Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : S'Molshemer blog
  • S'Molshemer blog
  • : Contemplation + ou - critique d'une belle assoupie dans son alcôve territoriale, assortie de coups d'oeil ailleurs...
  • Contact

Profil

  • Stierkopf
  • Retraité de l'enseignement supérieur

Recherche

The ultimate selfie

poleurs.jpg(Dessin Poleurs)

11 octobre 2016 2 11 /10 /octobre /2016 11:50
Be-Est !

Une plateforme ouverte aux citoyens

Plutôt que de pleurnicher, retranchés derrière vos géraniums, rejoignez la plateforme Be-Est où l'on apprend que la démocratie participative est une priorité de la Région Grand Est (c'est noté...).

Et que tout un chacun, concerné au même titre que les acteurs institutionnels et/ou de l'entreprise par le développement économique du Grand Est, peut donner son avis sur la stratégie de développement du territoire via cette plate-forme interactive.

Allons-y voir pour voir -> www.be-est.com

Accès direct au volet "Consultation citoyenne"

Ça ne coûte rien de s'y risquer...

Be-Est !
Repost 0
Published by Stierkopf - dans Réforme territoriale
commenter cet article
10 octobre 2016 1 10 /10 /octobre /2016 09:05

...qui frise le pathétique

C'est peu dire que la schnaps-supplique du député-maire Laurent Furst ("Mais rendez-nous donc l'Alsace, nunda Buckel !") pédale dans la choucroute.

-> 13 300 signataires en ce 83e jour pétitionnaire, ce n'est effectivement pas le tsunami espéré par son grenadier-voltigeur. Loin de là, au regard objectif des précédentes pétitions du même tonneau.

Bsunderscht du côté des élus en général et des maires alsaciens en particulier, dont à peine un peu de plus de 200 (sur 900) ont emboîté le pas. D'où une relance furstienne persistante, matraquante et limite agaçante des 700 "défaillants".

Résultat des courses : trop d'insistance tue l'adhésion. C'est à tout le moins ce qui semble transpirer de la réaction un rien escagassée du maire d'Herbitzheim, chuchotée dans l'édition DNA de ce lundi et volontiers répercutée ci-dessous : 

Source DNA - 10 octobre 2016

Source DNA - 10 octobre 2016

De sages propos, relayés pour méditation voire macération... C'est de saison.

Un acharnement thérapeutique…
Repost 0
Published by Stierkopf - dans Réforme territoriale
commenter cet article
19 septembre 2016 1 19 /09 /septembre /2016 08:54

Depuis quelques jours s'échoue dans certaines boîtes mail (sélectionnées par qui et sur quels critères ?) un étrange appel (voir ci-dessous) à signer la pétition de Laurent Furst : "Rendez-nous l'Alsace".

Etrange car diffusé sous l'égide du Forum d'Alsace (FA), association que d'aucuns qualifient d'obédience "identitaire", fondée en 1981 (par Jacques Cordonnier, président du Mouvement Régionaliste Alsacien "Alsace d'abord !") et dont on sait qu'elle fut en son temps affiliée aux Comités d'action républicaine de Bruno Mégret.

Tout de suite, ça plante le décor… que tout un chacun peut compléter -> ici… 

Cela étant, un étrange appel donc car il pose la question de sa "confluence" avec l'initiative pétitionnaire du député précité. A l'insu du plein gré de ce dernier, imagine-t-on.  

Quoi qu'il en soit, il est des "alliés" inopinés qui peuvent à l'usage s'avérer encombrants, voire pour le coup contre-productifs… Et dont le député-maire de Molsheim serait bien inspiré de n'en point alourdir sa besace. Sans ambiguité(s).

Une encombrante confluence
Repost 0
Published by Stierkopf - dans Réforme territoriale
commenter cet article
17 septembre 2016 6 17 /09 /septembre /2016 09:06

La pub du CHOUr dans le CHOUrnal

Dédicacée à Laurent Furst, en quête éperdue de "son" Alsace "disparue" (dans les choux du Grand Est, probablement...) :  U+21AF.svg

Source DNA - 17.09.2016

Source DNA - 17.09.2016

Repost 0
Published by Stierkopf - dans Réforme territoriale
commenter cet article
28 août 2016 7 28 /08 /août /2016 10:39

Le nouveau logo de la région Grand Est a été présenté ce dimanche 28 août à Châlons-en-Champagne par le président Philippe Richert...

 Clip vidéo :

Premier constat : l'Alsace fait encore et toujours la course en tête… (-_-) -> C'est Laurent Furst qui va être content.

Analyse graphique :

"L’identité graphique de la Région Grand Est, première région transfrontalière avec 4 pays voisins (Belgique, Luxembourg, Allemagne, Suisse), apparaît en lettres blanches sur un fond bleu qui évoque la France et l’Europe. Comme s’y était engagé le Président de la région, le nom des 3 régions apparaît sous le nom Grand Est. Les 3 barres de son E légèrement détachées comme les trois traits de couleurs qui soulignent Grand Est symbolisent l’union des trois identités dont est constituée la nouvelle grande Région. Lisible et impactant, ce logo a pour ambition de faire reconnaître et rayonner le Grand Est."

-> En savoir plus sur le website du Grand Est...

Le logo du jour...
Repost 0
Published by Stierkopf - dans Réforme territoriale
commenter cet article
30 juillet 2016 6 30 /07 /juillet /2016 09:15
Poids des mots et vérité des chiffres

Dans sa lettre électronique du mois de juillet 2016, le député Laurent Furst affirme qu'il est de ceux qui ne "baisseront jamais les bras pour l'unité de l'Alsace" (cf extrait ci-dessus - Cliquer pour agrandir).

Tant qu'à ne pas les baisser (les bras), autant qu'il s'en serve également pour chausser ses lunettes et relire attentivement (et objectivement) les résultats du piteux référendum 2013 que l'on sait… avant d'affirmer, dans la même missive, sans ciller et brut de décoffrage, que 58 % des électeurs se sont prononcés en faveur du Conseil Unique d'Alsace (point barre ?).

Car ce disant dans une formulation pour le moins globalisante, il omet (benoîtement ?) de préciser qu'il s'agissait plus exactement de 57,65 % des suffrages exprimés (34,81 % des inscrits), soit 20,07 % du corps électoral alsacien. Et donc en l'occurrence une fort modeste portion (255 403 électeurs) des 1 272 848 électeurs inscrits (cf tableau en bas de page).

En clair, ce ne fut pas le triomphe régionaliste suggéré, assurément, un peu à l'image de sa récente pétition "Rendez-nous l'Alsace" ("Les cigognes sont de retour ?") qui vient de franchir laborieusement la barre des 3 000 signatures, 12 jours après son lancement.

Mais sans doute l'enjeu réside-t-il moins dans cette quête pétitionnaire d'une Alsace enfin "retrouvée" (puisque "disparue" ou en voie de l'être, répète-t-il à l'envi) que dans celle d'un graal stratégiquement beaucoup plus égocentré.

Cela dit et pour aller de l'avant, il est encore temps de s'inscrire solidairement dans le mouvement Grand Est, et de contribuer à y booster l'Alsace en pole position, ouverte et partageuse. Un challenge autrement "bâtisseur" que la bunkérisation rot un wiss...

Nota bene : du rififi "républicain" en perspective...

Cliquer pour agrandir - Source : Ministère de l'Intérieur

Cliquer pour agrandir - Source : Ministère de l'Intérieur

Repost 0
Published by Stierkopf - dans Réforme territoriale
commenter cet article
19 juillet 2016 2 19 /07 /juillet /2016 18:12
Les cigognes sont de retour ?

Captée cet après-midi dans le télescope du Stierkopf, la mise en orbite sur la Toile d'un website-ovni, dont le graphisme kitsch le dispute à l'arborescence minimaliste, vitrifiée en 5 rubriques préconfites : 
- "Signer la pétition" (c'est franchement pas l'émeute),
- "Consulter la liste des signataires" (élus/peuple), 
- "L'Alsace en danger" (ça, c'est pour le côté anxiogène), 
- "Voir la charte" ("ni de droite, ni de gauche", ...),
- et enfin le décompte arithmétique (pas folichon)...

Le tout niché en rang d'oignons sous la sommation : 
"Rendez-nous l'Alsace !"
 

Ah bon, c'était donc ça ? On nous l'aurait volée ? Mais qui donc ? Philippe Richert ?

Cela étant, si c'est avéré, on ne voit pas en quoi Philippe Richert (la cible) serait habilité à rendre à Laurent Furst (le franc-tireur) une Alsace qui ne leur appartient nullement en propre. A tous deux pas plus qu'à d'autres, fussent-ils ripolinés "rot un wiss"

M'enfin bon, instinct de propriété régionaliste électoraliste oblige, la démarche se fait curieusement pressante en ce coeur d'été, au risque de s'y fondre et d'y fondre, avant même le retour des fraîcheurs automnales (et la chute des marrons).

Sans attendre cette fatale échéance, avis aux amateurs de préhistoire numérique (et politique) = pour visiter, c'est par ici -> Rendez-nous l'Alsace, nunda Buckel ! (signature facultative, c'est chacun qui voit, ou pas)

Les cigognes sont de retour ?  U+21AF.svg

P.S. Annoncer le lancement du mouvement "Rendez-nous l'Alsace" (ce paradis des Schiffala, Wädele, Fleischschnacka et autres knacks certifiées) sous les voûtes célestes d'une Chartreuse est assurément erratique en termes de "symbolique" et de communication, l'Ordre des Chartreux ayant depuis des lustres fait voeu d'abstinence carnivore au seul profit de la spécialité liquoreuse que l'on sait…

N'eût-il pas mieux valu déclencher l'offensive dans l'enceinte de la Metzig (débarrassée de ses bouchers), ce joyau architectural de la Renaissance alsacienne ?

Autres sources d'info : Rue89Strasbourg.fr, DNA et l'Alsace.

Les cigognes sont de retour ?
Repost 0
Published by Stierkopf - dans Réforme territoriale
commenter cet article
26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 09:34
Retour de cigogne

Quoi de plus rassérénant qu'un vol de cigogne contemplé dans le ciel bleu d'azur alsacien ?

Un symbole de sérénité assurément, tiré de l'imagerie traditionnelle et populaire locale et kidnappé repris en boucle au fil des pages du website de la Fédération LR (Les Républicains) du Bas-Rhin.

En bandeau générique, mais pas seulement. On le retrouve en effet, dans la rubrique actualités,  en illustration-préambule de l'appel de deux militants zélés (missionnés ?) de la 6e circonscription du Bas-Rhin, intitulé "Et maintenant ? Plaidoyer pour une collectivité unique en Alsace".

Quoi, encore ? direz-vous… -> on croyait la problématique définitivement dissoute (si ce n'est absoute) dans le verdict sans appel d'un certain 7 avril 2013.

Eh bien non : « A ceux qui objectent que le référendum de 2013 est passé par là », nos deux porte-plumes rétorquent « qu’un échec n’interdit pas de reposer, dans un contexte profondément nouveau, une bonne question ! ». Ben voyons !

En clair, vous avez répondu non à la "mauvaise" question 2013, eh bien on s'acharnera à ce que ce soit oui à la "bonne" question (?) posée à l'aune de la prochaine primaire de la droite. 

Bref, et sans davantage tourner autour du pot, à détricoter (en 2017 ?) l'existant pour déserter à terme le Grand Est... et ressusciter dans toute sa splendeur particulariste une Alsace prétendument "disparue" dans les arcanes administratives de la réforme territoriale que l'on sait…

Une réforme cependant institutionnellement actée, convenons-en, et suffisamment avancée dans les faits pour rendre illusoire tout retour en arrière en deux coups de cuillère à pot (fût-il d'Elsass moutarde..).

Et par voie de conséquence, un combat d’arrière-garde car à des années-lumière de la réalité « mécanique » du contexte présent et à venir, ainsi que le décryptait, fin octobre 2015, un fort clairvoyant article de l'Express formulant une autre "bonne" et plus réaliste question : "Pourra-t-on recréer l'Alsace en 2017 ?".

Début de réponse (extrait) :

"Quand bien même le voudrait-il, le prochain président pourrait-il revenir à la situation ex ante ? Juridiquement, rien ne l’en empêche, bien sûr. Mais, en pratique, les difficultés seront innombrables. D’une part, les conseillers régionaux élus en décembre resteront en poste jusqu’en décembre 2021.


Ce qui veut dire que, pendant six ans, des habitudes vont être prises, des fonctionnaires mutés, des services mutualisés, des directions de l’Etat réorganisées, des politiques publiques lancées. Si bien qu’il ne suffira pas d’un simple claquement de doigts pour abolir la carte actuelle.

« Ce serait effroyablement compliqué », alerte un très bon connaisseur du sujet. « Et après cette vague de réforme, tout le monde aspire à une certaine stabilité. »

Conclusion ? Que ce soit faute de volonté politique ou en raison de difficultés techniques, la nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, si incohérente soit-elle, a de très fortes chances de subsister durablement."


Lire l'intégralité de cet objectif constat : -> "Pourra-t-on recréer l'Alsace en 2017 ?"

-> Gare au crash... <-

U+21AF.svg

 

Repost 0
Published by Stierkopf - dans Réforme territoriale
commenter cet article
5 avril 2016 2 05 /04 /avril /2016 05:57
Je colorie le Grand Est

Le coloriage, c'est tendance. Pour les petits, bien sûr, et ce depuis des lustres. Mais aussi depuis peu pour les grands, qui lui reconnaissent volontiers des vertus relaxantes et anti-stress, voire cicatrisantes, en ces temps de turbulences territoriales. 

L'appellation "Grand Est" par exemple, fraîchement plébiscitée, ne parle à l'évidence pas à tout le monde, voire en déstabilise d'aucuns, "anxiogénisés" par les sombres prédictions des inoxydables Cassandre et autres imprécateurs locaux...

Thérapie d'apaisement préconisée : le coloriage.  
Médicament prescrit : le crayon de couleur. 
Champ d'application : l'illustration de terroir.

Exit donc les mandalas et autres plantes ou rosaces sophistiquées, place au coloriage basique (racinaire) mais appliqué et rassérénant des plus beaux sites d'Alsace, de Lorraine et de Champagne-Ardenne : châteaux, monuments, maisons typiques, sites naturels, parcs animaliers et autres beautés du Grand Est... 

Les éditions Chiron (rien à voir avec Bugatti) nous en offrent le terrain d'expérimentation dans le cadre de la collection "Je découvre les régions", composée de volumes brochés de 32 pages à colorier et complétés d'une double page "culture" qui en apprend plus et davantage encore sur la nouvelle entité : approche en quelques mots des dialectes ou patois des pays choisis, exploration de l'art et la manière d'y faire la fête, et même recettes de dessert typiquement locales à réaliser en famille.

A vos crayons donc, grands et petits, pour apaiser vos angoisses régionalistes via le coloriage exploratoire de chacun des trois ouvrages sélectionnés ci-après :

Je colorie le Grand Est
Je colorie le Grand Est
Je colorie le Grand Est

Auteur : Sébastien Chebret
Éditeur : Chiron
Collection : Je découvre
Reliure : Broché, 32 pages
Prix : 5 euros.

Repost 0
Published by Stierkopf - dans Réforme territoriale
commenter cet article
13 mars 2016 7 13 /03 /mars /2016 09:28

C'est le grand débat lexical du jour (et des jours suivants), de l'extrême-nord de la Champagne-Ardenne à l'extrême-sud de l'Alsace, en passant par la Lorraine (sans sabots) = quel nom pour la nouvelle région ? Acalie ? Rhin-Champagne ? Nouvelle Austrasie ?

Ces trois dénominations, présélectionnées par un comité d'intense réflexion ad hoc, seront en effet prochainement soumises online au vote des habitants d'ACAL.

Cela étant, certains n'avaient pas attendu ces doctes ébats pour jeter d'ores et déjà leur dévolu énamouré sur la première des trois propositions énumérées ci-dessus, à savoir la déclinaison Acalie, fruit de leur imaginaire débridé avant l'heure.

Et ce dès avant, donc, le déroulement des élections régionales proprement dites (2015), au détour notamment du website haut-rhinois d'une société de conseil ès marketing : Cognitii.

Coup d'oeil voyeur indiscret :  U+21AF.svg

Acalie, mon amour...

 A suivre...

(Source)

Acalie, mon amour...
Acalie, mon amour...
Repost 0
Published by Stierkopf - dans Réforme territoriale
commenter cet article

A l'affiche...

...du cinéma Le Rohan - Mutzig
-> Programmation

le_rohan__470.jpgSoutenez les petites salles !

Observatoire citoyen

Pour suivre votre député à la trace (parlementaire) :
-> cliquez "coucou.je-suis-là.fr"

k5594297
1044315 483847185025194 962985576 n

Le blog à l'international

Pour accéder à la version polyglotte
du blog,
 traduit en 55 langues
modimes et dominantes,
---> actionner la moulinette
__________________________________

vache-loul.gif- Spécimen de Stierkopf -