Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : S'Molshemer blog
  • S'Molshemer blog
  • : Contemplation + ou - critique d'une belle assoupie dans son alcôve territoriale, assortie de coups d'oeil ailleurs...
  • Contact

Profil

  • Stierkopf
  • Retraité de l'enseignement supérieur

Recherche

The ultimate selfie

poleurs.jpg(Dessin Poleurs)

27 mai 2016 5 27 /05 /mai /2016 17:21
Chers voisins et néanmoins amis, en ce jour de retrouvailles joyeuses et fraternelles, évitons par-dessus tout d'aborder les sujets qui fâchent : -> ne parlons pas de la Loi Travail…

Chers voisins et néanmoins amis, en ce jour de retrouvailles joyeuses et fraternelles, évitons par-dessus tout d'aborder les sujets qui fâchent : -> ne parlons pas de la Loi Travail…

ILS EN ONT PARLÉ !

ILS EN ONT PARLÉ !

La Fête des Voisins, c'est maintenant...

La Fête des Voisins, c'est maintenant...

Repost 0
Published by Stierkopf - dans Voisinades
commenter cet article
24 mai 2014 6 24 /05 /mai /2014 08:43

Officiellement, c'était hier vendredi 23 mai 2014
-> Mais pour certains, c'est festa dies tous les jours que Dieu fait depuis quelque temps déjà.
Et ce en toutes circonstances et à tous les étages (du sous-sol au pignon), jusqu'à total épuisement des stocks (de fiel) et extinction définitive des feux (du désamour) :

fete-des-voisins.gif

Repost 0
Published by Stierkopf - dans Voisinades
commenter cet article
17 janvier 2014 5 17 /01 /janvier /2014 09:00

...partagez, échangez !



entrevoisins.jpg
Mode de communication désormais ancré dans de nombreux foyers, Internet offre de multiples possibilités de partage et d'échanges.
Notamment à l'échelle d'une commune : avec le site "Entre voisins" la Ville (*) souhaite ainsi optimiser la mise en relation de ses habitants.

Vous ne savez pas à qui confier votre animal pendant vos vacances ? Vous proposez du soutien scolaire ou vous faites du baby sitting ? Envie de partager votre passion pour le cinéma ? Vous cherchez un partenaire pour jouer au tennis ? Ou encore, vous cherchez à partager votre véhicule lorsque vous vous rendez sur votre lieu de travail chaque jour ?
☞ Le site "Entre voisins" peut vous aider.
Facile d'utilisation, il s'adresse à tous les habitants de l'agglomération et environs. Pour bénéficier de ce service, quelques clics suffisent !

N'hésitez pas à échanger et partager gratuitement autour des thématiques : aide informatique, internet, arts, bénévoles, cinéma, vidéo, TV, colocation, covoiturage, cours et soutien scolaire, cuisine et gastronomie, danse, dons d'objets, recyclerie, garde d'animaux, garde d'enfants, jeux, littérature, ménage, travaux, jardinage, musique, repas de quartier, séniors, sports, stages, théâtre...

(*) Mais où cela donc, à Molsheim ?
Que nenni, du moins pas dans l'immédiat, mais à Pont-Audemer dans l'Eure (27), commune normande d'environ 9 000 administrés gratifiée en 2013 du label national "Ville internet @@@@@", attribué aux 
collectivités locales qui mettent en oeuvre une politique significative en matière de démocratisation des TIC et de leurs usages citoyens et participatifs.

- > Coup d'oeil numérique...
entre-voisins.jpg


Repost 0
Published by Stierkopf - dans Voisinades
commenter cet article
22 novembre 2013 5 22 /11 /novembre /2013 08:10

L'adage est bien connu, largement dérivé du proverbe chinois : "Choisir ses voisins est plus important que choisir sa maison".
C'est aussi l'intitulé d'une émission de télé-réalité diffusée sur la chaîne M6 et consacrée à la résolution de conflits de voisinage aux causes multiples et variées : nuisances sonores, droits de passage, fumées toxiques, constructions (trop) limitrophes, haies envahissantes…
 

Pour tenter de rétablir la paix civile, les deux animateurs se font les avocats respectifs des belligérants, s'attachant à réduire les antagonismes par la voie d'un échange apaisé. Bref et pour faire court, par la médiation...

La médiation, bon sang mais c'est bien sûr ! Avec ou sans Stéphane Plaza... Que n'y eût-on délibérément recouru, sans faux-semblants, sur les hauteurs du Stierkopf à Molsheim, pour éviter le gâchis que l'on sait : dix longues (et coûteuses) années de procédures pour aboutir in fine à la destruction d'un garage qui n'importunait pas grand monde si ce n'est un pointilleux riverain, notaire de son état et conseiller municipal de surcroît.
Et farouche gardien de son périmètre foncier en général et de son sous-sol argileux en particulier, égratigné par un léger "débord" en profondeur des fondations du susdit garage, parfaitement aux normes, quant à lui, en surface (cf article DNA : "Garage cassé"). 

Bref un sacré sac de noeuds, de rancoeurs accumulées et de non-dits réciproques, alourdi par un cahier des charges antédiluvien, sorte de règlement de lotissement jauni par le temps mais primant encore et toujours sur les règles (évolutives) d'urbanisme existantes.
Figeant ainsi le quartier dans une vision urbanistique des années 50.

En attendant l'enquête publique annoncée, un chouïa lente à la détente mais censée délivrer à terme (après les élections municipales) les colotis de l'épée de Damoclès planant (depuis 1957) sur leur "sweet home", la démarche de médiation eut pu être la bonne oeuvre, au sens le plus "Salomon" du terme, du premier magistrat de la cité…
Lequel a préféré faire le choix, non pas de ses voisins en cette affaire, mais d'un lapidaire argumentaire à la sauce "Ponce-Pilate" : « On construit chez soi, et pas chez le voisin ».
Un peu court et guère urbain, convenons-en, pour imposer en la matière une Paix des Braves de bon aloi.

Dommage, encore un acte manqué...519940bebb41c-copie-1.jpg


Repost 0
Published by Stierkopf - dans Voisinades
commenter cet article
30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 21:59
Ce vendredi 31 mai 2013,
on se fait la fête entre voisins...

L'opération "Immeubles en fête - La fête des voisins" est en effet l'occasion (ou jamais) de rencontrer ses voisins pour développer la convivialité et rompre l'anonymat et l'isolement qui règnent souvent dans nos villes (et campagnes).

Dans une société caractérisée par le repli sur soi et la peur de l'autre, il importe de réaffirmer, s'il en était encore besoin, que mieux connaître ses voisins permet de mieux vivre ensemble. Et au-delà d'une soirée de fête dans l'année, de renforcer au quotidien les petits services entre voisins et pourquoi pas, une solidarité de proximité.

Illustration :

fete-des-voisins-2012.jpg
-> Pour en savoir plus (et en plus sérieux),
activer le lien surligné en début d'article...


Repost 0
Published by Stierkopf - dans Voisinades
commenter cet article
21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 01:23

flayer_habitatparticipatif_light-copie-1.jpg
Petit à petit, l'habitat participatif fait son nid.

Çà et là dans l'Hexagone fleurissent en effet des collectifs de castors en herbe, mobilisés autour d'un projet d'immeuble en commun, sans promoteur (autopromotion) mais avec l'appui sans réserve des municipalités impliquées. Le tout consolidé, nàtirlig, par les conseils avisés (et validants) d'un architecte choisi par les co-constructeurs.

Quadruple avantage : construire un type de logement sociologiquement adapté aux spécificités familiales (chaque famille dessine son plan), peu gourmand en "consommation" de surface au sol, soucieux de la donne environnementale (choix des matériaux, capteurs solaires, peintures écologiques...) et... 20% moins cher que dans une configuration classique.

Avec accessoirement en prime, l'appréciable bonus de pouvoir "dessiner" son voisinage, moyennant la bonne composition (assumée) des partenaires embarqués dans cette coquille partagée...

L'exemple évoqué ci-dessous est strasbourgeois, mais il est parfaitement déclinable dans des localités plus petites, à l'échelle d'une cité Bugatti par exemple, foncièrement corsetée de toutes parts...

-> Coup de truelle vidéo (France 2) :
(Pour zapper la pub en intro, cliquer la croix jaune en haut à droite, au terme des 5 premières secondes)...

Bref et pour conclure, si tout se passe bien, conformément à la philosophie de vie développée dans l'immeuble en question, il y a peu de chance que l'on trouve affichée dans son hall d'entrée l'une ou l'autre "sympathique" missive dans le genre de celle reproduite ci-dessous :
tumblr_mhwf0bSzGo1rtkhkno1_500.jpg

Repost 0
Published by Stierkopf - dans Voisinades
commenter cet article
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 11:14

Les bons côtés d'être à côté.
h-20-2087054-1274817692Evoluant à des années-lumière de l'opération "Voisins Vigilants" (cf le post "Solidarité de voisinage"), instillée sans grand succès par les locataires successifs de l'inhospitalière place Beauvau, le moteur de l'association "Voisins Solidaires" s'alimente au double carburant (sans plomb sécuritaire) de la convivialité et de la solidarité. Une solidarité ancrée sur trois piliers complémentaires : les institutions, la famille et le voisinage.

Partant du constat de la progression tous azimuts :
- du repli sur soi et de l'indifférence,
- de l'individualisme, de l'isolement et de la fragilisation du lien social,
- du vieillissement de la population et de l'éclatement de la famille,
l'association zappe avec bonheur un certain populisme ambiant pour plonger plus volontiers les racines de son action dans les gisements de générosité citoyenne inexploités des Français.

Objectif : renforcer les liens de proximité, développer les petits services et l’entraide, et tisser patiemment une pédagogie solidaire fondée sur une trame de dispositifs propres à faciliter le « passage à l’acte » de chacun d’entre nous.

La "Fête des Voisins" en constitue un exemple fondateur, désormais générateur de prolongations "durables" et diversifiées, s'inscrivant dans la réciprocité.

Au fil d'un calendrier d'actions périodiques (Noël, rentrée scolaire, "L'été des Voisins"...) et thématiques (initiative "Voisin Malade", opération Grand Froid, Chandeleur des Voisins, diplôme de la "Ville Conviviale, Ville Solidaire" (bientôt décerné à la cité Bugatti ?), l'association articule en outre des outils facilitateurs (annuaire des voisins, guide du "bon voisinage", affiches, procuration de proximité, newsletters, rencontres, témoignages, portraits…) et appelle les communes et les bailleurs sociaux à relayer localement les différents volets de son programme. 
Lequel s’appuie d'ores et déjà sur plusieurs villes fondatrices, parmi lesquelles : Arras, Aubervilliers, Aulnay-sous-Bois, Bordeaux, Caen, Cannes, Châteauroux, Colmar, Dreux, Evreux, Issy Les Moulineaux, La Ciotat, Mâcon, Mandelieu la Napoule, Marseille (1er secteur), Mérignac, Montfermeil, Paris XVII, Paris XV, Saint Quentin, Tarascon, Vanves, Vesoul, et c. et bientôt... Molsheim ?

Puissant outil de démocratie participative au service des mairies, le programme "Voisins Solidaires" vise à renforcer la défiance cohésion sociale entre les habitants en permettant : la responsabilisation et un plus grand investissement des habitants dans la vie locale, l’amélioration des relations de voisinage, l'augmentation du niveau de solidarité télécommandée spontanée et enfin l'amélioration du climat policier social dans les immeubles et quartiers.

Pour rejoindre cette dynamique et s'y impliquer (partenaires privés, particuliers, mairies, bailleurs sociaux, associations...), cliquez sécuritaires solidaires !

fetevoisins.jpg


Repost 0
Published by Stierkopf - dans Voisinades
commenter cet article
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 12:31

nm-photo-280290
Il fallait s'y attendre et nous n'y échapperons pas, à fortiori en période électorale : notre quiète ville de Molsheim est à son tour contaminée par le syndrome britannique "Neighbourhood Watch", pudiquement introduit de ce côté-ci de la Manche sous couvert "d'extension du dispositif de participation citoyenne"
Une démarche qui consiste non pas à ancrer les mécanismes de la démocratie participative au coeur de nos pratiques socio-politiques locales (vade retro...), mais à appeler les citoyens "à exercer une vigilance de voisinage pour la sécurité de tous".


C'est en ces termes, en tout cas, que certains Molshémiens ont été récemment invités à participer à une réunion d'information organisée le 6 mars prochain (19h30) au Foyer du Bon Repos (Salle de Réunion / Restauration), sous le double sceau de la mairie et de la Gendarmerie nationale (Brigade Territoriale de Molsheim).

Au menu probable : la constitution à terme d'une escouade de "Voisins Vigilants", composée de volontaires référents et zélés (simili gardes suisses) invités à surveiller sans relâche leur environnement approprié (immeuble, rue, quartier), d'y déceler tout détail "anormal" : incivilité, comportement anti-social, présence étrangère, mouvement insolite, plaque minéralogique suspecte, code vestimentaire etc., et de le rapporter sur l'heure aux autorités.

Et ce en vertu d'une "bulle" ministérielle du Cardinal Guéant (22 juin 2011), exhortant les missi dominici préfectoraux à convertir dare-dare toutes les chapelles communales, églises municipales et autres cathédrales urbaines de leurs diocèses respectifs aux dogmes et multiples bienfaits d'une nouvelle religion sécuritaire : la "collaboration participation citoyenne". 

En loyal fantassin UMP, Laurent Furst s'y plie obligeamment, escomptant sans doute un début de réponse sur le terrain "citoyen" à ses angoisses sécuritaires, exprimées dans le n° 61 du bulletin "Le Molshémien" (été 2011) où il déplorait, suite à l'agression d'un policier municipal, qu'en matière de sécurité, « la législation et les outils mis à la disposition des autorités publiques sont si modestes que le "laisser faire" est souvent la règle. »

Saisissant donc volontiers la crosse secourable du cardinal précité, il s'octroie ainsi la faculté, entre autres charges sacerdotales et dans les strictes limites de son "ministère" paroissial territorial, de regrouper les plus croyants de ses "fidèles" en ramifications "vigilantes", déployées en réseaux scrutateurs dans les moindres cryptes et galeries déambulatoires du sanctuaire municipal.

A sa charge : cadrer, encadrer voire recadrer tout ce joli monde (où tout le monde surveille tout le monde), en baliser prudemment le périmètre d'intervention et poser les garde-fous propres à déjouer toutes les dérives imaginables : psychose chronique d'insécurité, climat anxiogène de suspicion généralisée, délation institutionnalisée, démangeaisons miliciennes, émergence de citoyens-rambos en polystyrène (règlements de comptes à tous les étages), accoutumance à l'autoflicage délégué, privatisation rampante et à terme risque de dérapages attentatoires aux libertés individuelles et à la vie privée.

Quoiqu'il en soit, pour nos stratèges gouvernementaux, c'est de toute façon bingo sur toute la ligne : le développement calculé de cet auto-contrôle social, outre qu'il participe insidieusement à la substitution de la société civile aux services de police, vise à compenser le désengagement croissant de l'Etat de ses missions régaliennes en la matière (réduction drastique des effectifs et des moyens de la police nationale et de la gendarmerie). Un déshabillage qui génère de facto le transfert quasi-mécanique des charges afférentes aux maires désormais "coeurs de cible".

Cela étant, force est de constater, en réalité et en filigrane de ce contexte délétère, une aggravation autrement plus substantielle de l'insécurité... sociale, de la précarité, du chômage et de la misère au coin de la rue.

  Autant de calamités qui mériteraient a contrario que la communauté citoyenne se mobilise prioritairement sur la définition plus constructive d'un statut de "voisin solidaire", fondé pour l'essentiel sur la notion bien comprise de lien social, retissé dans son acception la moins policière...

A chacun son métier !


Repost 0
Published by Stierkopf - dans Voisinades
commenter cet article
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 22:07

voisins_vigilants.jpg
Evoquant dans l'éditorial du bulletin trimestriel "Le Molshémien" (
numéro 61, été 2011) la récente agression d'un policier municipal, le maire de Molsheim déplore qu'en matière de sécurité, « la législation et les outils mis à la disposition des autorités publiques sont si modestes que le "laisser faire" est souvent la règle. »


Qu'il se "rassure" ! Outre la mise en oeuvre des mesures répertoriées par S'Molshemer blog au fil des articles "De l'intranquillité publique" et "Loppsi 2 : mais que fait la police ?", l'Etat vole à son secours par préfet interposé. 

Une "bulle" ministérielle, signée par le Cardinal Guéant en date du 22 juin 2011, presse en effet les évêques-relais préfectoraux de convertir dare-dare toutes les chapelles communales, églises municipales et autres cathédrales urbaines de leurs diocèses respectifs aux dogmes et multiples bienfaits d'une nouvelle religion sécuritaire : la "collaboration participation citoyenne". 

Nos édiles auront ainsi la faculté, entre autres charges sacerdotales et dans les strictes limites de leurs "ministères" paroissiaux territoriaux, de regrouper les plus croyants de leurs "fidèles" administrés en assemblées de "voisins vigilants", déployés en réseaux évangélistes citoyens dans les moindres cryptes et galeries déambulatoires des sanctuaires municipaux.

Directement inspirés du modèle anglais « Neighbourhood Watch », ces réseaux composés de volontaires référents et zélés (simili gardes suisses) ont pour mission de surveiller sans relâche leur environnement approprié (immeuble, rue, quartier), d'y déceler tout détail "anormal" : incivilité, comportement anti-social, présence étrangère, mouvement insolite, plaque minéralogique suspecte, code vestimentaire etc., et de le rapporter sur l'heure aux autorités.

A charge pour le maire (s'il apporte sa caution) de cadrer, encadrer voire recadrer tout ce joli monde (où tout le monde surveille tout le monde), d'en baliser prudemment le périmètre d'intervention et de poser les garde-fous propres à déjouer toutes les dérives imaginables : psychose chronique d'insécurité, climat anxiogène de suspicion généralisée, délation institutionnalisée, démangeaisons miliciennes, émergence de citoyens-rambos en polystyrène (règlements de comptes à tous les étages), accoutumance à l'autoflicage délégué, privatisation rampante et à terme atteinte potentielle aux libertés individuelles et à la vie privée. A fortiori sachant que le dispositif ne repose momentanément sur aucun fondement juridique clairement établi.

Pour nos stratèges gouvernementaux, c'est de toute façon bingo sur toute la ligne : le développement calculé de cet auto-contrôle social, outre qu'il participe insidieusement à la substitution de la société civile aux services de police, vise à compenser le désengagement croissant de l'Etat de ses missions régaliennes en la matière (réduction drastique des effectifs et des moyens de la police nationale et de la gendarmerie). Un déshabillage qui génère de facto le transfert quasi-mécanique des charges afférentes aux maires désormais "coeurs de cible".

Au-delà de l'hypothétique adhésion préalable des élus concernés, guère enclins pour la plupart à jouer les shérifs de proximité, et de l'engagement encore frileux de la population, on appréhende d'ores et déjà l'étape suivante : Internet Eyes is watching you !

Nouveau gadget très en vogue outre-Manche, le site "Internet Eyes" permet aux internautes volontaires de visionner en direct, at home, des caméras de surveillance (4 au choix) installées dans des magasins, des entreprises voire bientôt dans les espaces publics. Et de signaler tout comportement suspect via un bouton d'alerte sur leurs écrans activant l'envoi d'un SMS/MMS (comportant l'image figée du délit) au propriétaire qui décide de la suite à donner. Moyennant à la clé une "récompense" pouvant aller jusqu’à 1.000 livres, au gré des fraudes et vols dénoncés. L’expérience étant ouverte à tous les citoyens européens, français compris, le concept ne devrait pas tarder à contaminer l'Hexagone et infester, s'il en était encore besoin, des pratiques sécuritaires décidément de plus en plus dévoyées... 

Cela étant, force est par ailleurs de constater, en filigrane de ce contexte délétère, une aggravation autrement plus substantielle de l'insécurité... sociale, de la précarité, du chômage et de la misère, au coin de la rue. Autant de calamités qui mériteraient que la communauté citoyenne se concentre a contrario sur la définition plus constructive d'un statut de "voisin solidaire", prioritairement fondé sur la notion bien comprise de lien social, retissé dans son acception la moins policière...

A chacun son métier !

---> Liens complémentaires :
- Circulaire du ministre de l’Intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales, du 22 juin 2011 (NOR: IOCJ1117146J).
- Journal La Croix : "Les polices municipales sont de plus en plus sollicitées".
- AFP : "Guéant furieux contre un rapport de la Cour des comptes", lequel rapport dénonce notamment le "rognage" des moyens et des effectifs de la police nationale, ainsi que le coût et l'inefficacité du système de vidéoprotection (clin d'oeil à nos maires "vidéastes"...).
  - Rapport de la Cour des comptes : "Organisation et gestion des forces de sécurité publique" (juillet 2011).
- La Gazette des Communes : "Police municipale et vidéosurveillance passées au crible par la Cour des Comptes - Décryptage."
- Site Owni.fr : "La vidéosurveillance laissée en jachère"
et "Vidéosurveillance : ce que révèle a Cour des comptes".


Repost 0
Published by Stierkopf - dans Voisinades
commenter cet article

A l'affiche...

...du cinéma Le Rohan - Mutzig
-> Programmation

le_rohan__470.jpgSoutenez les petites salles !

Observatoire citoyen

Pour suivre votre député à la trace (parlementaire) :
-> cliquez "coucou.je-suis-là.fr"

k5594297
1044315 483847185025194 962985576 n

Le blog à l'international

Pour accéder à la version polyglotte
du blog,
 traduit en 55 langues
modimes et dominantes,
---> actionner la moulinette
__________________________________

vache-loul.gif- Spécimen de Stierkopf -