Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : S'Molshemer blog
  • S'Molshemer blog
  • : Contemplation + ou - critique d'une belle assoupie dans son alcôve territoriale, assortie de coups d'oeil ailleurs...
  • Contact

Profil

  • Stierkopf
  • Retraité de l'enseignement supérieur

Recherche

The ultimate selfie

poleurs.jpg(Dessin Poleurs)

17 décembre 2016 6 17 /12 /décembre /2016 11:58

Ça n'a rien d'un scoop mais le fait rapporté sur son website par la RTBF (Radio Télévision Belge Francophone), confirme, s'il en était encore besoin, la progression insidieuse de l'intrusion électronique dans les coins et recoins de notre quotidien. Et de notre organisme…

Éminemment, outre les "points de contrôle" d'ores et déjà existants ou sur le point de l'être, via le puçage électronique sous-cutané des humains, en voie de banalisation… :

"L’entreprise New Fusion, basée à Malines et spécialisée dans la technologie et le marketing digital, va implanter une puce dans la main de six de ses employés, lesquels se sont portés volontaires. La puce leur permettra, entre autres, d’ouvrir les portes de la société sans clé, ni badge.

La puce, qui fait la taille d’un grain de riz, sera implantée entre le pouce et l’index des employés. Outre ouvrir les portes, "cette technologie offre de nombreuses possibilités", affirme le porte-parole de New Fusion, Vincent Nys. "La puce est dotée d’une mémoire, ce qui permet d’y insérer des cartes de visite. Si vous placez un smartphone devant, vous pouvez transmettre vos données de contact immédiatement à quelqu’un", ajoute-t-il...

Gageons qu'une flopée d'applications extensives moins innocentes ne devraient guère tarder à s'engouffrer dans la brèche... Bref mine de rien, petit à petit le syndrome 1984 (vers une totale surveillance) fait son nid et pointe tous azimuts le bout orwellien de ses grandes oreilles et de son museau fouineur…

(Source)

-> Lire par ailleurs : "Je te porte en moi !".

 

 

Repost 0
Published by Stierkopf - dans Sécurité
commenter cet article
22 juillet 2016 5 22 /07 /juillet /2016 10:50

- Mise à jour -

Point de commissariat à Molsheim, mais un bureau de Police (municipale), situé à l'Hôtel de Ville et auquel il suffit de vous rendre pour y signaler votre absence au fil des semaines à venir.

En cas d’absence prolongée de votre domicile, en effet, nul besoin d'enterrer vos bijoux de famille au fin fond du jardin, la maréchaussée veille au grain : elle assure mordicus (mais à la demande) la surveillance de votre "sweet home", voire y effectue inopinément des contrôles visuels (et télévisuels ? **) en collaboration avec la gendarmerie nationale. 

Pour profiter de cette prestation gratuite (Opération Tranquillité Vacances - OTV) de la Ville de Molsheim, il vous suffit de communiquer tous renseignements utiles relatifs à votre absence, soit en direct (bureau de Police*), soit via le formulaire ad hoc téléchargeable ci-après (avant votre départ, nàtirlig...) : 

PDF Fiche de renseignements OTV

* Police Municipale
17 Place de l’Hôtel de Ville
67129 MOLSHEIM CEDEX

Téléphone03 88 49 58 49
E-mailpolice@molsheim.fr

** P.S. : Il y a bien par ailleurs la vidéosurveillance sectorisée, nous direz-vous, mais à l'efficacité préventive et curative toute relative, convenons-en... (-> où en est-on, au fait, dans la chasse aux incendaires "vidéosurveillés" de mai 2015 ?).

Le thriller de l'été
Repost 0
Published by Stierkopf - dans Sécurité
commenter cet article
7 juillet 2016 4 07 /07 /juillet /2016 05:36

 

Le puçage des humains, c'est tendance dans certains environnements et milieux plus ou moins bien intentionnés.

Un jour c’est Sanofi qui équipe ses salariés de badges RFID (radio-identification) traçables et donc géolocalisables (flicage en vue), un autre c’est une société suédoise (Epicenter) qui implante dans la main de ses employés une puce électronique de la taille d'un grain de riz, et enfin plus récemment, c'est un club de foot argentin qui propose de remplacer l’abonnement traditionnel au stade (ticket) par les "bons et loyaux" services d'une biopuce sous-cutanée.

Le chant favori des supporters argentins, "Je te porte en moi !", prend ainsi son plein sens, tout particulièrement dans les travées du stade du Tigre auquel il est désormais possible d'accéder sans pièce d'identité ni billet.

Et avec pour seul sésame une puce sous la peau baptisée "Ticket passion" et insérée (sur la base du volontariat) dans le haut du bras : "Grâce à cette puce implantée dans le corps avec toutes les données concernant l'abonné, ce dernier pourra accéder au stade juste en approchant son corps du scanner situé à l'entrée", a indiqué le club. "Ce dernier lira les informations de la puce et si l'abonné est à jour de ses cotisations, le tourniquet de sécurité s'ouvrira immédiatement pour le faire entrer".

A noter qu'au-delà de cette "rationalisation" logistique, le système vise aussi (et surtout ?) à augmenter la sécurité. Jusqu'à quel point ?

Certes la puce "ne sera jamais obligatoire" précise le club, car l'idée est "de ne pas faire quelque chose d'intrusif mais plutôt d'accélérer l'accès (au stade). Il n'y a pas de GPS, juste les données de l'abonné". Mais c'est déjà trop…  U+21AF.svg
Lire par ailleurs et avec profit l'ouvrage de Marc Perelman : "Smart stadium. Le stade numérique du spectacle sportif" aux éditions l’Echappée, collection "Pour en finir avec…" (2016). 

Présentation par l'éditeur : "Proliférant sur l’ensemble de la planète, le stade est devenu l’un des plus puissants symboles d’une société mondialisée en proie à la démence financière et à l’aberration technologique. Lieu par excellence d’un ordre sportif – en apparence – immuable, son architecture est à la croisée d’une technologie esthétisée et d’une esthétique high-tech.
Le stade contemporain a vite déployé et intégré les technologies numériques, faisant du sport un spectacle total et de lui-même un spectacle en tant que tel. Le spectateur y est absorbé par les écrans portables ou fixes, petits ou géants, contraint à une visualisation ininterrompue, à une attention soutenue et surtout à la dépendance totale vis-à-vis de la compétition sportive.
Illustré de nombreux exemples, ce livre analyse le processus de numérisation intégrale du stade devenu une petite ville envahie d’objets et d’individus connectés, et rend compte des enjeux sécuritaires concomitants. Il montre comment le caractère asservissant du sport de compétition, décuplé par la numérisation du lieu même de sa pratique, pulvérise la conscience des individus."

(96 pages - 
ISBN : 978-2-37309-005-5
 - Prix : 9,00 €)

(Sources : L'Equipe - RTBF - AFP)

Je te porte en moi !
Repost 0
Published by Stierkopf - dans Sécurité
commenter cet article
22 avril 2015 3 22 /04 /avril /2015 09:40
Police montée...

Prolongement complémentaire in vivo des systèmes statiques de vidéosurveillance et soutien motorisé aux patrouilles pédestres, l'étrange véhicule ci-dessus permet, grâce à sa vision panoramique, de "survoler" les grands rassemblements (culturels, sportifs, syndicaux, politiques, braderie du 1er mai ou carnaval débridé), d'y repérer les collègues potentiellement "débordés" et de garantir leur sécurité en diligentant in situ les renforts nécessaires. Le tout en interconnexion avec les autorités locales, à l'affût (colonel en tête...).

D'ores et déjà testé en conditions réelles à Evry, IRIS VISEO® (c'est son nom) ne se limite pas à la surveillance des foules, mais peut également s'appliquer (outre la sécurité routière) aux opérations "tranquillité vacances" et à la sécurisation des pavillons temporairement désertés : « Avec un tel véhicule », témoigne le boss de la police municipale d'Evry, « on peut voir dans l’enceinte des pavillons, détecter les traces d’effraction » et plus si affinités nécessaire.

Autres pratiques imaginables : sécurisation des déplacements publics du Prince local désormais hors d'atteinte dans le cockpit surélevé, quadrillage écologique et furtif (propulsion électrique) des vignes en version "périscope", de jour comme de nuit, pour y traquer les chapardeurs diurnes et autres amateurs de vendanges nocturnes. Ou encore surveillance de parkings et zones commerciales, industrielles, sensibles ou ludiques genre Trèfle ou Paradis des Enfants, nécessitant un champ de vision maximal et une grande manoeuvrabilité. Voire à terme immersion en mileux aquatiques : Bruche, étangs de pêche, piscines (modèle amphibile encore à  l'étude). 

Bref on n'arrête pas le progrès (intrusif, notamment) : bientôt à Molsheim ?

-> En savoir plus : Iris France Version "police municipale" (équipement de base : 2 gyrophares, sirène 2 tons, mégaphone, phare de recherche motorisé, radio UHF/VHF et sérigraphie spécifique)Un fort joli joujou !  

Vidéo 

Repost 0
Published by Stierkopf - dans Sécurité
commenter cet article
11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 12:29

beziers-police-nouvel-ami-1.jpgUne bien singulière "déclaration" en cette semaine de la Saint-Valentin...
Mais où diable s'affiche-t-elle donc ? A Molsheim ?
Par Saint-Georges non ! Mais à Béziers, localité viticole "ménardisée" en Languedoc-Roussillon, en périphérie de laquelle il arrive que notre shérif local premier magistrat passe ses vacances d'été...
Implorons Saint Aphrodise, évêque martyr biterrois et Saint Martin, patron des policiers, de ne point l'y laisser succomber à cette fatale séduction.


Repost 0
Published by Stierkopf - dans Sécurité
commenter cet article
5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 16:30

images-copie-1.jpegPerchées au sommet du "Molshemer Berg", les silhouettes dentelées de quelques-unes des antennes tissant le supposé réseau d'écoutes "Frenchelon" se profilent depuis des décennies dans le champ visuel de la cité Bugatti, au point de s'y fondre telles des composantes "naturelles" de son environnement paysager… Et sans que quiconque, à la longue, ne s'en préoccupe outre mesure.

Mais il aura fallu les révélations d'un certain Edward Joseph Snowden sur les ramifications tentaculaires du programme de surveillance américain PRISM, et surtout un récent article du quotidien Le Monde sur les agissement subodorés similaires de son clone hexagonal de la DGSE, fléchant notamment la station de Mutzig parmi les maillons du système (cf infographie ci-dessous), pour que l'on mesure pleinement, en toute proximité, le possible périmètre d'action "toutes latitudes" de cette très spéciale installation :
(cliquer pour agrandir)
3441698_6_e770_comment-la-dgse-espionne_5becd1e99c99cf92adf.png
Selon le journal Le Monde, en effet, "la Direction générale de la sécurité extérieure collecte systématiquement les signaux électromagnétiques émis par les ordinateurs ou les téléphones en France, tout comme les flux entre les Français et l'étranger : la totalité de nos communications sont espionnées. L'ensemble des mails, des SMS, des relevés d'appels téléphoniques, des accès à Facebook et Twitter sont ensuite stockés pendant des années (…) La DGSE collecte ainsi les relevés téléphoniques de millions d'abonnés : l'identifiant des appelants et des appelés, le lieu, la date, la durée, le poids du message. Même chose pour les mails (avec possibilité de lire l'objet du courrier), les SMS, les fax... Et toute l'activité Internet, qui passe par Google, Facebook, Microsoft, Apple, Yahoo…"

Bref, une gigantesque base de métadonnées, moulinées par un supercalculateur et rendues accessibles à l'ensemble des services de renseignement français : direction du renseignement militaire (DRM), direction de la protection et de la sécurité de la défense (DPSD), direction centrale de la sécurité intérieure (DCRI), Direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières (DNRED), Tracfin etc.

En langage clair et décodé, un système parfaitement "a-légal" selon un interlocuteur du quotidien, échappant totalement au sourcilleux contrôle de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL).

Et donc un vigilant voisin, branché "tout ouïe" sur la colline, dont on espère cependant qu'il ne gaspille point son précieux temps à décrypter stricto sensu nos électromagnétiques et quotidiennes communications, especially dans leur version la plus domestique : 
Espionnage.jpg

Repost 0
Published by Stierkopf - dans Sécurité
commenter cet article
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 13:01

IndectCorr.jpg

Question : INDECT, késaco ?
Réponse : le rideau de fer sécuritaire européen.
Eclairage -> coup d'oeil "intelligent"...


Repost 0
Published by Stierkopf - dans Sécurité
commenter cet article
3 août 2012 5 03 /08 /août /2012 17:33

pm_arme_poing.jpgUn récent article DNA, disséquant le menu quotidien de la police municipale de Molsheim, nous révèle au détour du 11e paragraphe que le shérif local 1er magistrat souhaite renforcer l'actuel arsenal défensif de ses troupes (tonfa, bombes lacrymogène) par l'ajout d'armes de 4e catégorie ("Armes à feu dites de défense et leurs munitions"). Sans plus de précisions quant à la nature exacte de l'équipement supplétif convoité.

Renseignements pris au gré d'une navigation complexe parmi les divers et variés textes législatifs de référence, le marshal de la cité Bugatti se trouverait ainsi amené à jeter son dévolu sur l'un ou plusieurs des sympathiques joujoux (+ munitions) catalogués suivants :
- armes d’épaule à répétition à canon lisse munies d'un dispositif de chargement à pompe,
- armes à feu camouflées sous la forme d'un autre objet,
- armes utilisant des gaz ou l'air comprimé pour propulser le projectile,
- armes à feu tirant des projectiles non-métalliques,
- armes semi-automatiques ou à répétition ayant l’apparence d’une arme automatique de guerre quel qu’en soit le calibre.
Sous-liste complémentaire :
- lanceurs de Paintball automatiques ou ayant l’apparence d’une arme automatique de guerre,
- Flash-Ball Super-Pro et les munitions à projectile non métallique comportant soit une balle ou des chevrotines en caoutchouc souple, soit une balle contenant une substance colorante ou lacrymogène,
- Tasers, pistolets à impulsion électronique, utilisées pour maîtriser une personne dangereuse (théoriquement exclusivement réservée aux forces de l’ordre),
- fusil à pompe (ou "shotgun" ), réputé propulser non pas un projectile unique, mais une gerbe de plombs de taille plus modeste,
- ...

Bref et sauf erreur ou omission à l'insu de notre plein gré, nous voilà donc fixés quant à l'armurerie désormais potentiellement accessible à notre police municipale, moyennant feu vert définitif en ce sens... = conseil préventif le cas échéant ---> TOUS AUX ABRIS !

Ceci dit, dans l'improbable hypothèse d'une expression citoyenne participative en la matière, S'Molshemer Blog indique à tout hasard sa préférence ludo-esthétique pour l'option Paintball et/ou Flash-Ball à projectile gélatineux-colorant, déployée au plus grand bénéfice d'un territoire communal (saloons inclus) ainsi reconverti en une sympathique terre d'aventures multicolores et bigarrées.

Une version "adulte" en quelque sorte du Paradis des Enfants, extensivement ouverte aux tranches d'âges > à 9 ans, réglementairement exclues des jeux modulaires de l'aire du Holtzplatz et conséquemment dans l'attente de mesures compensatoires.

Assurément, il s'agirait là d'un double bon coup municipal à jouer au plan de la sécurité intérieure, en termes d'image régalienne et de popularité confortée des animateurs sociaux de la police de proximité dans la cité.

Click on "Play Now" ?
paintball.jpg


Repost 0
Published by Stierkopf - dans Sécurité
commenter cet article
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 07:00

molshemien-64.jpg
Décidément, il ne s'agit plus d'un tic rédactionnel mais d'une obsession éditoriale.


Non content de nous avoir "gratifiés" d'un édito anxiogène à souhait dans l'édition estivale 2011 du bulletin municipal Le Molshémien (n° 61), le directeur de la publication nous en tartine une couche sécuritaire supplémentaire dans la récente fournée du Printemps 2012 (n° 64), incidemment calée entre la page de couverture annonçant la gestation du paradis des enfants au Holtzplatz, et les pages 4 et 5 qui nous en dévoilent les délices modulaires. Et célestes, à des années-lumière du purgatoire des Jésuites.

Un singulier sandwich, assurément.

A s'en tenir à une lecture hâtivement compilée et réductrice (en diagonale comme en surface, sans distance critique) des éditos précités (agression d'un policier, quatre voitures brûlées, un noyau d'individus perturbants, incivilité et petite délinquance impunies, sentiment d'impuissance juridique et punitive...), certains esprits électoralement sécuritairement vulnérables pourraient se laisser aller à pressentir le pire dans un Molsheim-sur-Bronx dérivant en zone de non-droit. 

A quand le racket sauvage au pied du toboggan, tant qu'à gamberger, les petits trafics interlopes à l'ombre opportune du kiosque-reposoir, les rodéos ravageurs dans l'univers fantastique des fleurs géantes et autres "rave parties" nocturnes sur les aires de pique-nique... transformant ainsi le paradis des enfants en enfer des parents (et cauchemar des élus) ? 

Allez, on les rassure (et on se rassure) dans la foulée :
« L'insécurité ne constitue pas un problème majeur à Molsheim : le nombre des infractions et des délits est même en baisse, mais soyons vigilants... »
tempère (modérément) le Maire dans sa conclusion printanière. 


Vigilance donc, à défaut d'outils sanctionnels, sous l'oeil secourable (?) des  caméras de vidéo-assistance et en attendant l'essaimage dans notre riante cité d'escouades de citoyens "solidaires".

Sans parler du dépistage précoce (mais stigmatisant), souhaité par certains, des "déviances comportementales" dès la crèche et l'école maternelle... alors que dans le même temps « les conditions d’accueil et d’accompagnement de la grossesse et de la naissance se détériorent, la qualité des modes d’accueil de la petite enfance est attaquée, les réseaux d’aide psychologique en école (RASED) sont démantelés, les centres médico-psychologiques (CMP) et CMPP de plus en plus délabrés, la santé scolaire laissée en déshérence et le premier degré toujours privé d’assistantes sociales, la protection maternelle et infantile (PMI) est en grande difficulté dans de nombreux départements, les réseaux d’écoute, d’appui et de soutien aux familles (REAAP) sont de plus en plus réquisitionnés pour évaluer et contrôler la parentalité, les médiations artistiques et culturelles qui n’ont plus à prouver leur utilité ne sont plus soutenues, et les subventions au tissu associatif intervenant en petite enfance sont asséchées. » *

Cherchez l'erreur...

*
Extrait ci-dessus de la "Lettre ouverte aux candidat-es à l'élection présidentielle"
(pour une prévention "prévenante") du collectif "Pas de 0 de conduite", accessible ici ou encore .


-> Bonne lecture puis... bon vote (en toute connaissance de cause) en avril, mai et juin prochains !


Repost 0
Published by Stierkopf - dans Sécurité
commenter cet article
9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 08:03

criticalmass justice
Et pourquoi pas une loi (carrément) pour lutter contre le vol des deux-roues, phénomène contemporain "cyclique" par excellence, au fil des saisons, mal endémique mais persistant et croissant ?

L'idée n'a pas fait qu'effleurer l'esprit prolifique du député Jean-Philippe Maurer, elle s'y est législativement enkystée au point de le "motiver" à pédaler ferme en direction de l'Assemblée nationale pour y déposer la vertueuse proposition ad hoc ci-dessous...

............................

Exposé des motifs :


Mesdames, Messieurs,

La vente de vélos en France n’a cessé d’augmenter ces dernières années pour atteindre 3,2 millions de vélos vendus en 2009. La bicyclette est devenue en quelques années le moyen de transport préféré des Français. Si le succès est au rendez-vous, le développement de la « petite reine » dans les rues de nos villes et de nos villages, est aussi devenu le terrain favori des vols.

En effet, chaque année, les compagnies d’assurances ont souligné l’évolution inquiétante des vols avec plus de 400 000 vélos dérobés par an.

En 2007, la ville de Paris comptait environ 20 000 vélos en circulation. Six mois après la mise en place de ce nouveau mode de transport, le Vélib’, on comptait déjà 700 vélos volés. Aussi, de nombreux particuliers, 20 à 25 % des cyclistes, renoncent alors à réinvestir après le vol de leurs vélos ou choisissent un modèle d’occasion qui ne bénéficie pas des nouvelles technologies.

Ainsi, bien que le vélo soit un mode de transport à la fois économique et respectueux de l’environnement, contribuant à l’aménagement du territoire et bénéfique pour la santé, ces vols remettent en cause l’implantation de ce mode de transport.

Ces vélos sont volés très fréquemment car ils ne disposent pas de dispositifs antivol suffisamment solides et efficaces. Les vols ne peuvent être banalisés ou minimisés.

Aussi, j’ai souhaité renforcer la sécurité des deux roues en mettant en place un dispositif de marquage, qui permettra de donner une identité au vélo, et de le retrouver plus facilement en cas de vol.

Le marquage consiste alors à attribuer un numéro et un mot de passe, uniques, à chaque vélo neuf afin de pouvoir l’identifier et le restituer au propriétaire en cas de vol.

Dans ces conditions, il paraît souhaitable de mettre en place un dispositif de lutte contre le vol de vélos en appliquant une nouvelle disposition législative.

Proposition de loi visant à lutter contre le vol des bicyclettes :

Article unique

Le marquage des bicyclettes neuves est obligatoire à compter du 31 décembre 2011. Un décret détermine les modalités du présent article.
............................

Enregistrée le 1er juin dernier, la proposition a été "renvoyée à la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire, à défaut de constitution d’une commission spéciale dans les délais prévus par les articles 30 et 31 du Règlement."

Et depuis, plus de nouvelles de cette judicieuse initiative, manifestement égarée dans les dédales parlementaires et autres "oubliettes" du Palais Bourbon...
---> A quand le "marquage" des propositions de loi ?


(Source : Assemblée nationale

(En savoir plus sur le marquage des vélos : Bicycode).


Repost 0
Published by Stierkopf - dans Sécurité
commenter cet article

A l'affiche...

...du cinéma Le Rohan - Mutzig
-> Programmation

le_rohan__470.jpgSoutenez les petites salles !

Observatoire citoyen

Pour suivre votre député à la trace (parlementaire) :
-> cliquez "coucou.je-suis-là.fr"

k5594297
1044315 483847185025194 962985576 n

Le blog à l'international

Pour accéder à la version polyglotte
du blog,
 traduit en 55 langues
modimes et dominantes,
---> actionner la moulinette
__________________________________

vache-loul.gif- Spécimen de Stierkopf -