costumes d'opérette d'apparat, mais encore faudra-t-il jouir d'ici là du (relatif) privilège d'y être convié...


Repost 0
Published by Stierkopf - dans Humour
commenter cet article
6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 23:39

Valls a mis le temps...

Chanson d'Actu de & par Serge LLADO 
Emission "On Va S'Gêner" - Europe 1
Chronique du 06.01.2011

Paroles accessibles ci-dessous, dans la foulée de la vidéo, pour une éventuelle séance de karaoké entre amis, socialistes ou non, et tous courants confondus...



Aux primaires y'a Manuel Valls
Mont'bourg et Royal ça fait trois
Qui d'autre entrera dans la danse
Hamon, Hollande ou DSK ?
Martine prend la température
Hésitante comme l'était papa :
"oui ou non, je tente l'aventure ?
J'y vas-t'y ou j'y vas-t'y pas ?"

Manuel Valls a pris l'temps
De réfléchir longtemps
Et concocter un plan
Pour prendre un peu de court
Les jeunes loups, les poids lourds
Et même les éléphants

Manuel Valls a mis l'temps
Et puis finalement
Il dit "les trente-cinq heures,
Tous ceux qui auront peur
De les déverrouiller
Prendront une dérouillée"

Et pris dans son élan
P'têtr' que dans pas longtemps
Il va nous expliquer
Que les congés payés
C'est has been c'est ringard
Allez hop au placard !

Mais y'a d'autr's socialos
Qui le trait'nt de facho
C'est un parti moderne :
Y'a personne qui gouverne
Un peu comme la belgique
Mais en plus bordélique

Ça m'étonn'rait qu'Valls devienne
Leur candidat car y'a des gens
Au PS qui s'demandent tout de même :
On jouera la vals' de Strauss quand ?
Repost 0
Published by Stierkopf - dans Humour
commenter cet article
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 16:21

Une équipe de chercheurs de l'Université de Californie à Berkeley s'est penchée sur le sourire humain... et a découvert qu'il en existe six types que l'on peut regrouper en deux grandes catégories, raconte le Times Of India (relayé par le site Slate.fr).

Extraits :

Il y a d'abord les sourires orientés vers soi-même :
- le sourire irradié de bonheur, un sourire vrai et sain, formé non seulement par les muscles buccaux, mais aussi par les muscles oculaires,
- le sourire séducteur, et faussement timide, celui où la personne regarde du coin de l'oeil, la tête tournée,
- le sourire amusé, celui qui est provoqué par une bonne blague, et qui peut même nous faire renverser la tête en arrière.

Il y a aussi les «sourires sociaux», ceux qui souhaitent créer un lien avec autrui :
- le sourire d'amour : la tête penchée, et le regard doux,
- le sourire intéressé, qu'on exprime en levant les sourcils et en bougeant à peine les lèvres,
- et enfin le sourire embarrassé, mal à l'aise : on baisse le regard, et parfois même la tête.

Rajout Stierkopf : nos amis chercheurs californiens en ont oublié un, en fait, un septième sourire, de troisième catégorie = le sourire forcé, contraint voire imposé au peuple dont on fait le bonheur à l'insu de son plein gré (retraites "sauvées"...), le sourire de fin de congés regrettés, d'issue de conflit ratée et/ou de reprise/sortie du boulot abhorré (-_-) :

inconnu-copie-1





Repost 0
Published by Stierkopf - dans Humour
commenter cet article
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 07:00

751 465 310La grand-mère à sa petite fille :
"Moi, à ton âge, je travaillais déjà !"

Et la petite fille de répondre :

"Moi, à ton âge, je travaillerai encore".

Repost 0
Published by Stierkopf - dans Humour
commenter cet article

A l'affiche...

...du cinéma Le Rohan - Mutzig
-> Programmation

le_rohan__470.jpgSoutenez les petites salles !

Observatoire citoyen

Pour suivre votre député à la trace (parlementaire) :
-> cliquez "coucou.je-suis-là.fr"

k5594297
1044315 483847185025194 962985576 n

Le blog à l'international

Pour accéder à la version polyglotte
du blog,
 traduit en 55 langues
modimes et dominantes,
---> actionner la moulinette
__________________________________

vache-loul.gif- Spécimen de Stierkopf -