Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : S'Molshemer blog
  • S'Molshemer blog
  • : Contemplation + ou - critique d'une belle assoupie dans son alcôve territoriale, assortie de coups d'oeil ailleurs...
  • Contact

Profil

  • Stierkopf
  • Retraité de l'enseignement supérieur

Recherche

The ultimate selfie

poleurs.jpg(Dessin Poleurs)

29 mai 2015 5 29 /05 /mai /2015 07:00
O solitude… Et si on cohabitait ?

CoToiturage 

Parents solos, étudiants, retraités, jeunes actifs, agriculteurs ou autres électrons solitaires, partagez un logement avec une famille monoparentale :

-> En savoir plus = http://www.cotoiturage.fr

 

Au fait et à propos d'habitat partagé, c'est aujourd'hui la Fête des Voisins, à tous les étages et dans tous les quartier, y compris à Molsheim où, début mai, on avait quelque peu anticipé les festivités :

O solitude… Et si on cohabitait ?
Repost 0
Published by Stierkopf - dans Logement
commenter cet article
7 février 2015 6 07 /02 /février /2015 12:31

10 familles, un habitat groupé et une maison commune, au coeur du Vercors. Le tout financé par l'épargne solidaire... Comment ça marche ?  U+21AF.svg
-> En savoir plus...


Repost 0
Published by Stierkopf - dans Logement
commenter cet article
20 décembre 2014 6 20 /12 /décembre /2014 08:38

logo-copie-1.pngMaman de quatre enfants dont trois en âge universitaire et en quête de logement hors du nid familial, Marie Mahé a très vite pris conscience des réalités du marché immobilier : logements toujours plus rares et chers, prix en constante augmentation, frais d'agence exorbitants…

Partant en outre du constat de l'existence parallèle :
- de propriétaires et/ou locataires disposant d'une chambre libre et en quête de "services",
- et de personnes seules souhaitant partager leurs compétences en échange d’un loyer modéré,
il lui vint à l'idée de les mettre en contact via la plateforme collaborative "Toitchezmoi.com".

Concept gagnant-gagnant --> une chambre "bon marché" chez l'habitant, nommé Hébergeant contre un ou plusieurs services rendus par le Postulant (aide aux devoirs, musique, cours d’informatique ou autre, récupération d’enfant à la sortie de l’école, jardinage, courses, réparation, travaux d’entretien…).

Toitchezmoi.com se présente comme un pur produit "made in France", basé à Strasbourg (locomotive de la région ALCA en gestation) et au cœur de l’Europe, ce qui ne gâche rien…

Explications vidéo :

Repost 0
Published by Stierkopf - dans Logement
commenter cet article
27 avril 2014 7 27 /04 /avril /2014 07:00
Après avoir flambé depuis 1997, les prix de l'immobilier ne diminuent (poussivement) que depuis 2011. De quoi se compose le prix du logement ? Décryptage en 3 mn :
Et si on habitait "groupés" ?

Repost 0
Published by Stierkopf - dans Logement
commenter cet article
21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 07:43

...une politique ambitieuse du logement

Source : Nouvelle Donne
logo-NouvelleDonne web250
Repost 0
Published by Stierkopf - dans Logement
commenter cet article
19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 06:41

« Il faut absolument continuer à consommer moins de terre », « Si des terrains de 10 ares, c’est encore normal dans la haute vallée, dans la plaine on ne sait plus ce que c’est ».

Des propos pour le moins décoiffants sachant qu'ils ont été récemment tenus (et répercutés ce jour via le Chournal *) par Gilbert Roth, maire de Dorlisheim, président du Scot de la Bruche et par ailleurs… ardent promoteur (parmi d'autres) de la zone de loisirs et de commerces du Trèfle. Laquelle a grignoté sans vergogne, et avec l'onction contribuable de nos édiles, quelque 22 000 m2 de terres agricoles.

Et ce n'est peut-être pas fini…

Source DNA : "Une terre qu'on grignote moins"

la-ville-grignote-la-campagne-300x200.jpg(Dessin Philippe Tastet)


Repost 0
Published by Stierkopf - dans Logement
commenter cet article
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 07:38

...et vos économies verront du pays !

Tel est le "chant des sirènes" auquel ont succombé des dizaines de milliers de Français tentés par l'aventure de la défiscalisation immobilière.

De Robien, Scellier, Malraux, Girardin : c’était sans risque, disait-on. Aujourd’hui, ils sont près de 50 000 Français à avoir perdu en moyenne 40 000 € selon une enquête menée par Erwan Seznec, journaliste au magazine "Que choisir" et auteur d'un ouvrage intitulé « Robien, Scellier... ruinés ! Le plus grand scandale immobilier de l'après guerre » aux Editions du Seuil.

Présentation par l'éditeur :

"Loi Robien, loi Scellier, loi sur la location en meublé professionnel, loi Girardin, loi Demessine, et maintenant loi Duflot. Dix ans de défiscalisation. Dix ans d'abus, de mensonges et de tricheries. Et, à l'arrivée, des dizaines de milliers de particuliers ruinés ou endettés jusqu'au cou.

Pourquoi ? Parce que depuis 10 ans, des professionnels de la défiscalisation font croire aux Français à l'investissement dans la pierre et à la promesse de juteuses économies d'impôts ; à la fin, ils se retrouvent à acheter 50% ou 70% trop chers des biens qu'ils louent mal, ou pas du tout.

C'est l'ampleur de ce scandale qu'Erwan Seznec révèle ici dans le détail. Il met au jour un véritable système et le concours de toute une chaîne de responsabilités : celle des maires qui délivrent les permis de construire, des banques qui prêtent, des promoteurs qui construisent, des notaires qui enregistrent.

Tous savent que les acheteurs foncent dans le mur, tous se taisent, tous s'enrichissent. Cyniques ou complètement intoxiqués par des professionnels de la construction, les responsables politiques, eux, se taisent et se rendent complices de ce qui est le plus grand scandale immobilier de l'après-guerre. Il se déroule au grand jour, dans une indifférence quasi-totale. Avec à la clef, l'épargne des classes moyennes engloutie pour soutenir artificiellement un secteur du bâtiment "sous cocaïne fiscale" et construire les taudis de demain."

Erwan Seznec vit à Paris. Il est journaliste économique à Que choisir. Il est notamment l’auteur de Syndicats, grands discours et petites combines (Hachette, 2006) et a codirigé une Histoire secrète du patronat (La Découverte 2009).

Rien à rajouter, si ce n'est un lien vers un article du journal "Sud-Ouest" qui décortique le sujet.

51Td9mp5u7L._.jpg

Repost 0
Published by Stierkopf - dans Logement
commenter cet article
13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 08:35

imagexxmhUM_thumb150.jpg
Chaque jour, Le JDD.fr décrypte, thème par thème, les engagements électoraux du candidat François Hollande, désormais président de la République. A l'instar de la politique de la ville, par exemple, dont l'objectif affiché est de construire 2,5 millions de logements sur le quinquennat, et de faciliter l'accès au logement. 

Coup d'oeil (très) synthétique sur les mesures envisagées (lien vers l'art. intégral JDD.fr en fin de post) :

Encadrer les loyers par la loi : destiné à "peser sur les loyers les plus élevés en France", notamment dans les zones dites tendues, ce dispositif s'appliquerait au moment de la relocation ou de la première mise en location d'un logement sur le marché. Un observatoire local permettra de déterminer le loyer moyen dans l'environnement pour un logement de même type.
Objectif : réduire progressivement les dépenses des Français pour leur logement (actuellement 30 % des revenus mensuels voire 50 % dans les zones tendues).

Mettre en place un dispositif de caution solidaire pour les jeunes : basé sur le modèle d'une "sécurité sociale logement", cette mesure à caractère plus mutualiste qu'assurantiel, expérimentée dans un premier temps pour les moins de 30 ans, permettra aux jeunes "qui ne présentent pas les garanties suffisantes" aux yeux d'un propriétaire (CDI, bons garants…) de ne pas être "exclus de l'accès à la location dans le parc privé".

Libérer du foncier : pour parvenir à l'objectif affiché de créer 2,5 millions de logements sur le quinquennat, il convient de libérer du foncier = mise à disposition par l'Etat, gracieusement, de terrains pour y réaliser des logements sociaux dans les zones tendues, mais aussi de terrains constructibles par des propriétaires privés (incitation fiscale, anti-spéculative).

Appliquer la règle des trois tiers : sur les grandes opérations, les constructions devront appliquer "si possible" la règle des trois tiers : un tiers d'accession sociale à la propriété, un tiers de locatif social et un tiers de privé (ni ghettos de riches, ni ghettos de pauvres).

Créer davantage de logements sociaux : 150.000 par an, "contre un peu moins de 100.000 aujourd'hui". Le tout "avec un part plus importante de logements très sociaux que par le passé". Financement : doublement du plafond du livret A (actuellement 15.300 euros).
Recette : 20 milliards d'euros, gérés par la Caisse des Dépôts et Consignations qui prête aux organismes constructeurs de logements sociaux. En outre, le montant des aides à la pierre devrait être doublé.


Remettre sur le marché les logements vacants : généralisation d'une taxe sur les logements vacants (actuellement deux millions, exonérés d'impôts locaux). Dans les zones où elle est expérimentée, cette taxe a entraîné une diminution de la "vacance de 20 à 50% suivant les agglomérations".

Durcir la loi SRU : Désormais les villes devront disposer d'au moins 25% de logements sociaux (contre 20% précédemment). Les pénalités des communes récalcitrantes (Neuilly...) seront augmentées et multipliées par cinq. Sur injonction du ministre du Logement, le préfet se substituera aux maires, de la préemption d'un terrain à la réalisation concrète.

Calendrier : le dispositif de caution solidaire pour les jeunes pourra être acté "dans les premiers mois du nouveau quinquennat". Idem pour le doublement du plafond du livret A, qui devrait être mis en place "au cours des prochaines semaines". Encadrement des loyers et durcissement de la loi SRU : prochaine session ordinaire du Parlement (entre août 2012 et juin 2013).

-> Lire l'article intégral JDD.fr : clic !


Repost 0
Published by Stierkopf - dans Logement
commenter cet article
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 10:31

arton89-1260c.jpgSelon une chronique de France-Info, 70 à 120 000 personnes vivraient à l’année dans des campings en France, exception faite, dit-on, de l'Alsace où les terrains ferment en hiver

Les arpenteurs du secteur social savent qu'il s'agit rarement d'un choix mais plus généralement d'un ultime recours pour nombre de citoyens en situation de précarité, petits retraités, étudiants, apprentis... et même salariés modestes de tous âges, avec femmes et enfants, pour lesquels la vie en caravane constitue économiquement l'exclusive alternative face aux logements chers. Et du fait par ailleurs de la difficile accessibilité au très insuffisant parc de logements sociaux (on s'y bouscule au portillon).

Ce dernier retranchement social est aujourd'hui gravement menacé par un projet de loi UMP adopté fin 2011 à l'Assemblée nationale et présenté dans quelques semaines au Sénat.

"Philosophie" de ce projet de loi relatif "aux habitats légers de loisirs et à l'hébergement de plein air, et portant des dispositions relatives au tourisme" : il y est notamment stipulé qu'« en cas de location dans un terrain de camping et caravanage ou un autre terrain aménagé à cet effet, équipé ou non, d'un hébergement pour une durée supérieure à trois mois, le locataire fournit au loueur un justificatif de domicile de sa résidence principale datant de moins de trois mois ».

Son bienveillant auteur, le député UMP Jean-Louis Léonard, fustigeant la gestation de prétendus bidonvilles, n'hésite pas à flinguer ainsi ce mode-refuge de vie, fût-il précontraint :
« un camping ne doit pas être un habitat permanent » rajoutant « Les maires ont un vrai souci aujourd’hui. Certains parcs résidentiels de loisirs n’ont plus de loisirs que le nom, et sont devenus des repaires  (!) de vieux mobile-homes dans lesquels des personnes se sont installées illégalement dans des conditions souvent inacceptables. Cela s’apparente à des bidonvilles. On ne peut pas laisser faire cela plus longtemps »... Besoin d'un dessin ?

En clair, en cas d'adoption définitive de ce projet inique, ce serait l'hallali sur les "locataires" concernés, traduisant une effarante méconnaissance du mal-logement en France, pour ne pas dire un révoltant mépris social.

Christophe Robert, délégué général adjoint de la fondation Abbé Pierre, ne s'y trompe pas tout en convenant que « lorsque l'on a des loyers qui augmentent de 50 % en 10 ans, et des charges qui explosent, on a des personnes à tous petits revenus qui sont renvoyées vers de mauvaises solutions. C’est vrai le camping est une mauvaise solution, mais c’est toujours mieux que la rue. Alors oui c’est triste de constater que les campings sont devenus un amortisseur de la crise. Mais croit-on qu’on va régler les choses en expulsant ces campeurs à l’année ? Non au contraire on va les pousser à migrer vers des terrains vagues ou sous les ponts. Ce qu’il faudrait ce sont de vraies solutions de relogement. Et à cet égard, la proposition de loi UMP est muette » s’insurge-t-il.

Il est "intéressant" de noter que ce texte a été voté à l’unanimité, donc notamment avec les voix des députés PS (les communistes s'étant abstenus), lesquels n’auraient pas saisi tous les aspects du texte : « Ils seraient passés à travers" commente le sénateur PS Thierry Repentin, conseiller de François Hollande sur les questions de logement. « Si comme prévu le texte est présenté dans les prochaines semaines au Sénat, nous devrions reprendre la main et empêcher qu’il ne soit au final adopté » conclut-il.

Chiche ! En tous les cas c'est peu dire que les associations sur le pied de guerre (DAL, Halem, Fondation Abbé Pierre...) y comptent bien...
Au-delà des discours, des actes = vivement le 6 mai !


Repost 0
Published by Stierkopf - dans Logement
commenter cet article
13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 10:27

logo logement- Pétition-appel -
Contre le logement cher : baisse des loyers !


Dans le prolongement du meeting
"Urgence contre le logement cher"qui a rassemblé, lundi 9 janvier à Paris, un millier de personnes mobilisées sous le slogan : "Non au logement cher !", l'association Droit au logement (DAL), la fondation Copernic et la Plateforme des Mouvements sociaux appellent à signer l'appel ci-dessous :

Les chiffres sont formels, jamais les loyers et les prix l’immobilier n’ont été aussi chers dans notre pays, rapportés aux revenus des locataires et des accédants.

Ereintés par l’érosion de leur revenus par la hausse des prix dans tous les domaines de la vie courante, l’énergie, le carburant, l’eau, l’alimentation, les soins… les fins de mois sont de plus en plus difficiles pour les couches populaires et les classes moyennes, les jeunes, les salariés, les migrants…

Payer son loyer nécessite des sacrifices toujours plus élevés, tandis que les bailleurs privés, les milieux de l’immobilier s’enrichissent sans fin. En 2009, les profits se sont élevés à 65 milliards d’euros, dont 35 sont des « surprofits » tirés de la flambée et de la spéculation.

Même dans les HLM, les loyers ont grimpé plus vite que les revenus, d’autant que chaque année de nouvelles économies sont faites sur les allocations logement.

A mesure que les réformes ont usé le droit et la stabilité des locataires, les bailleurs ont imposé leur joug. Aujourd’hui la majorité des Français a peur de se retrouver un jour à la rue. Pourtant, messieurs les bailleurs, que seriez vous sans les locataires qui chaque mois alimentent votre rente ?

Nous locataires, accédants, ou citoyens solidaires, appelons à une mobilisation responsable, afin que notre personnel politique prenne toutes les mesures nécessaires à une baisse généralisée et rapide des loyers et des traites immobilières, pour mieux satisfaire des besoins fondamentaux plutôt que la rente, pour créer des emplois plutôt que de spéculer.

Nous exigeons un encadrement des loyers, un plafonnement généralisé entrainant une baisse immédiate de 10% de tous les loyers et des traites y compris en HLM, jusqu’à 20% pour les loyers chers, renforcée par une revalorisation des allocations logement.

Nous exigeons, pour ceux qui dorment dans des taudis ou dans la rue, que soient respectées et appliquées les lois pour le droit au logement, pour le droit à un accueil inconditionnel, et pour la mobilisation des logements vides.

Nous sommes décidés, après avoir signé cette pétition, à révoquer le prélèvement automatique du loyer et des traites, et à le remplacer par un autre mode de paiement (virement bancaire, mandat, chèque, … ).

Dans un deuxième temps, si les responsables politiques et les bailleurs refusent de prendre en compte notre indignation et d’agir, nous participerons à un mouvement concret de contestation des loyers chers et du logement inabordable, et nous soutiendrons ces initiatives.

Un toit c’est un droit !

---> Je signe !

En savoir plus :
revendications...

body


Repost 0
Published by Stierkopf - dans Logement
commenter cet article

A l'affiche...

...du cinéma Le Rohan - Mutzig
-> Programmation

le_rohan__470.jpgSoutenez les petites salles !

Observatoire citoyen

Pour suivre votre député à la trace (parlementaire) :
-> cliquez "coucou.je-suis-là.fr"

k5594297
1044315 483847185025194 962985576 n

Le blog à l'international

Pour accéder à la version polyglotte
du blog,
 traduit en 55 langues
modimes et dominantes,
---> actionner la moulinette
__________________________________

vache-loul.gif- Spécimen de Stierkopf -